Livre

Institutions

La Danseuse des Caraïbes aime trop son père

DELAHAYE Nicolas , « La Danseuse des Caraïbes aime trop son père », Triade Éditions, 1998, p. 155-155.
Le titre est aguicheur. Le sujet est sérieux. Il s'agit des rapports entre la Guyane, la Martinique et la France. Nicolas Delahaye rappelle le rôle de l'esclavage dans l'histoire des îles. Les esclaves pères de famille n'étaient pas des pères puisque privés d'autorité légale. Aujourd'hui, où est le père dans une société où deux enfants sur trois naissent hors mariage ? Le père absent, son image devient envahissante. Tout comme la lointaine métropole. Ainsi s ...

(encore 468 mots)

Adhérer à l'association

Accédez à cette analyse critique en devenant membre de Futuribles International !

Adhérer

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique