Territoires, réseaux

Cette page regroupe l'ensemble des publications de Futuribles sur cette thématique (Vigie, revue, bibliographie, études, etc.)  

Revue

Territoires, réseaux

Prospective et politique en Île-de-France. La section de la prospective et de la planification du conseil économique et social d’Île-de-France

Each of the French regions has, in addition to a regional council (Conseil régional), which debates and votes on policies, a consultative body on economic and social matters (a Conseil économique et social régional, CESR) which brings together representatives of professional and voluntary organizations, trade unions, as well as individuals with relevant knowledge and experience, so that it can in some sense be said to reflect the views of civil society. The CESRs are indeed less obsessed with short-term considerations or involved in the jockeying for power that affects other bodies, and in recent years, following the example of the CESR for the Île-de-France (the area around Paris) and of the National Economic and Social Council, they have put considerable effort into thinking about the future.
The chairman of the Île-de-France CESR explains here why and how an "outlook and planning section" was created within his authority; he describes the main topics that it has been working on, its working methods and the key conclusions reached so far. He provides much more than just a description of the section's activities, and shows how much this kind of future-
oriented group within a consultative body can contribute to current research into new forms of participative democracy and to stimulating further public debate about the major challenges of governance reform.
Jean-Claude Boucherat goes a step further, pointing out the special contribution and usefulness of futures studies when drawing up public policies. He stresses how important a group like the CESR's outlook and planning group can be both in anticipating the issues that regions are likely to have to face and in creating a "vision" that can, without ignoring the conflicting views represented, unite the energies of all those who are ultimately responsible for shaping the future of the French regions.

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

« Transports à l’horizon 2030. Le secteur des transports en France à l’horizon 2030 selon le scénario « État protecteur « du Commissariat général du Plan »

À la conférence de Kyoto, les pays de l'Union européenne se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. En France, les transports sont responsables de 35 % de ces émissions, qui, si rien n'est fait, pourraient augmenter de 15 à 20 % d'ici 2010. Les travaux réalisés en 1998 par le Commissariat général du Plan sur les perspectives énergétiques de la France montrent cependant qu'il est possible de stabiliser à l'horizon 2010-2020 ...

(93 more words)

Revue

Territoires, réseaux

Limousin 2017. Un exercice de prospective régionale

The numbers of attempts at building scenarios for specific geographical areas (region, département, conurbations, etc.) have been increasing in France in recent years. It has to be admitted that the nature and quality of the work produced under this heading has been (and still is) highly variable.
The study undertaken on the area around Limoges, first as Limousin 2007, then as Limousin 2017, is in many ways noteworthy, because of its clear assessment of the region's situation, the future-oriented approach adopted, the results obtained and the links established with decision-makers, especially the regional council (conseil régional).
Benoît Lajudie offers a brief description of the study, in a short survey first of the situation in the region, then of its potential futures, and the possibilities for action that were identified. Finally, the president of the conseil régional of Limousin himself explains why such an exercise in scenario-building can be useful in drawing up a full-scale development strategy.

Bibliography

Territoires, réseaux

Les représentations des futurs de Midi-Pyrénées

Le CESR de Midi-Pyrénées milite pour que soit exercée en région une impulsion permanente de la prospective comme cela est opéré à l'échelle nationale par la Datar. Pour Jean-Claude Flamant, cette impulsion permanente devrait permettre de rejoindre trois intérêts de la prospective : produire des représentations du futur ; éclairer une large diversité de préoccupations ; participer à la dynamique des territoires en amont de la décision publique.

Bibliography

Territoires, réseaux

Prospective territoriale et décision politique

Jacques de Courson se demande dans cet article si les exercices de prospective territoriale, qui ont connu un certain engouement dans les années 1990, a servi, orienté ou bien masqué la décision politique locale. La réponse qu'il apporte à cette question est en trois temps : la prospective territoriale est un outil politique, elle est un moyen d'élaborer un projet collectif et une manière de bousculer le jeu d'acteurs locaux.

