Rapport

Géopolitique

Big Bets & Black Swans: A Presidential Briefing Book

Par

PICCONE Ted , PIFER Steven et WRIGHT Thomas , « Big Bets & Black Swans: A Presidential Briefing Book », The Brooking Institution, 2014.

Publié par la Brookings Institution, l’un des think-tanks américains les plus influents, ce rapport rassemble plusieurs contributions d’experts en politique internationale rédigées sous forme de mémorandums adressés au président des États-Unis, Barack Obama, dans la perspective du discours sur l’état de l’Union de janvier 2014. Conduit sous cette forme, l’exercice avait déjà donné lieu à une publication en janvier de l’année précédente. Dans cette nouvelle édition, les recommandations adressées au Président se partagent en cinq catégories.

La première rassemble les « grands paris » (big bets), c’est-à-dire les enjeux qui, de l’avis des experts, doivent mobiliser les efforts du président, son pouvoir, son temps et son prestige, avec la perspective de changements décisifs aux États-Unis et dans le monde :

1) la réaffirmation du leadership des États-Unis contre la tentation de l’isolationnisme ;

2) après les révélations d’Edward Snowden relatives à la surveillance mondiale exercée par les services de renseignement américains sur Internet, la redéfinition d’une stratégie relative à la défense d’un Internet libre et ouvert ;

3) la consolidation de l’alliance entre les États-Unis et l’Afghanistan à travers la signature d’un accord bilatéral de sécurité ;

4) la levée de l’interdiction des exportations américaines de pétrole brut ;

5) le renforcement de la stabilité en Afrique grâce au déploiement de troupes américaines en République démocratique du Congo et en Libye.

La deuxième catégorie, « doubler la mise » (double downs), prolonge les grands paris de 2013 :

1) une approche élargie de la question iranienne où la recherche d’un accord ne se limite pas au programme nucléaire mais envisage la mise en œuvre par le gouvernement iranien de politiques plus responsables vis-à-vis de la population et des pays voisins ;

2) le retour à une politique soutenant le changement de régime en Syrie ;

3) le retour à une politique de rééquilibrage vers la région Asie-Pacifique ;

4) la poursuite de l’amélioration des relations avec Cuba ;

5) la poursuite des efforts pour éviter que les litiges de souveraineté en mer de Chine orientale et méridionale ne dégénèrent en conflit ouvert.

La troisième catégorie est consacrée aux « cygnes noirs » (black swans), des événements dont la probabilité est faible mais qui, s’ils survenaient, pourraient avoir des conséquences majeures et empêcher le président américain de se consacrer à ses objectifs :

1) risque d’une éruption de violence entre Israéliens et Palestiniens ;

2) risque d’un durcissement de la politique du président russe Vladimir Poutine vis-à-vis de la Moldavie, de la Géorgie et de l’Ukraine du fait de leur volonté de se rapprocher de l’Europe ;

3) risque d’une éruption de violence au Venezuela du fait de la mauvaise gestion économique.

La quatrième catégorie recense les « scénarios cauchemardesques » (nightmares), des événements dotés d’une certaine probabilité et qui, s’ils survenaient, auraient des conséquences particulièrement gênantes pour les intérêts des États-Unis et l’ordre mondial :

1)  risque d’un conflit armé dans la péninsule coréenne, qui pourrait déboucher sur une confrontation avec la Chine ;

2) risque d’un échec des négociations sur le programme nucléaire iranien ;

3) risque d’un dérapage des élections présidentielles afghanes d’avril 2014 ;

4) risque d’une radicalisation des Frères musulmans en Égypte.

La cinquième catégorie, enfin, rassemble des recommandations actualisées afin de maintenir le cap de certaines approches mises en œuvre en 2013 :

1) mettre fin à la dégradation des relations entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite ;

2) accélérer la conclusion des accords de libre-échange transpacifique et transatlantique ;

3) renforcer les mesures adoptées pour lutter contre les effets du changement climatique ;

4) approfondir les relations économiques avec la Turquie ;

5) rechercher un accord avec la Russie afin d’accélérer le processus de réduction des armes stratégiques dans le cadre du traité New START (Strategic Arms Reduction Treaty) signé en 2010.

Site web
http://www.brookings.edu/research/interactives/2014/big-bets-2014

À lire également

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique