Document étude

Société, modes de vie

La promesse environnementale du partage

Par

Est-ce bien raisonnable de posséder une voiture qui passe 92 % de son temps sur une place de parking ? Est-ce logique d’acheter une perceuse et de ne s’en servir qu’un une fois par an ? Ou de laisser dans le grenier la poussette du petit dernier prendre la poussière ? Nombreux sont les biens matériels que nous produisons et qui semblent intuitivement « sous-utilisés ».

Face à ce gâchis économique et environnemental, de nombreux modèles que l’on peut regrouper sous le terme d’économie du partage ou de consommation collaborative (la revente, le don, le troc, la location de court terme ou encore l’emprunt) peuvent permettre d’augmenter la durée d’usage de ces produits, de les utiliser au maximum de leur potentiel technique. Ces modèles sont variés (monétarisés ou non, entre particuliers ou par l’intermédiaire d’entreprises ou d’associations) et le potentiel est important : les biens « partageables » représentent environ un quart des dépenses des ménages et un tiers de leurs déchets.