Capitalisme

Bibliographie

Économie, emploi - Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

L’Évangélisme technologique. De la révolte hippie au capitalisme high-tech de la Silicon Valley

L’Évangélisme technologique. De la révolte hippie au capitalisme high-tech de la Silicon Valley

Dans cet ouvrage, tiré de sa thèse de doctorat de sociologie, Rémi Durand nous offre une approche originale des moteurs à l’œuvre dans la Silicon Valley qui ont permis à des hippies et des hackers de créer des empires et un capitalisme high-tech. D’emblée le titre choisi, l’évangélisme technologique, annonce une démarche double, car l’évangélisme désigne ici une méthode de marketing et, simultanément, le vocable évoque la dimension spirituelle attachée au message qu’il porte. Aussi ...

(encore 961 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Société, modes de vie

Utopies réelles

Utopies réelles

Les « utopies réelles », qui donnent à l’ouvrage d’Erik Olin Wright son titre, sont des innovations institutionnelles, réellement expérimentées, qui incarnent des alternatives aux organisations sociales dominantes. L’ouvrage propose bien plus qu’un catalogue de ces expériences sociales : il a l’ambition de poser les fondations d’une science sociale émancipatrice, science qui orienterait la réflexion et la pratique pour une sortie du capitalisme. L’analyse de Karl Marx constitue une précédente tentative avec laquelle l’ouvrage dialogue ...

(encore 1118 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Entreprises, travail

Capitalism without Capital : The Rise of the Intangible Economy

Capitalism without Capital: The Rise of the Intangible Economy

Au regard de son importance croissante et de ses particularités, l’investissement immatériel, selon les auteurs de l’ouvrage Capitalism without Capital, transforme le fonctionnement de l’économie et joue un rôle important dans les évolutions actuelles. Après avoir défini les actifs immatériels et décrit leur poids économique, les auteurs étudient leurs quatre caractéristiques : utilisation presque illimitée, coûts de développement en majeure partie irrécupérables, retombées multiples et synergies. À la lumière de ces analyses, les auteurs proposent des réflexions sur ...

(encore 859 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Le Nouveau Capitalisme agricole. De la ferme à la firme

Le Nouveau Capitalisme agricole. De la ferme à la firme

Le secteur agricole français fait la une des journaux. Depuis plus de trois ans, il traverse des turbulences conduisant certains observateurs et autres experts à diagnostiquer une crise structurelle. Déséquilibres de marchés, baisses des prix et des revenus, diminution des effectifs d’agriculteurs, à quoi s’ajoutent les problèmes sanitaires — dont celui de la salmonelle dans la poudre de lait infantile constitue le dernier épisode en date, mettant la firme Lactalis sur le devant de la scène. Comme toutes les ...

(encore 855 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Société, modes de vie

La Société autophage. Capitalisme, démesure et autodestruction

La Société autophage. Capitalisme, démesure et autodestruction

« Depuis quelque temps, l’impression prédomine que la société capitaliste est entraînée dans une dérive suicidaire que personne ne veut consciemment mais à laquelle tout un chacun contribue (p. 9). » Tel le roi grec Érysichthon, la société contemporaine s’autodévore sans apaiser sa faim inextinguible et la crise que nous connaissons ne peut trouver de solution dans le cadre d’un système dont l’essence est l’accroissement perpétuel. Les concepts de fétichisme et de narcissisme permettent de comprendre la ...

(encore 707 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

L’Anthropocène contre l’histoire. Le réchauffement climatique à l’ère du capital

L’Anthropocène contre l’histoire. Le réchauffement climatique à l’ère du capital

L’Anthropocène contre l’histoire d’Andreas Malm, maître de conférence en géographie à l’université de Lund en Suède, se compose d’articles publiés et remaniés pour trois des quatre chapitres qu’il contient. L’ouvrage interroge la notion d’anthropocène pour s’attaquer au réchauffement climatique. Ainsi, à la notion d’anthropocène, qui met l’homme au cœur d’une nouvelle ère géologique via notamment son impact sur le climat, Andreas Malm oppose une thèse radicalement différente. Il ...

(encore 806 mots)

Bibliographie

Économie, emploi

La Société hyper-industrielle. Le nouveau capitalisme productif

La Société hyper-industrielle. Le nouveau capitalisme productif

Dans son dernier ouvrage intitulé La Société hyper-industrielle, Pierre Veltz analyse les mutations récentes de nos sociétés à travers les transformations de l’industrie et des systèmes productifs. Contrairement à une idée reçue, nos sociétés n’assistent pas, sous l’effet du numérique, à la disparition de l’industrie au profit d’une économie immatérielle : au contraire, notre monde devient « hyper-industriel », avec des formes d’activité industrielle qui évoluent et se reconfigurent. D’une part, elles sont marquées par la ...

(encore 768 mots)

Bibliographie

Ressources naturelles, énergie, environnement

La Grande Adaptation. Climat, capitalisme et catastrophe

La Grande Adaptation. Climat, capitalisme et catastrophe

L’ouvrage, dont le titre est un clin d’œil très explicite à La Grande Transformation de Karl Polanyi (1944), aborde la question climatique sous l’angle de l’histoire des idées. L’auteur se place en porte-à-faux de ce qu’il identifie comme deux idées reçues à ce sujet. Selon la première, le thème de l’adaptation n’est devenu dominant qu’à partir du milieu des années 1990, en conséquence de l’échec des politiques de régulation et ...

(encore 1013 mots)

Bibliographie

Économie, emploi

PostCapitalism : A Guide to our Future

PostCapitalism: A Guide to our Future

Ravivée par la crise de 2008, la critique du capitalisme n’a plus guère de difficultés à proposer de véritables alternatives. L’ouvrage de Paul Mason a le mérite d’en dessiner, dans un langage clair et précis, un aperçu systématique. L’idée que nous sommes au bout du capitalisme est répandue ; comme d’autres, Paul Mason pense que ce système survit en quelque sorte sous perfusion financière. Pour autant, le système financier lui-même est plus solide qu’on l ...

(encore 1062 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Le Climat va-t-il changer le capitalisme ?

Sous la direction de Jacques Mistral, membre du Conseil d’analyse économique et entre autres conseiller spécial de l’IFRI (Institut français des relations internationales), Le Climat va-t-il changer le capitalisme ? regroupe une vingtaine de contributions d’économistes français. Des auteurs ayant écrit depuis plusieurs années sur l’économie de l’environnement et le climat côtoient d’autres plus novices sur ces sujets. Le titre laisse augurer une grande ambition donnée à l’ouvrage, celle de questionner le capitalisme et ...

(encore 668 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Tout peut changer

Naomi Klein, journaliste d’investigation canadienne — connue pour ses ouvrages au succès planétaire No Logo [1] et La Stratégie du choc [2] — écrivant régulièrement dans les colonnes du Guardian ou du New York Times et militante altermondialiste, est l’auteur de Tout peut changer. Capitalisme et changement climatique. Paru au printemps 2015 en France, c’est une somme (plus de 500 pages) dense, renseignée (avec 100 pages de références et sources), avec une première grande partie actant des causes de ...

(encore 768 mots)

Bibliographie

Économie, emploi

Le Capitalisme a-t-il un avenir ?

Depuis la chute du mur de Berlin, il est devenu presque inconvenant de débattre des perspectives d’évolution du capitalisme. C’est pourtant à cet exercice que se livrent les cinq auteurs de cet ouvrage, sociologues de renommée internationale enseignant dans de prestigieuses institutions anglo-saxonnes. Examinant la double crise économique et environnementale qui se profile à l’horizon, ils s’interrogent sur son impact potentiel sur le devenir du capitalisme. Celui-ci succombera-t-il à des contradictions internes ? Déclinera-t-il sans pour autant ...

(encore 674 mots)

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail

La nouvelle révolution industrielle

Les deux dernières décennies ont été marquées par une accélération et une diffusion très rapide, dans l’économie et la société, des technologies de l’information et de la communication. Partant de là, de nombreux auteurs, à l’instar de Jeremy Rifkin par exemple, estiment que nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle à même de bouleverser notre modèle économique et de mettre un terme à l’ère capitaliste. Alain d’Iribarne ne conteste pas l’ampleur ...

(encore 162 mots)

Revue

Économie, emploi - Société, modes de vie

La fin du capitalisme ?

Réputé pour sa capacité à déceler les tendances émergentes du monde en marche — comme en témoignent ses précédents travaux (de la « fin du travail » à la « troisième révolution industrielle », en passant par l’essor des biotechnologies ou l’« économie hydrogène »), Jeremy Rifkin était de passage à Paris, en septembre dernier, pour la promotion de son dernier ouvrage, La Nouvelle Société du coût marginal zéro. Hugues de Jouvenel et Marguerite Grandjean l’ont rencontré et nous livrent ici les grandes lignes ...

(encore 133 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Société, modes de vie

The Zero Marginal Cost Society : The Internet of Things, the Collaborative Commons, and the Eclipse of Capitalism

Le capitalisme va disparaître. Ce n’est pas le propos d’un altermondialiste virulent mais celui de Jeremy Rifkin dans son dernier ouvrage, paru au printemps aux États-Unis et en France cet automne : The Zero Marginal Cost Society (ZMCS). Et le plus extravagant dans cette assertion, ce n’est pas le résultat mais sa cause : le capitalisme va disparaître par excès d’efficacité. Son horizon ultime, via l’augmentation incessante de la productivité, est la réduction des coûts marginaux de ...

(encore 908 mots)

Revue

Économie, emploi - Société, modes de vie

Les Européens et l’économie de marché

S’appuyant sur les résultats des trois vagues d’enquête Valeurs menées en Europe en 1990, 1999 et 2008, Abel François propose ici une analyse des valeurs économiques des Européens (essentiellement de l’Ouest) à partir de leur perception de l’économie de marché. Cette perception est mesurée par trois questions relatives à la concurrence, à la propriété des moyens de production et aux revenus, qui mettent en évidence un regard assez positif, globalement, sur l’économie de marché (excepté ...

(encore 140 mots)

Analyse prospective

Économie, emploi - Société, modes de vie

Crise du capitalisme ou crise de valeur ?

Le capitalisme a-t-il une âme, ou se résout-il indéfiniment, pour paraphraser Lamartine, dans des objets inanimés : smartphone, compte d’exploitation, titre financier ou tableau de maître vendu aux enchères ? La question, qui a fait couler beaucoup d’encre depuis deux ou trois siècles, mérite d’être posée à nouveau en cette période de marasme économique. Les théories des auteurs classiques, comme les travaux plus récents ou les résultats des enquêtes sociologiques, vont en définitive dans le même sens : l’économie ...

(encore 40 mots)

Futurs d'antan

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

La planète au pillage (1948)

Le livre dont est extrait cet article a été publié en 1948, alors que le monde pansait encore les plaies de la Seconde Guerre mondiale. Albert Einstein en fit ce commentaire : « On sent d’une façon aiguë, en le lisant, la futilité de la plupart nos querelles politiques comparées avec les réalités profondes de la vie. » L’auteur, Fairfield Osborn Jr, est le fils d’un grand paléontologue américain auquel on doit, en particulier, la découverte du Tyrannosaurus rex et ...

(encore 379 mots)

Revue

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Achever le capitalisme ou mourir

Préexistant à la crise économique en cours, la crise écologique qui frappe les sociétés modernes signe probablement l’arrêt de mort du système capitaliste productiviste. Telle est, en substance, l’idée développée par Bernard Perret dans un récent ouvrage intitulé Le Capitalisme est-il durable ? Ce que l’on appelle croissance économique, selon l’auteur, repose sur l’énergie bon marché, l’accumulation de biens matériels et la destruction des écosystèmes naturels. Si l’on ne met pas un terme à ...

(encore 123 mots)