Actualité du futur

Société, modes de vie

Une enquête internationale et intergénérationnelle sur les préoccupations des jeunes

Par

Fin novembre 2021, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a rendu publics les résultats d’une enquête inédite sondant différentes générations pour décrypter le regard qu’elles portent sur le monde et sur l’enfance. Plus de 21 000 personnes réparties en deux tranches d’âge (15-24 ans et 40 ans ou plus) ont été interrogées dans 21 pays [1], l’objectif étant notamment d’identifier les préoccupations des jeunes, afin d’y répondre au mieux dans les années à venir.

Parmi les principales conclusions, les jeunes générations apparaissent comme de véritables produits de la mondialisation : les jeunes sont en moyenne presque deux fois plus susceptibles que leurs aînés (39 % vs 22 %) de ressentir un ancrage mondial plutôt que national ou régional. L’enquête, réalisée durant la pandémie, révèle par ailleurs que les enfants et les jeunes se fient généralement plus aux pouvoirs publics nationaux, aux scientifiques et aux organes de presse internationaux, qu’ils considèrent comme des sources d’informations fiables.

Le sondage montre également que les jeunes réclament des progrès plus rapides dans la lutte contre les discriminations, plus de coopération entre les pays et plus d’écoute de la part des décideurs. Ainsi, en moyenne, près de trois quarts des jeunes qui ont conscience des changements climatiques pensent que les gouvernements devraient agir de manière décisive pour y remédier. Cette proportion est encore plus élevée dans les pays à faible revenu et les pays à revenu faible à intermédiaire (83 %), là où l’impact des changements climatiques pourrait être le plus fort.

Dans quasiment chaque pays sondé, la vaste majorité des jeunes estime que leur pays serait mieux protégé contre des menaces comme la Covid-19 si les États mutualisaient leurs actions.

L’enquête fait aussi ressortir des points de convergence forts entre les jeunes générations et leurs aînés : climat, importance de l’éducation, collaboration mondiale et capacité d’action des enfants, notamment. Par contraste, l’optimisme, l’ouverture au monde et la reconnaissance de progrès historiques comptent parmi les points de divergence les plus profonds (les jeunes étant plus nombreux que leurs aînés à manifester ces caractéristiques).

Bien évidemment, les points de vue divergent selon le niveau de développement économique du pays d’origine. Ainsi, dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, 64 % des jeunes interrogés estiment que les enfants auront une meilleure situation économique que leurs parents, alors que ceux des pays à revenu élevé n’ont qu’une confiance toute relative dans le progrès économique (moins d’un tiers des jeunes répondants partage cet optimisme). Le communiqué de presse relayant cette enquête en France présente d’ailleurs les spécificités des répondants français, parmi lesquelles, entre autres :

— le plus faible taux de personnes affirmant que la qualité de l’éducation s’est améliorée (50 % chez les plus jeunes contre 26 % chez les plus âgés) ;

— le deuxième plus grand écart générationnel pour ce qui est de la confiance accordée aux amis et à la famille (44 % des jeunes contre 29 % des personnes âgées) ; et le plus grand fossé en ce qui concerne la confiance dans la police (23 % des jeunes contre 49 % des plus âgés) ;

— l’écart générationnel le plus important en ce qui concerne la capacité à définir correctement le changement climatique (72 % des jeunes contre 82 % des plus âgés).

Néanmoins, cette enquête n’est qu’un instantané qui ne permet pas de regarder les évolutions sur longue période ; son intérêt principal réside dans les évolutions pointées entre générations et entre pays.

---------------------
Chiffres et détail des autres enseignements de l’enquête sur le site de l’Unicef.

N.B. : en parallèle de la publication de cette enquête, l’Unicef lance une nouvelle plate-forme interactive, qui regroupe l’ensemble des données relatives à l’enquête, ainsi que le rapport détaillant le projet.



[1] Sondages nationalement représentatifs et portant sur toutes les catégories de revenus ; réalisés dans plusieurs pays, tous continents confondus : Allemagne, Argentine, Bangladesh, Brésil, Cameroun, États-Unis, Espagne, Éthiopie, France, Japon, Inde, Indonésie, Kenya, Liban, Mali, Maroc, Nigeria, Pérou, Royaume-Uni, Ukraine et Zimbabwe.