Livre

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

Gunpowder Moon

Par

Gunpowder Moon
PEDREIRA David , « Gunpowder Moon », Bragelonne SF, 2019.

Ce roman de David Pedreira se passe en 2072, à des milliers de kilomètres de la Terre puisque l’action se déroule sur la Lune. Dans les années 2070, la Terre se remet doucement des conséquences dramatiques du Maximum thermique qui a eu lieu en 2058. En effet, au printemps de l’année 2058, deux milliards de tonnes d’hydrate de méthane se sont mises à bouillonner, sans presque aucun signe avant-coureur, à la surface de l’océan Pacifique. Ce phénomène a entraîné une accumulation de catastrophes naturelles qui ont durement touché l’Amérique du Nord et l’Europe — que l’on surnomme désormais « le nouveau tiers-monde ». Les États-Unis doivent leur fragile renaissance comme puissance mondiale aux avancées scientifiques liées à la fusion nucléaire et à l’exploitation des ressources lunaires, notamment l’hélium 3 qui alimente les réacteurs à fusion. Les ressources d’hélium 3 sur la Lune sont telles qu’elles peuvent permettre à la Terre une alimentation énergétique pendant plusieurs siècles.

Suite au Max thermique, un système de coopération internationale sans précédent se met en place et les grandes puissances signent un traité pour exploiter les réserves de la Lune sans concurrence. La Chine et les États-Unis sont les deux principales puissances exploitantes, mais la Russie, le Brésil et l’Inde sont également de la partie. « Et voilà comment l’espace avait retrouvé son importance. L’exploitation minière sur la lune avait généré une brève force unificatrice pour un monde qui avançait à tâtons, en rappelant que l’humanité pouvait encore contrôler son destin. »

Mais après plusieurs années d’exploitation et une amélioration des conditions de vie sur Terre, les questions de rentabilité et de profit reprennent rapidement le dessus. L’augmentation des rendements se fait au détriment des conditions de sécurité des foreurs et cette situation finit par aboutir à la mort de l’un d’entre eux. Si les relations sur la Lune entre les bases des différents pays sont cordiales, les rivalités et les tensions sur Terre, notamment entre la Chine et les États-Unis, ne cessent de croître.

C’est dans ce contexte que débute le roman de David Pedreira. Le héros Caden Dechert, un ancien marine et désormais chef des opérations d’extraction minière, se rend rapidement compte que la mort du jeune Cole Benson lors d’une sortie extravéhiculaire n’a rien d’accidentel. Alors que tout semble désigner les autorités chinoises, Dechert mène une enquête parallèle. Il se retrouve alors plongé dans une conspiration qui conduit à une escalade de violence et qui pourrait bien donner lieu à la première guerre lunaire de l’Histoire.

Outre son intrigue haletante, ce roman est intéressant d’un point de vue prospectif dans la mesure où il décrit un scénario possible d’une situation dans laquelle les conséquences du réchauffement climatique rendraient beaucoup plus attrayantes la conquête spatiale et l’exploitation des ressources extraterrestres. Aujourd’hui, on est loin de la situation décrite dans ce livre : les missions lunaires en cours consistent à sonder, puis dans un deuxième temps à amener quelques échantillons sur Terre. L’exploitation des ressources lunaires à grande échelle et leur rapatriement sur Terre coûtent beaucoup trop cher pour être envisagés. L’utilisation de l’hélium 3 pour faire de la fusion est théoriquement possible, sur le papier, mais n’a encore jamais été envisagée sur Terre où il n’en existe que de petites quantités. Et certains problèmes liés à la présence humaine dans l’espace n’ont pas encore été résolus, comme les dangers inhérents à l’exposition de longue durée à des rayons cosmiques (le roman ne l’évoque d’ailleurs pas) ou l’exposition prolongée à la poussière lunaire (le régolithe), néfaste pour les cellules pulmonaires humaines [1]. Le titre du roman est d’ailleurs une référence à ce fameux régolithe qui rend les conditions de vie sur la Lune assez extrêmes pour les hommes et pour les machines (car elle s’infiltre également dans les rouages du matériel). Bref, à lire par les passionnés d’espace, de thriller et de prospective.



[1] Voir Grzesiak Laurie, « Missions lunaires et droit de l’espace », Note de veille, 25 juillet 2019, Futuribles International. URL : https://www.futuribles.com/fr/article/missions-lunaires-et-droit-de-lespace/. Consulté le 22 octobre 2019.

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique