Chapitre de rapport annuel vigie

En 2050, le nomadisme : luxe des riches, calvaire des pauvres ?

Par

Dans le débat public aujourd’hui, il semble que la complexité des flux migratoires soit réduite à deux grandes catégories : d’un côté les réfugiés politiques, dont la migration serait reconnue comme légitime, et de l’autre les migrants économiques, qui ne seraient pas légitimes et devraient donc, à ce titre, être renvoyés chez eux. Sur le papier, la distinction est simple et logique, mais dans les faits, les motifs de migration sont multiples, se cumulent et s’influencent mutuellement.

Cette question est extraite ...

    Adhérer à l'association

    Accédez à ce document et à l'ensemble des productions de l'association en devenant membre partenaire de Futuribles International !

    Adhérer