Note de veille

Population

La fécondité française : atonie passagère ou affaissement durable?

Par

Si la publication des données sur les naissances et la fécondité suscite encore en France quelques poussées de contentement, sinon de triomphalisme [1], celles-ci se font néanmoins plus rares. De leur point haut de 2010 à 2015, les naissances vivantes enregistrées en France métropolitaine ont, il est vrai, décliné de façon continue : de 802 000 à 762 000, soit une baisse de 5 % [2], qui résulte tout à la fois d’une contraction de ...

Adhérer à l'association

Accédez à ce document en devenant membre de Futuribles International !

Adhérer