Livre

Économie, emploi

L’innovation Jugaad. Redevenons ingénieux !

Par

RADJOU Navi , PRABHU Jaideep et AHUJA Simone , « L’innovation Jugaad. Redevenons ingénieux ! », Diateino, 2013.

Le mot jugaad désigne, en hindi populaire, « une solution innovante, improvisée, née de l’ingéniosité et de l’intelligence » et, plus largement, l’art de la « débrouillardise » pour trouver une solution dans une situation contrainte. L’innovation jugaad, aussi connue sous le terme « innovation frugale », consiste donc, en deux mots, à faire plus avec moins.

Dans de nombreux pays en développement, l’innovation jugaad est la règle, compte tenu des contraintes financières, juridiques, institutionnelles, etc. À l’inverse, en Occident, ce type d’innovation est devenu marginal, car il a été remplacé par des démarches d’innovation beaucoup plus structurées et coûteuses. Comme le soulignent les auteurs, les entreprises occidentales sont aujourd’hui persuadées que, pour générer plus de revenus en aval, une innovation doit mobiliser plus de moyens en amont. Pourtant, malgré les montants colossaux investis, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, car ces démarches excluent toute prise de risque et toute souplesse, et sont donc incapables d’apporter des solutions véritablement utiles et innovantes.

Par ailleurs, selon les auteurs, trois types de contraintes vont obliger les entreprises occidentales à apprendre à faire plus avec moins : les contraintes financières des consommateurs, celles des acteurs publics, et celles des ressources naturelles. Elles ont donc tout intérêt à s’inspirer des innovations jugaad, qui démontrent que des solutions simples et peu coûteuses peuvent être tout aussi rentables (voire plus) que celles reposant sur la complexification et la technologie.

Les auteurs de l’ouvrage ont donc recensé plusieurs dizaines d’innovations de ce type, notamment en Inde, en Chine, au Mexique, au Brésil, aux Philippines, qui peuvent être autant de sources d’inspiration pour les entreprises occidentales. Ces innovations concernent aussi bien la santé que l’automobile, mais ont pour point commun de proposer de solutions concrètes, abordables et faciles à mettre en place.

L’innovation jugaad repose sur six principes, qui font chacun l’objet d’un chapitre : rechercher des opportunités dans l’adversité ; faire plus avec moins ; penser et agir de manière flexible ; viser la simplicité ; intégrer les marges et les exclus ; suivre son cœur.

Toutes ces innovations ne sont pas transposables dans les pays européens, car elles répondent souvent à des problématiques propres aux populations pauvres. Mais elles peuvent les inspirer par leur état d’esprit et leurs principes, comme l’a démontré le cas des voitures Logan et Sandero de Renault (Dacia), des modèles basiques destinés au départ aux marchés émergents mais qui séduisent aussi les consommateurs des pays européens.

Les auteurs détaillent les différentes étapes qui peuvent permettre de l’intégrer dans une entreprise occidentale. Ils précisent cependant que la méthode jugaad est surtout adaptée aux environnements complexes et instables, et qu’elle doit constituer une approche complémentaire, un outil supplémentaire pour les démarches structurées d’innovation.

De nombreux exemples d’innovations sont disponibles sur le site consacré à l’ouvrage, www.jugaadinnovation.com.

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique