Rapport

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Enjeux énergétiques et emplois en Hauts-de-France. Scénarios pour la Troisième Révolution industrielle/rev3

Par

Enjeux énergétiques et emplois en Hauts-de-France. Scénarios pour la Troisième Révolution industrielle/rev3
ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) , « Enjeux énergétiques et emplois en Hauts-de-France. Scénarios pour la Troisième Révolution industrielle/rev3 », ADEME Hauts-de-France, 2018.

En 2013, la région Nord-Pas-de-Calais publiait son Master Plan pour la troisième révolution industrielle, réalisée avec le prospectiviste Jeremy Rifkin. L’objectif affiché à l’horizon 2050 était de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques de la région grâce à des énergies renouvelables locales, tout en diminuant de 60 % sa consommation d’énergie. L’enjeu est plus globalement de « faire émerger un nouveau modèle économique et de société », s’appuyant notamment sur le numérique pour créer des activités économiques et des emplois.

Cinq ans après, c’est la région rebaptisée Hauts-de-France qui porte et actualise cette ambition, coconstruite avec différents acteurs publics du territoire.

L’étude dresse un premier bilan de la politique de transition énergétique, et constate que l’exploitation d’énergies renouvelables locales a augmenté de 70 % en cinq ans. Néanmoins, des progrès majeurs devront encore être réalisés pour atteindre l’objectif fixé.

De même, la consommation énergétique est restée stable, alors qu’elle devrait diminuer d’un quart d’ici 2030.

Trois scénarios ont été imaginés, qui constituent différentes trajectoires possibles pour atteindre l’autonomie énergétique de la région. Dans le premier, les grandes installations industrielles, qui s’inscrivent dans les systèmes économiques nationaux et mondiaux, ne sont pas prises en compte dans le calcul du degré d’autonomie énergétique de la région. Le deuxième permet de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques régionaux grâce à une forte mobilisation des potentiels d’énergies renouvelables de la région. Le troisième scénario permet d’atteindre l’autonomie énergétique grâce à un recours accru aux énergies renouvelables, couplé à des réductions plus élevées de la consommation d’énergie régionale. Les trois scénarios permettraient de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 61 % à 72 % d’ici 2050.

Pour cela, des ruptures majeures devront être réalisées :

— évolution du modèle économique régional, afin de mieux valoriser les services associés aux productions industrielles ;

— réduction des consommations liées à la mobilité (grâce à des évolutions des technologies et des pratiques), couplée avec une diversification du mix énergétique ;

— division par deux des consommations énergétiques des bâtiments, associée à une diversification du mix énergétique.

Les trois scénarios permettraient de créer entre 30 000 et 50 000 emplois de plus que dans un scénario tendanciel, dans le domaine de la méthanisation, des matériaux biosourcés, de l’électromobilité, de la rénovation des bâtiments et du stockage de l’électricité.

En conclusion, les auteurs insistent sur le fait que les dynamiques observées actuellement dans la région ne permettront pas d’atteindre les objectifs fixés, et que des retards supplémentaires pourraient les compromettre définitivement.

Ils rappellent aussi toutes les limites d’une analyse sur l’autonomie énergétique d’un territoire, compte tenu de l’interconnexion actuelle des systèmes énergétiques.

Par ailleurs, un essor des énergies renouvelables entraînera nécessairement un besoin accru de ressources (pour la fabrication des équipements) : afin de l’estimer plus précisément, une étude sur l’économie circulaire sera réalisée ultérieurement.

Site web
http://www.cerdd.org/Parcours-thematiques/Changement-climatique/Ressources-Parcours-6/Enjeux-energetiques-et-emplois-en-Hauts-de-France

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique