Asie centrale

Revue

Ressources naturelles, énergie, environnement

Asie centrale : l’eau, source de convoitises

L’eau — enjeu alimentaire, écologique, énergétique majeur en Asie centrale ex-soviétique — est source de toutes les convoitises dans cette région formée par le Kirghizistan, le Tadjikistan (les deux pays amont), le Turkménistan, l’Ouzbékistan et la Kazakhstan (les trois pays aval). Alors que les ressources hydrauliques, de plus en plus aléa­toires, apparaissent très insuffisantes pour les besoins des 60 millions d’habitants, les tensions montent entre les pays amont et les pays aval. Au cœur du problème : la gestion ...

(encore 218 mots)

Note de veille

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

La reconquête du Kirghizistan par la Russie

La décision du président kirghize, Kourmanbek Bakiev, de fermer la base militaire aérienne de Manas, utilisée depuis 2001 par les États-Unis, cache une lutte d'influence entre les États-Unis et la Russie, dont la dernière manche vient d'être remportée par Moscou. Depuis et en moins de trois mois, K. Bakiev, aidé par le Kremlin, a fait de nombreux choix qui pourraient s'avérer lourds de conséquences pour la démocratie, les relations internationales et l'environnement du Kirghizistan. Les élections ...

(encore 16 mots)

Bibliographie

Économie, emploi - Géopolitique

La Nouvelle Asie centrale ou la fabrication des nations

Au lendemain du coup d'État conservateur qui éclate à Moscou, le 19 août 1991, contre Mikhaïl Gorbatchev et sa réforme de l'Union, la plupart des dirigeants des républiques soviétiques musulmanes approuvent les putschistes avant de proclamer, quelques jours plus tard, l'indépendance de leur pays, promulguée dans les trois mois. Les dirigeants qui, en 1991, provenaient tous de la nomenklatura soviétique, tiennent désormais un discours nationaliste, méfiant envers la Russie et ouvert en direction des Occidentaux. Comment expliquer ...

(encore 203 mots)