Interview

Gilles Kepel - Au-delà des conflits, quel avenir pour le Moyen Orient ?

De la guerre du Kippour (1973) au Printemps arabe, de la chute du « califat » de Daech aux menaces que représente encore le terrorisme islamique, en passant par les conflits incessants qui secouent la région, le Bassin méditerranéen et le Moyen-Orient restent des foyers de conflits majeurs dont les répercussions au plan régional et international sont immenses. La table ronde organisée par Futuribles International le 18 septembre 2019 visait à permettre de mieux comprendre les causes et le déroulement des événements qui ont traversé la région au cours des dernières décennies, et d’explorer comment sortir du chaos. Elle était introduite par Gilles Kepel qui, après quatre décennies d’expériences et de séjours sur le terrain, s’est imposé comme l'un des meilleurs spécialistes de l’islam et du monde arabe contemporain. Directeur de la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’École normale supérieure, il est l’auteur de très nombreux ouvrages depuis « Le Prophète et le pharaon. Les mouvements islamistes dans l’Égypte contemporaine » (Paris : La Découverte, 1984, réédition coll. Folio histoire, Gallimard, 2012) jusqu’à son dernier livre « Sortir du chaos. Les crises en Méditerranée et au Moyen-Orient » (Paris : Gallimard, coll. Esprit du monde, 2018) dont une analyse critique est parue sur le site www.futuribles.com et dans la revue « Futuribles » (mai-juin 2019, n° 430). Gilles Kepel est interviewé par Hugues de Jouvenel