Livre

Entreprises, travail

L'Utile et le futile

GOLDFINGER Charles , « L'Utile et le futile », Odile Jacob, 1994, p. 622-622.
Dommage que L'économie de l'immatériel, sous-titre de L'utile et le futile « pèse » plus de 600 pages ! Dommage car le nombre de décideurs achevant un ouvrage est inversement proportionnel au nombre de pages. Et pourtant cette démonstration de la primauté de l'immatériel constitue une lecture fort utile pour la plupart des dirigeants. L'auteur note en particulier que l'effet de taille, toujours valable au niveau des productions, est globalement moins critique que la capacité de projection ...

(encore 49 mots)

Adhérer à l'association

Accédez à cette analyse critique en devenant membre de Futuribles International !

Adhérer