Bibliography

Territoires, réseaux

Continuité de la prospective

Dans cet article, Benoît Lajudie explique comment la préparation d'un nouvel exercice de prospective en Limousin a été précédé d'une analyse rétrospective du précédent exercice (Limousin 2007), afin de confronter les futurs possibles scénarisés en 1987 et la réalité observée en 1997. Une évaluation de l'apport du premier exercice a ainsi servi d'enseignement pour le second, permettant à la prospective dans cette région de devenir " glissante ", c'est-à-dire régulièrement ajustée.

Bibliography

Territoires, réseaux

En Nord-Pas-de-Calais, émergence d’une intelligence de l’avenir

Cette contribution tente de présenter la dynamique Nord-Pas-de-Calais qui, depuis plus de dix ans, est passée d'une logique de reconversion à une logique de développement durable. À cette occasion, Jean-François Stevens se demande si la prospective ne serait pas finalement la traduction française de la gouvernance anglo-saxonne.

Bibliography

Territoires, réseaux

Pertinence et impertinence du territoire pour la prospective économique

La déterritorialisation de l'économie rend plus difficile aujourd'hui l'exercice de la prospective territoriale. En effet, l'unité entre espace économique, espace politico-institutionnel et l'espace vécu n'existe plus, la mondialisation l'ayant fait voler en éclats. La prospective territoriale reste pertinente, mais à condition de passer d'une problématique d'aménagement du territoire à une problématique de développement des territoires. Cela suppose, à partir d'un état des forces et des faiblesses internes et des caractéristiques ...

(51 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

Les enjeux de la prospective territoriale en Europe

Depuis le début des années 1990, la prospective territoriale a le vent en poupe, particulièrement en France, du fait des lois de la décentralisation, mais aussi un peu partout en Europe. Fabienne Goux-Baudiment montre comment l'Union européenne joue un rôle moteur dans ce développement, et en quoi la prospective urbaine prend le pas sur les autres formes de prospective territoriale. Elle dégage ensuite trois points communs à la plupart de ces exercices : le rôle croissant de la participation ; les ...

(67 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

Poitou-Charentes : De la prospective à la gouvernance

Philippe Desmarest décrit la pratique prospective de la région Poitou-Charentes depuis la création, en 1991, d'un Collège régional de prospective et en 1994, de l'Institut atlantique d'aménagement des territoires. Ces instances ont organisé des débats sur des sujets sensibles, réunit des acteurs aux intérêts divergents. Des rencontres publiques, sous forme d'Assises du territoire, des États généraux ont rassemblé un large public et ont conduit à l'adoption du projet " Poitou-Charentes 2010 ".

Bibliography

Territoires, réseaux

La prospective régionale et locale : enjeux et débats

Dans ce texte, Guy Loinger évoque quatre points : les raisons de l'intérêt persistant des régions pour les travaux de prospective ; la nature et les conditions de réalisation des exercices de prospectives menés dans les régions ; les problèmes de méthode et de pratiques posées par leur réalisation ; enfin, quelques conditions de " bonnes pratiques " de la prospective territoriale.

Bibliography

Territoires, réseaux

Millénaire 3 : faire de la prospective territoriale autrement

La Communauté urbaine de Lyon regroupe 1,2 millions d'habitants répartis en 55 communes. Raymond Barre, son président à l'époque, lance en 1997 la démarche Millénaire 3, pour doter l'agglomération lyonnaise d'un projet de développement global et intégré. Il s'agit de mettre en place une démarche participative qui passe par la promotion du débat public et une communication de grande envergure. Les orientations stratégiques qui en résultent s'orientent autour de cinq axes : l'ouverture ...

