Livre

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

Les Nouvelles Stratégies d’innovation 2018-2020. Vision prospective 2030

Par

Les Nouvelles Stratégies d’innovation 2018-2020. Vision prospective 2030
GIGET Marc , « Les Nouvelles Stratégies d’innovation 2018-2020. Vision prospective 2030 », Les éditions du Net, 2018.

À une époque où l’on s’interroge sur le ralentissement de la productivité et sur les perspectives du progrès technologique, l’étude de Marc Giget sur « les nouvelles stratégies d’innovation 2018-2020 » se révèle une contribution originale à ce débat. L’auteur, qui est résolument optimiste, souligne le rôle fondamental des grandes entreprises dans l’innovation et plaide pour que l’homme soit au cœur de l’innovation.

Il reconnaît que la vague actuelle d’innovations ne délivre pas un progrès humain à la hauteur des vagues d’innovations précédentes. Cependant, selon lui, cette vague actuelle est assez classique et se déroule globalement comme les précédentes. Elle se situe actuellement en fin de phase technologique et aborde la phase de synthèse créative, où les innovations sont combinées entre elles pour créer de nouveaux produits et services complexes correspondant aux attentes des individus.

Dans tous les pays, le renouveau actuel de la croissance des grandes entreprises est le phénomène le plus marquant, ce qui accroît la concentration de l’activité économique, de la R&D et de l’innovation. Selon Marc Giget, le rôle des grandes entreprises est devenu fondamental dans l’innovation. L’amenuisement du rôle des start-ups en la matière serait dû à l’arrivée à maturité des modèles portés par la vague initiale d’innovations dans les technologies de l’information, et au renouveau d’entreprises capables d’intégrer très rapidement de nouvelles technologies.

En France, le phénomène des start-ups étant arrivé plus tardivement que dans d’autres pays, on assiste actuellement à une explosion de leur nombre. Cependant, après cette phase d’explosion et de survalorisation, un écrémage va se produire et seules les start-ups disposant d’un bon potentiel de croissance survivront.

La mobilisation des ressources humaines de l’entreprise se trouve au cœur de la démarche d’innovation et permet à l’entreprise d’être beaucoup plus innovante, avec des projets plus originaux, et aux salariés d’avoir un travail plus motivant parce que faisant appel au meilleur de leur capacité et de leur intelligence. Les entreprises les plus innovantes n’hésitent pas à affecter une part de temps de travail au développement de projets libres pour tous les collaborateurs.

La plupart des entreprises les plus innovantes utilisent peu d’outils spécifiques, mais souvent des démarches simples qu’elles ont elles-mêmes définies en s’appuyant moins sur des procédures que sur des principes élémentaires : confiance, écoute, liberté autonomie, responsabilité et reconnaissance. Les démarches et les méthodes visent à une meilleure prise en compte de la société et des attentes des individus.

La dimension humaniste de l’innovation s’intéresse aux individus et à la société. Les produits et les services doivent répondre au mieux aux attentes humaines (impact direct), mais aussi au comportement général, social, éthique et environnemental (impact indirect).

Dans beaucoup d’entreprises, l’approche technico-applicative, dite technologies-usages, est dominante, avec des taux élevés d’échec, et conduit à mettre sur le marché des nouveaux produits et services à faible valeur ajoutée. L’approche humaniste inclut les utilisations, c’est-à-dire des pratiques et des comportements qui permettent de mieux répondre aux nouvelles attentes de la société.

Marc Giget illustre sa réflexion en utilisant des exemples d’entreprises qui ont su notamment mettre en œuvre une stratégie originale en s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Selon lui, l’homme est au cœur de l’innovation et cette dernière joue un rôle fondamental dans la dynamique concurrentielle. L’innovation technologique est le résultat de démarches volontaristes des entreprises. En centrant son analyse sur les entreprises, il ne prend pas en compte d’autres dimensions comme leur environnement institutionnel et social. Mais Marc Giget propose une vision originale et concrète de l’innovation qui joue un rôle primordial dans la croissance économique.