Territoires, réseaux

Cette page regroupe l'ensemble des publications de Futuribles sur cette thématique (Vigie, revue, bibliographie, études, etc.)  

Note de veille

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Fin de Quayside à Toronto

Le 7 mai 2020, c’est par un message en ligne que Daniel Doctoroff, PDG de Sidewalk Labs, filiale d’Alphabet, a annoncé que l’entreprise ne prolongerait pas plus avant le projet Quayside, projet de construction d’un quartier à la pointe des technologies à Toronto. Pour l’entreprise, l’incertitude économique sans précédent qui frappe l’immobilier dans le monde et à Toronto rend trop difficile de rentabiliser un projet de cinq hectares sans sacrifier des éléments essentiels ...

(encore 975 mots)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Le rôle de puits de carbone des forêts tropicales menacé

Les forêts, qui couvrent 31 % de la surface de la planète, constituent le deuxième puits naturel de carbone derrière les océans, dans la mesure où elles absorbent (leurs arbres, la biomasse associée et le sol) durant leur croissance une partie importante du CO2 atmosphérique, grâce au mécanisme de la photosynthèse. Selon l’ONF (Office national des forêts), les forêts françaises absorbent, annuellement, 70 millions de tonnes équivalent CO2, soit 15 % des émissions de gaz à effet de serre de la ...

(1039 more words)

Note de veille

Population - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Confinement et logement en France

Le 21 avril 2020, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié des données sur les conditions de vie des ménages en confinement. Ces données concernent la suroccupation des logements et la spécificité des ménages concernés (familles monoparentales, personnes seules, pauvres, etc.) et elles sont accessibles sous forme de cartes et de tableaux en France et par territoire (régions et départements). Les conséquences néfastes de la surpopulation des logements peuvent être décuplées en période de ...

(1040 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Santé - Territoires, réseaux

Pourquoi les paysans vont sauver le monde

Pourquoi les paysans vont sauver le monde

L’auteur ne se doutait certainement pas, en publiant ce livre en février dernier, de l’audience qu’il allait connaître une fois l’épidémie de Covid-19 déclarée en France, assortie comme on le sait d’une longue phase de confinement de la population. Dans la mesure où il s’agit d’une pandémie touchant plus de 180 pays dans le monde, lesquels ont, pour la plupart, convergé en matière de confinement, le message que veut porter Sylvie Brunel, professeur ...

(766 more words)

Note de veille

Institutions - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Le trottoir au temps du coronavirus

L’article « Le trottoir, nouvel actif stratégique », publié en février par Futuribles International puis dans le numéro de mai-juin 2020 de la revue Futuribles, a été écrit mi-février. Entre-temps sont survenues la crise du Covid-19 et, presque partout dans le monde, les annonces de confinement (en France, le 16 mars 2020). Alors qu’une conséquence immédiate est la mise entre parenthèses temporaire de l’espace public, quel est l’impact de cette crise sur le trottoir ? Nous risquons à chaud ...

(1794 more words)

Revue

Économie, emploi - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

The Sidewalk, a New Strategic Asset

‘The sidewalk belongs to everyone’ is a phrase you sometimes hear when a difference of opinion arises over the use of public space. That’s how the pedestrian sees it — and the inhabitants of towns where pavements exist. But is this still really the case? Is the sidewalk still a public space that can be freely used by everyone in all circumstances?

Isabelle Baraud-Serfaty, a specialist in urban matters, raises the question here and shows how the sidewalks that run beside our towns’ roadways have evolved over time. From being a symbol of the ‘infrastructure city’, they have become a relevant issue in the age of the new mobilities and functionalities associated with the ‘smart’ city. In this regard, the sidewalk is increasingly becoming a coveted space for the operators of digital platforms: a new ‘data’ level is developing on the sidewalk (or, more particularly, the curb), which can be exploited for providing services to users, but also for commercial ends. It has, in fact, become essential, according to Baraud-Serfaty for towns and local authorities to integrate the sidewalk into their public governance of urban spaces, and for it to be regulated, so that the information it conveys or harbours isn’t seized or monetized by private operators at the expense of users. Lastly, these developments require us to regard sidewalks and, going beyond that, what she calls the urban ‘ground level’ as new — strategic — ‘commons’, whose public interest functions must be preserved.

