Note de veille

Entreprises, travail

Nokia-Microsoft : mortel défaut d’innovation

Par

Le groupe de téléphonie finlandais Nokia a annoncé le 3 septembre dernier qu’il allait céder son activité de téléphones portables au groupe d’informatique américain Microsoft [1]. Si les actionnaires de Nokia ratifient l’accord avec Microsoft, l’Europe aura perdu son ultime champion en téléphonie mobile, après la faillite de Sagem, les retraits d’Alcatel-Lucent et d’Ericsson. Tout cela n’était en rien inéluctable. Nokia, après la brillante conquête, fin 2007, de 40 % du marché mondial des portables, aurait dû devenir l’acteur majeur de ...

Adhérer à l'association

Accédez à ce document en devenant membre de Futuribles International !

Adhérer