Analyse prospective

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Le travail est mort, vive la société de loisir ?

Par

Il y a un siècle, John Keynes prédisait que, grâce aux gains de productivité permis notamment par les technologies, il suffirait d’ici 2028 de travailler trois heures par jour pour disposer d’un salaire suffisant (pour répondre à nos besoins matériels). Au point qu’il s’inquiétait de savoir comment les individus allaient occuper tout ce temps libre et redoutait un ennui généralisé. Il y a 20 ans, Jeremy Rifkin anticipait aussi la fin progressive du travail humain, remplacé par les machines. Cette ...

Adhérer à l'association

Accédez à ce document et à l'ensemble des productions de l'association en devenant membre partenaire de Futuribles International !

Adhérer