Revue

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

For a Circular Metropolis, Here and Now

As Jean Haëntjens again stressed in our January-February 2020 issue, in the face of states’ slow reactions, if not indeed inertia, in the battle against climate change, local tiers of government — and cities in particular — might well take charge and become ‘powerhouses’ for states by undertaking concrete initiatives. François Grosse argues along the same lines in this article in our second instalment in the series devoted to climate and energy questions. He argues for the rapid establishment of ‘circular metropolises’ in France, to transform the economy and modes of life as quickly as possible, so as to respond to the challenges posed by the target of keeping global warming below 2°C to end of the century.

After showing how massive and urgent these challenges are (and how, by failing to take account of indirect, imported emissions, they are largely underestimated in France) and how the French strategy fails to represent a coherent response, François Grosse shows that it has become essential to act at the level where it is possible to do so — i.e. where all the actors can invest their intelligence and energies in an effective collaborative project. So it is at the level of metropolises and their immediate peripheries — going far beyond the ‘sustainable city’ notion that has emerged in recent decades — and by developing genuine circular metropolises, that it will be possible to achieve the objectives necessary for a genuine ecological transition, considered from all angles, and thus radically transform the socio-economic system to make it compatible with our ecosystem.

CR réunion groupe de travail

Territoires, réseaux

Tiers lieux et nouvelles communautés d’action : en 2040, des services aux publics (santé, éducation, mobilité…) réinventés dans les territoires de faible densité ?

Compte rendu de l'atelier#1 du 18 octobre 2019 Depuis 30 ans, les territoires ruraux de faible densité ont été largement transformés par l'évolution des modes de vie (pratiques commerciales bénéficiant aux grandes surfaces, recul de l'implication associative…) et le repli des services publics. De nombreux centres villes et centres bourgs apparaissent aujourd'hui dévitalisés, que ce soit en matière d'animation commerciale ou de dynamisme de la vie collective. Cependant, ces mêmes territoires sont marqués par ...

(302 more words)

CR réunion groupe de travail

Territoires, réseaux

Transition énergétique et alimentaire, des territoires de faible densité autosuffisants en 2040 ?

Compte rendu de l'atelier#2 du 12 février 2020 À l’heure de l’épuisement des énergies fossiles et du dérèglement du climat, les territoires s'approprient de plus en plus les enjeux de la transition énergétique et déploient des stratégies territorialisées. Dans le domaine de l’alimentation, on redécouvre les vertus d’une plus grande proximité avec la production agricole, donnant lieu à de multiples initiatives en matière d’organisation de circuits courts et de projets alimentaires territoriaux ...

(230 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Encombrement spatial et risques liés aux ambitions de SpaceX

Un habitant de la Terre utiliserait en moyenne les services d’environ 40 satellites par jour (géolocalisation, météo etc.). Pour répondre à cette demande, mais aussi à la recherche de nouvelles opportunités, les acteurs privés font concurrence aux projets étatiques, chacun cherchant à propulser en orbite des dizaines, des centaines, voire des milliers de satellites supplémentaires, transformant l’espace proche en véritable Far West, selon Anne Bauer [1]. En effet, l’orbite est déjà encombrée au point qu’il est ...

(1131 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

La Place et la tour

La Place et la tour. Réseaux, hiérarchies et lutte pour le pouvoir

Universitaire britannique controversé en raison de plusieurs prises de position et théories polémiques, comme de son goût pour l’histoire contrefactuelle, Niall Ferguson se distingue aussi par l’intérêt qu’il porte aux ressorts et acteurs méconnus, mais supposément cruciaux, de certains grands événements ou mouvements historiques. Il appréhende ces derniers sous un angle le plus souvent délaissé par les historiens académiques : celui des influences peu visibles — voire sciemment dissimulées — sous l’apparente contingence des faits ou derrière les causalités ...

(569 more words)

Analyse prospective

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Quelles perspectives pour l’éolien offshore en France ?

Comme l’indiquent les dernières statistiques du Commissariat général au développement durable, la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique de la France a progressé d’environ quatre points en 10 ans, passant de 6,6 % en 2007 à 10,7 % de la consommation d’énergie primaire en 2017 (16,3 % de la consommation finale brute d’énergie). La croissance importante de la production primaire d’énergies renouvelables depuis 2005 (+ 62 %) est principalement due à l’essor des biocarburants ...

(107 more words)

Analyse prospective

Économie, emploi - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Le trottoir, nouvel actif stratégique

Isabelle Baraud-Serfaty, spécialiste des questions urbaines, s’intéresse ici à un espace public devenant de plus en plus stratégique : le trottoir. Elle montre comment les trottoirs qui bordent la chaussée des villes ont évolué au fil du temps, et comment, de symbole de la « ville des infrastructures », le trottoir est devenu un enjeu d’intérêt à l’ère des nouvelles mobilités et des nouvelles fonctionnalités liées à la ville « intelligente ». À ce titre, il suscite donc de plus en plus ...

(138 more words)

Actualité du futur

Société, modes de vie - Territoires, réseaux

La périurbanisation se poursuit et s’étale

Fin décembre 2019, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié, suite au recensement, une note sur l’évolution démographique de la France qui a pour originalité d’analyser les migrations ou l’évolution de la localisation de la population en fonction des densités. Entre 2007 et 2017, c’est dans les communes peu denses [1] que la population a le plus augmenté, de 0,6 % par an, contre 0,4 % dans les communes de ...

(223 more words)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Demain, des bâtiments sans énergie fossile ?

Le secteur du bâtiment (logement et tertiaire) représente plus de 40 % de la consommation d’énergie en Europe, et un tiers des émissions de CO2. Il est donc directement visé par les politiques publiques de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. En lien avec la cible de neutralité carbone à l’horizon 2050, un objectif semble s’affirmer depuis quelques années : la réduction drastique des énergies fossiles dans les bâtiments, pouvant se traduire par des mesures d ...

(811 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Reterritorialisation de l’alimentation

Reterritorialisation de l’alimentation. Quelles contributions à la durabilité des systèmes alimentaires ?

Le 28 novembre 2019, l’INRA a proposé un colloque sur la thématique de l’alimentation locale et de la possible autonomie des territoires. Victime de son succès — plus de 400 personnes auraient souhaité y participer —, cette journée a été partiellement diffusée en ligne, permettant à ceux qui n’avaient pas pu s’inscrire de la suivre. Cet engouement témoigne de l’importance de plus en plus marquée du sujet, à la fois pour les acteurs institutionnels nationaux, mais aussi ...

(882 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Quand la machine apprend. La révolution des neurones artificiels et de l’apprentissage profond

Quand la machine apprend. La révolution des neurones artificiels et de l’apprentissage profond

Après La Plus Belle Histoire de l’intelligence [1], Yann Le Cun nous dévoile une nouvelle facette de son expertise scientifique, l’intelligence artificielle (IA) apprenante — une expertise mondialement reconnue puisqu’elle lui a valu le prix Turing 2018, décerné par l’ACM (Association for Computing Machinery). Le voyage en intelligence artificielle auquel il nous invite tient à la fois de la rétrospection, de l’exploration et de l’anticipation ; les trois comportant une dimension introspective utile à la compréhension ...

(953 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Quand la forêt brûle. Penser la nouvelle catastrophe écologique

Quand la forêt brûle. Penser la nouvelle catastrophe écologique

L’essai de Joëlle Zask pourrait sembler s’inscrire opportunément dans l’actualité. En Californie, en Australie, en Grèce, en Amazonie, etc., les forêts brûlent en occasionnant des drames et des dégâts qui défient la mesure. Pourtant, son analyse des mégafeux se distingue plus encore par son intérêt prospectif : en explicitant un phénomène émergent du monde urbain anthropocène, la philosophe alerte sur les nouveaux enjeux qui engagent le futur des établissements humains. Qu’est-ce qu’un mégafeu ? C’est un ...

(714 more words)

Editorial

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Futuribles fait peau neuve

À nos lectrices et à nos lecteurs, j’adresse tous nos vœux les meilleurs pour la nouvelle année et les invite à découvrir les habits neufs de Futuribles. Lancée voici 45 ans, notre revue, tout en restant fidèle à ses valeurs, fait en effet « peau neuve », espérant ainsi en rendre la lecture toujours aussi riche mais peut-être moins austère et plus plaisante. Notre objectif n’a pas changé. Au-delà de ce qui fait l’écume des jours, notre objectif est ...

(713 more words)

Tribune

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

‘Amazon 4.0’ Project: Defining a Third Way for the Amazon

The raging fires that have devastated broad swathes of the Amazonian forest this past summer have reminded the public of the vulnerability of that region to climate hazards (droughts and subsequent risks of fire) and to the—at times reprehensible—intentions of some Brazilian economic actors (whose short-term interests and activities require continued deforestation). Moving beyond the international reactions these have provoked, Futuribles proposes to report here on an initiative by a group of Brazilians who are proposing a ‘third way’ for the Amazon, combining the region’s assets in terms of biodiversity with the technological advances of ‘industry 4.0’.

Ismael and Carlos Nobre, who advocate this ‘Amazon 4.0’ project, outline the potential that Brazil’s Amazonian region offers and present various possible paths for the development and expansion of the Brazilian economy on the basis of these assets. Their project is based on combining the natural wealth of the Amazonian environment with traditional forms of knowledge and cutting-edge technologies (biotech, digital, artificial intelligence etc.). Will Brazil’s current government be willing to listen?

Revue

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

The Smart City: Myth and Reality

In a special number on the revival of urban utopias (Futuribles 414, Sept-Oct. 2016), the rise of smart cities was seen as an important strand in future urban development, given the technological developments involved. More than 20 years after the appearance of this concept, the aim of which is to make cities ‘smart’ through the application of digital technology and the optimized management of local data, how is this idea faring today? Have the most notable experiments of recent years borne fruit? Has the phenomenon proliferated? How are we to reconcile the establishment of ‘smart city’ projects with respect for citizens’ rights and data? How does the governance of cities work in cities where private companies have control of residents’ data?

Jean-François Soupizet, who has been following the development of smart cities for many years, offers an interim assessment here. After providing an update on several emblematic projects, he firmly outlines the drivers of these projects and the factors holding them back, showing how the smart city is evolving under the pressure to combine technological performance, pursuit of the collective interest and transparency with regard to data use.

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Les Villes changent le monde

Les Villes changent le monde

L’idée que notre avenir s’invente en partie dans certaines villes — foyers d’innovations techniques, économiques, sociales, écologiques et politiques — a été maintes fois défendue dans les colonnes de Futuribles. Cette idée prend une force et une actualité particulières avec la belle étude Les Villes changent le monde, publiée par l’Institut Paris région, sous la direction de Paul Lecroart et de Léo Fauconnet. La force de ce livre repose sur l’assemblage réussi entre les notes de cadrage ...

(288 more words)

Analyse prospective

Entreprises, travail - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Les tiers lieux, signaux faibles d’une future société en réseau ?

En ouverture d’un rapport de mission de 2018 consacré aux tiers lieux, Patrick Levy-Waitz propose une définition du concept : « dépassant l’acception originelle formulée par Ray Oldenburg à la fin des années 1980, écrit-il, les tiers lieux se distinguent désormais par trois éléments conjugués. D’abord, leur dimension intrinsèquement collaborative, voire communautaire. Ensuite, la primauté qu’ils accordent au “faire”. Enfin, leur haut degré de mixité. En ce sens, les tiers lieux peuvent se définir comme des espaces physiques ...

(61 more words)

Note de veille

Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Angers Loire métropole, territoire intelligent

Le 12 novembre 2019, la communauté Angers Loire métropole a décidé de l’attribution du « marché global de performance relatif à la conception et réalisation du projet de territoire intelligent » à Engie, associé aux groupes Suez, La Poste et VYV [1]. La décision, qui porte sur un montant estimé à 178 millions d’euros sur une durée de 12 ans, marque l’aboutissement d’un processus concurrentiel qui a vu s’affronter quatre groupements menés par des majors du BTP ...

(458 more words)

Actualité du futur

Territoires, réseaux

La mobilité à Genève en 2070 : une simulation cartographique

Le Near Future Laboratory, cofondé par Nicolas Nova, enseignant à la Haute École d’art et de design suisse, a récemment publié une carte imaginaire du canton de Genève. Y sont représentées diverses conséquences du déploiement de la voiture autonome sur la politique urbaine de la ville. Cette représentation élaborée grâce aux techniques de design fiction, c’est-à-dire l’élaboration d’artefacts du quotidien du futur pour rendre tangibles des visions prospectives, vient répondre aux réflexions actuelles conduites par l ...

(268 more words)

Chapitre Territoires, réseaux

Ce chapitre est extrait du Rapport Vigie 2016 de Futuribles International, qui propose un panorama structuré des connaissances et des incertitudes des experts que l'association a mobilisés pour explorer les évolutions des 15 à 35 prochaines années sur 11 thématiques.