Rapport

Ressources naturelles, énergie, environnement

Breaking Away from Industrial Food and Farming Systems: Seven Case Studies of Agroecological Transition

Par

Breaking Away from Industrial Food and Farming Systems: Seven Case Studies of Agroecological Transition
GLIESSMAN Steve , « Breaking Away from Industrial Food and Farming Systems: Seven Case Studies of Agroecological Transition », International Panel of Experts on Sustainable Food Systems (IPES-Food), 2018.

Après un premier rapport appelant à la transition agroécologique des systèmes alimentaires [1], en réponse aux limites du modèle agro-industriel, le Panel d’experts international sur les systèmes alimentaires durables (IPES-Food) s’est penché sur les défis opérationnels que posent de telles transitions.

À travers l’analyse bibliographique de sept cas de cheminement réussi vers l’agroécologie, les experts dégagent les traits communs à ces processus et identifient les leviers à mobiliser afin d’amplifier ces dynamiques. Les exemples abordés concernent des pays aussi bien du Nord que du Sud et varient par leur échelle : gestion durable des ressources dans une communauté villageoise en Tanzanie, développement de l’agriculture biologique dans la vallée de la Drôme, essor de la production agroécologique paysanne en substitution à une agriculture de plantation agroexportatrice à Cuba, etc. Au-delà de l’analyse des changements de pratiques, les experts documentent les évolutions du cadre institutionnel, des relations économiques et sociales, ainsi que des processus de production et de dissémination des connaissances qui ont rendu possibles ces transitions. Ainsi, dans l’exemple drômois, ils montrent que si l’agriculture biologique y émerge dans les années 1970, l’implication des coopératives et la constitution de groupes d’échange entre agriculteurs dans les années 1990, puis le soutien des pouvoirs publics, à partir des années 2000, ont été nécessaires pour amplifier le mouvement. Aujourd’hui, 16,5 % de la surface agricole utile (SAU) du département sont exploités en agriculture biologique, contre 6,5 % au niveau national.

À partir des études de cas, les auteurs formulent plusieurs recommandations classiques. Parmi celles-ci figurent la promotion des démarches participatives en matière de développement et d’innovation agricole, l’élaboration de cadres institutionnels permettant une plus grande implication des populations dans la gouvernance locale, la construction d’alliances entre agriculteurs, consommateurs et associations de défense de l’environnement, ou bien encore la relocalisation des systèmes alimentaires.

Les leviers à mobiliser pour la transition agroécologique


Source : Breaking Away from Industrial Food […], op. cit.
,p. 96.

Plus généralement, les experts considèrent que la transition agroécologique doit s’articuler avec une transformation globale des sociétés, faisant des enjeux environnementaux une priorité.

-------------------------------------------
Source :
ce texte est issu du Bulletin de veille du CEP, novembre 2018. URL : http://veilleagri.hautetfort.com/archive/2018/11/13/quels-leviers-pour-la-transition-agro-ecologique%C2%A0-nouveau-ra-6105369.html. Consulté le 8 janvier 2019.



[1]De l’uniformité et la diversité. Changer de paradigme pour passer de l’agriculture industrielle à des systèmes agroécologiques diversifiés, Bruxelles : IPES-Food, juin 2016. URL : http://www.ipes-food.ovh/_img/upload/files/Uniformiteala Diversite_IPES_FR_Full_web.pdf. Consulté le 8 janvier 2019.

Site web
http://www.ipes-food.org/_img/upload/files/CS2_web.pdf

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique