Actualité du futur

“La Mutante”, une newsletter qui met le futur en récit

Par

Noémie Aubron est consultante et directrice générale de 15marches, une agence d’innovation. Elle est l’auteur d’une newsletter hebdomadaire La Mutante, qui imagine de courtes fictions à partir de tendances et de signaux faibles. Dans cette lettre, Noémie Aubron étudie particulièrement les évolutions du travail, du numérique, de la transition écologique, mais pas seulement…

Tous les jeudis, elle s’inspire des travaux qu’elle a parcourus pendant la semaine et propose un futur possible, synthèse de ses analyses. Elle imagine, par exemple, la mise en place, suite à la crise Covid et à la généralisation du télétravail, d’une offre de location de logement modulable moyenne durée. Cette offre permettrait aux télétravailleurs de disposer du même logement personnalisé dans différentes villes, voire différents pays. Ce nouveau système aurait vu le jour suite à une levée de boucliers des habitants des villages, face à l’arrivée massive de « nomades digitaux », qui auraient fait flamber le prix de l’immobilier à la campagne, éloignant de la propriété les habitants locaux. Dans une autre de ses fictions, Noémie Aubron imagine un monde dans lequel les interactions positives avec les êtres vivants (arbres, insectes, etc.) seraient récompensées par des jetons transformables en euros. À l’inverse, les actions menées contre le vivant (abattre un arbre, tuer une araignée) vous feraient accumuler des dettes.

La mise en place de contrats de couple dans lesquels on s’engage sur certains aspects de la vie familiale, la généralisation des jeux en entreprise, ou encore la disparition de Facebook, sont autant de thèmes que vous retrouverez dans La Mutante.

Les textes ont le mérite d’être brefs et suffisamment précis sur la trajectoire empruntée pour arriver à ce futur possible. Par ailleurs, dans chaque récit, Noémie Aubron mentionne les articles et les ressources qui l’ont inspirée, ce qui constitue une richesse supplémentaire. Parfois évidents, parfois complètement décalés, ces futurs permettent de prendre du recul et d’envisager les transformations de notre société sous un angle nouveau.