Internet des Objets à l'horizon 2025

Recherche

Légende

Orange : Tendance lourde

Bleu : Incertitude majeure

Violet : Rupture possible

Contact

Cécile Désaunay
Tél. +33 (0)1 53 63 37 78

Article étude réservé

Des véhicules sans chauffeur à la demande ?

Multiplication des investissements et des annonces


C’est en 2012 que Google a annoncé la mise en circulation des Google cars sur les routes californiennes. Depuis, les annonces des constructeurs en lien avec les véhicules auto - nomes se multiplient.

L’autonomisation des véhicules est en réalité un processus progressif, amorcé depuis plusieurs années, car il existe différents niveaux d’autonomie, comme le résume le graphique ci-dessous.

Différents degrés d’automatisation des véhicules

Source : « Voiture autonome : les automobilistes prêts à lâcher le volant pour la Silicon Valley », in L’Observatoire Cetelem, 2016. URL : http://observatoirecetelem.com/publications/2016/observatoire-cetelem-automobile-2016.pdf. Consulté le 23 août 2016.

Ainsi, une part croissante de véhicules neufs est équipée de capteurs, fonctions d’alerte, fonctionnalité de stationnement autonome, dispositifs de pilotage automatique sur autoroute ou dans les embouteillages (Mercedes), etc.

Jusqu’à présent, c’est le conducteur qui garde le contrôle du véhicule et prend les décisions finales. L’autoriser à lâcher le volant suppose en effet que le véhicule lui-même soit capable d’analyser l’environnement et de prendre des décisions seul en conséquence : c’est ce que promet la Google car.

Les constructeurs se montrent très optimistes concernant les véhicules totalement autonomes : le directeur de la recherche de Mercedes estime par exemple qu’ils pourraient devenir une réalité dès 2020.