CR table ronde

Géopolitique - Institutions

Les enjeux de la gouvernance mondiale

Par

Face à la mondialisation croissante, donc à la montée des interdépendances et à la crise à la fois financière, économique, sociale et écologique actuelle, une véritable gouvernance mondiale paraît urgente. Or, l’Organisation des Nations Unies, dont les 192 pays membres disposent chacun d’une voix de poids égal, semble impuissante à prendre des décisions efficaces. Les initiatives récentes de « G7 » ou de « G20 » sont encore « en gestation incertaine », selon les termes d’Hugues de Jouvenel. La situation a vraisemblablement peu évolué depuis les articles publiés dans la revue Futuribles par
Kimon Valaskakis voici plus de dix ans. Il s’interroge alors sur l’utilité d’écrire des articles qui n’ont pas d’impact sur les décisions politiques et, peut-être, ne contribuent qu’à enrichir le « surplus d’informations » qui nous inonde.

Désormais soucieux non seulement de réfléchir intelligemment, mais aussi d’agir efficacement, Kimon Valaskakis souhaite s’appuyer sur la Nouvelle École d’Athènes qu’il a fondé en 2004 pour apporter des
éléments de réponse à ces défis mondiaux.