(7 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

La région et la prospective territoriale : un mariage de raison

La décentralisation a fait bien plus que transférer des compétences de l'État vers les collectivités : elle a modifié le rapport de ces dernières à leur propre territoire. En devenant responsable de tout ou partie du développement régional, les régions ont dû reprendre à leur compte à la fois la préparation des orientations de leurs politiques et les moyens de les mettre en oeuvre. Robert Savy revient sur ce que l'expérience de l'exercice Limousin 2007, mené en 1987 ...

(6 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

Les perspectives du territoire entre liberté et cohérence

Face à la multiplication des exercices de prospective à différents niveaux territoriaux, la question qui se pose est celle de leur mise en cohérence. Christel Alvergne donne ici un exemple d'articulation : entre " France 2020 ", l'exercice de la Datar, et, au niveau européen le SDEC, au niveau régional les schémas de services collectifs. La difficulté de cet " emboîtement " souligne la nécessité de trouver un équilibre entre cohérence et liberté.

Bibliography

Territoires, réseaux

Que veulent les Réunionnais pour 2030 ? Éléments de prospective

Les réflexions prospectives sont généralement bâties sur des dires d'experts ou à partir de travaux de groupes restreints. Ici, sont proposés les vues et souhaits exprimés par un échantillon représentatif de la population quant à l'avenir de son territoire à l'horizon 2030. Dans une grande majorité, les Réunionnais rêvent d'une région qui aurait réussi à faire reculer le chômage et la violence, où la famille, valeur phare de la société, serait toujours constituée de deux parents ...

(344 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Quels espaces-temps de la vie quotidienne à l’horizon 2020 ?

La problématique générale de cet article est d'esquisser les contenus de ce que pourrait être une politique d'aménagement du territoire qui appréhenderait la dimension temporelle au regard de sa propre dynamique mais aussi de celle de son inscription territoriale. Dans un premier temps, les auteurs synthétisent les questions relatives au temps qui ont émergé des territoires associés à la démarche, qu'il s'agisse de problèmes liés à la flexibilisation des temporalités de travail ou à la diversification ...

(90 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

La dynamique des espaces ruraux dans la société française : un cadre d’analyse

Trois clés de lecture sont mobilisées pour comprendre la dynamique des espaces ruraux : celle des mobilités entre villes et campagnes, dont les formes évoluent sensiblement ; celles des usages sociaux du rural, marqués par des tensions et agencements entre les différentes figures de la campagne ; celle de la gestion de l'espace rural, dans laquelle on s'interroge sur l'évolution des finalités de l'intervention publique vis-à-vis du monde rural et sur la prise en compte de la campagne comme ...

(6 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Géopolitique - Territoires, réseaux

L’Europe de demain sera-t-elle polycentrique ?

La prospective de l'aménagement de l'espace français doit intégrer une réflexion sur l'évolution de l'Union européenne, en particulier depuis la rédaction d'un document de référence : le SDEC. Ce Schéma préconise un développement spatial polycentrique, objectif partagé par la DATAR. Après s'être interrogé sur le statut du SDEC et sur la pertinence du concept de polycentrisme, on évalue les chances d'une Europe plus équilibrée. Un scénario purement tendanciel confirme la prééminence de l'Euromégalopole ...

(25 more words)

Bibliography

Territoires, réseaux

« Les enjeux des mobilités quotidiennes »

La question des mobilités est un prisme qui recoupe de nombreuses autres questions (urbanisme, environnement, lien social, inégalités, aménagement du territoire...) et qui permet d'en saisir les implications essentielles. Nouvel objet pour les sciences sociales, elle impose la pluridisciplinarité et témoigne (à moins qu'elle n'en soit la cause) des grandes transformations sociales et culturelles récentes. Ce dossier de la revue Sciences humaines s'ouvre sur un article qui dresse l'état des lieux de la réflexion sur ...

(164 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Santé et territoires : les enjeux du futur à l’horizon 2020

L'ampleur des liens entre la santé (au-delà des soins) et les territoires, incite à une réflexion sur l'aménagement sanitaire du territoire. Elle se fonde sur des méthodes prospectives afin de dresser l'inventaire des idées reçues, de déterminer les tendances et de définir les enjeux qui domineront l'action à venir. Cette grille d'analyse fournit un cadre d'action à l'établissement de scénarios d'évolution et de propositions d'action publique.

