Article

Institutions - Santé - Société, modes de vie

Confiance et consentement sont au cœur de la maîtrise du coronavirus

Par

Confiance et consentement sont au cœur de la maîtrise du coronavirus
ROCHÉSebastian , « Confiance et consentement sont au cœur de la maîtrise du coronavirus », Terra Nova, 2020.

Dans cette note rédigée pour Terra Nova, Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), spécialisé dans les questions de délinquance et d’insécurité, revient sur la gestion de la crise du coronavirus par l’État français et sur l’érosion de la confiance des citoyens vis-à-vis des institutions depuis le début de la crise.

Selon Sebastian Roché, la gestion de crise par le gouvernement français est inquiétante dans la mesure où la rupture de confiance entre l’État et les citoyens ne repose pas tellement sur les mesures de privation de liberté qu’a prises l’État pour éviter la propagation du virus. Les Français adhèrent largement au confinement et aux mesures de restriction des déplacements, mais le doute repose sur la capacité de l’État français à gérer la crise, ce qui est bien pire selon l’auteur.

« Si l’adhésion des citoyens craque, tout craque », écrit Sebastian Roché. Il s’étonne de la faible prise en considération, par l’appareil d’État, de l’état d’esprit dans lequel se trouve la population française actuellement. En effet, écrit-il, plus les contraintes vont s’étendre et se durcir dans le temps, plus les frustrations et les colères vont augmenter et moins les obligations seront correctement appliquées.

Sebastian Roché fait référence à un sondage Ifop pour le Journal du dimanche paru le 12 avril 2020, qui montre que la confiance des Français dans la capacité de l’État à aider les entreprises et à faire face efficacement au virus a diminué respectivement de 12 et 17 points entre le 19-20 mars et le 8-9 avril 2020. Le 9 avril, seuls 45 % des Français font confiance à l’État dans sa capacité à aider les entreprises et 38 % dans sa capacité à faire face au virus. À l’inverse, le nombre de personnes qui pensent que l’État a caché des informations quant à l’épidémie a augmenté de 28 points depuis janvier : 73 % des individus étaient de cet avis le 9 avril. Par ailleurs, les Français seraient deux fois plus insatisfaits de la gestion de la crise par l’État que leurs voisins allemands et britanniques (voir graphique ci-dessous, tiré de l’article de Sebastian Roché).

Crise d’honnêteté et crise d’efficacité sont deux ingrédients qui peuvent contribuer à l’instauration d’une situation explosive du point de vue de Sebastian Roché. Un déficit de confiance peut conduire à une mauvaise coordination des réponses à l’épidémie mais, pire, il peut entraîner des mouvements de désobéissance civile, qui pourraient nuire à la sécurité sanitaire de la population. Par ailleurs, Sebastian Roché alerte sur le cercle vicieux qui pourrait s’instaurer : face à la résistance de la population, le gouvernement pourrait s’orienter vers des décisions toujours plus autoritaires.

Selon Sebastian Roché, l’État français ferait mieux, à partir de maintenant, de faire profil bas et de s’appuyer sur les acteurs locaux comme les maires qui disposent d’un fort « capital confiance » : 73 % des Français déclarent faire confiance au maire de leur commune. Les agents de terrain comme le personnel de santé, les médecins de ville, les pharmaciens font quasiment l’unanimité aux yeux de la population et devraient être employés à contribuer à la pédagogie collective. Finalement, Sebastian Roché prône un « État plus modeste, plus solidaire et plus local […] qui respecte et mobilise les citoyens ». Notons que la dérive autoritaire probable que décrit Sebastien Roché a été envisagée dans les scénarios possibles à l’horizon des 18 prochains mois réalisés par Futuribles International dans son travail sur le Covid-19, il s’agit du scénario « Vers un âge obscur : dislocation sociale et monde balkanisé ».

Site web
http://tnova.fr/system/contents/files/000/001/987/original/Terra-Nova_Cycle-Covid19_Confiance-et-consentement-sont-au-coeur-de-la-maitrise-du-coronavirus_220420-.pdf

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique