Document étude

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Note d'analyse 3 : L'économie de fonctionnalité

Par

Cette note d’analyse est issue de l’étude de Futuribles International, « Produire et consommer à l’ère de la transition écologique », qui vise à analyser le potentiel de développement de modes de production et de consommation aujourd’hui émergents, et leurs impacts sur la consommation de ressources et les externalités. Après une première phase de diagnostic de la production et la consommation en France et dans le monde, un catalogue de 100 pratiques émergentes innovantes a été constitué. Il a permis d’identifier 10 familles d’innovations qui sont autant de leviers possibles de réduction de la consommation de ressources. La présente note constitue l’un de ces leviers. Dans la dernière phase de l’étude, des scénarios présentant des modes de production et de consommation durables à l’horizon 2030 ont été rédigés.

Présentation de l’étude et documents publiés : http://www.futuribles.com/fr/groupes/produire-et-consommer-en-france-en-2030/

Cette note d’analyse porte sur l’économie de fonctionnalité qui consiste à vendre l’usage d’un bien plutôt que le bien lui-même. L’économie de fonctionnalité existe depuis longtemps mais n’a pas pris un essor considérable. Certaines innovations laissent penser que ce modèle économique pourrait aujourd’hui et demain s’appliquer à davantage de produits et d’entreprises. Ainsi, l’entreprise Mud jeans l’applique-t-elle aux vêtements.

L’économie de fonctionnalité est favorisée par l’augmentation de la durée de vie des objets. Plus ceux-ci sont robustes (et donc chers), plus l’économie de fonctionnalité peut se développer. En retour, l’économie de fonctionnalité pousse à concevoir des produits à durée de vie longue. Autrement dit, l’économie de fonctionnalité est d’autant plus rentable que les produits ont une durée de vie plus longue.