Document étude

Ressources naturelles, énergie, environnement

Note d'analyse 6 : La valorisation de la fin de vie des produits

Par

Cette note d’analyse est issue de l’étude de Futuribles International, « Produire et consommer à l’ère de la transition écologique », qui vise à analyser le potentiel de développement de modes de production et de consommation aujourd’hui émergents, et leurs impacts sur la consommation de ressources et les externalités. Après une première phase de diagnostic de la production et la consommation en France et dans le monde, un catalogue de 100 pratiques émergentes innovantes a été constitué. Il a permis d’identifier 10 familles d’innovations qui sont autant de leviers possibles de réduction de la consommation de ressources. La présente note constitue l’un de ces leviers. Dans la dernière phase de l’étude, des scénarios présentant des modes de production et de consommation durables à l’horizon 2030 ont été rédigés.

Présentation de l’étude et documents publiés : http://www.futuribles.com/fr/groupes/produire-et-consommer-en-france-en-2030/

L’objectif de cette note est d’étudier la valorisation des déchets plastiques, car seule 5,3% de la production de plastique en France est issue de déchets plastiques. Ce taux atteint à l’inverse 40,9 % pour les métaux ferreux, 46,4 % pour les métaux non ferreux, 49,5 % pour le verre et 59,8 % pour les papiers-cartons.

Actuellement, on recense plusieurs centaines de types de matières plastiques aux noms que seuls certains scientifiques sont capables de prononcer correctement. Ces matières, bien que possédant des propriétés bien diverses, sont appelées communément dans notre quotidien des « plastiques ». Certains forment une barrière contre l’humidité, les odeurs, la lumière ou les acides, d’autres sont résistants à des températures extrêmes ou des hautes pressions. De plus, l’adjonction d’additifs permet à des mêmes plastiques d’obtenir des caractéristiques très différentes et ainsi d’être insensibles à la chaleur, élastiques ou très résistants.