Revue

Économie, emploi - Territoires, réseaux

À quoi bon l’économie ? De l’économie à la politique : l’exemple des transports

Economics is the only discipline, among the social sciences at least, which tries to be both descriptive and normative. In fact, however, as it is often difficult to find corroboration from empirical observations, economics tends to fall back on a theoretical approach; economic recommendations are rarely robust or consensual, and ultimately have little impact on decision-making.
To counter such criticisms, Quinet and Walliser focus on the field of transport, which is a special area of study within economics. They discuss three examples:
- transport of goods, which has been relatively well studied by economists, but their recommendations have tended to be blocked by vested interests, clinging to the status quo, even though the existing situation may be contrary to the collective interest as well as to their own interests in the long term;
- management of urban transport infrastructures, where -once again- "expert" opinion comes up against the inertia of institutions that fight to retain their position and defend their privileges;
- control of urban traffic flows, a particularly delicate matter, where opinions are divided and recommendations, once again, are thwarted by the lack of a common stance, with everyone concerned acting in accordance with their own particular logic.
As transport economists, are Émile Quinet and Bernard Walliser simply disappointed that their advice is not followed? No, they start by taking a critical look at their own field. "The models cannot cope with the diversity of the real world: every situation is unusual, there is no such thing as an average user, a representative firm or a standard cost." The measures proposed are "too blind and clumsy, and fail to reach their targets". Transport economists do not, above all, take sufficient account of the way the actors operate.
The authors conclude with some suggestions for ways in which economics might make progress. But they harbour no illusions: economists recommend change. For this to occur, their recommendations must chime with what the decision-makers want, something that the economists cannot determine...

Bibliography

Population - Territoires, réseaux

« Les grandes villes françaises étendent leur influence »

Entre 1990 et 1999, les grandes aires urbaines ont fortement contribué à la croissance démographique du pays. À elles seules, 11 d'entre elles totalisent la moitié de son accroissement. L'aire urbaine de Paris garde sa première place en termes de contribution, mais perd cependant de son dynamisme. En revanche, 16 villes de province s'affirment avec une croissance démographique double de celle de la France métropolitaine. Les aires urbaines du grand Sud-Est et du Val-de-Loire font partie des ...

(34 more words)

CR table ronde

Territoires, réseaux

La France de 2020

Pour introduire son intervention sur les scénarios de l'aménagement de la France à l'horizon 2020 conçus par la DATAR, Jean-Louis Guigou a fait remarquer qu'il fallait un certain délai (de 7 à 10 ans au minimum) pour que, de l'intuition prospective, on passse à l'action politique. Et, à l'en croire, l'aménagement du territoire (en particulier sa dimension prospective privilégiée par la Datar) sera précisément - avec ce retard caractéristique nécessaire à la diffusion et ...

(4 more words)

Bibliography

Population - Territoires, réseaux

« La main-d’œuvre dans les régions de l’UE : évolutions récentes et perspectives futures »

Il est probable que le nombre de régions de l'Union européenne qui connaissent une diminution de la main-d’œuvre augmentera de manière spectaculaire au cours des deux ou trois prochaines décennies. Ces dernières années, seuls l'est de l'Allemagne et certaines régions du nord de l'Italie, d'Espagne et de Suède ont enregistré une réduction de la main-d’œuvre disponible. Si les tendances actuelles en matière de démographie et sur le marché du travail se maintiennent, la ...

(155 more words)

Chapitre Territoires, réseaux

Ce chapitre est extrait du Rapport Vigie 2016 de Futuribles International, qui propose un panorama structuré des connaissances et des incertitudes des experts que l'association a mobilisés pour explorer les évolutions des 15 à 35 prochaines années sur 11 thématiques.