Entreprises, travail

Cette page regroupe l'ensemble des publications de Futuribles sur cette thématique (Vigie, revue, bibliographie, études, etc.)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

La place de la maîtrise de l’énergie dans les scénarios mondiaux à moyen et long terme

De nombreux scénarios ont été élaborés par les énergéticiens et les spécialistes de l'environnement global pour tenter d'éclairer les diverses options du futur et leurs conséquences. Benjamin Dessus a choisi de comparer les scénarios A et C réalisés pour le Conseil mondial de l'énergie par l'IIASA (International Institute for Applied System Analysis) et le scénario NOE du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), qui ont des hypothèses démographiques communes et ont les mêmes horizons, 2020 ...

(89 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Consommation mondiale d’énergie. 1990-2000, les scénarios à l’épreuve des faits

Jean-Marie Martin compare le scénario de référence réalisé par le Conseil mondial de l'énergie (CME) au cours de la décennie 1990 avec les évolutions effectives de la consommation d'énergie dans les grandes régions du monde. Dans l'ensemble des pays occidentaux, la trajectoire effective se situe au-dessus de l'anticipée, de peu pour l'Europe occidentale, mais de beaucoup pour l'Amérique du Nord. Dans les régions en développement, les résultats sont plus contrastés : le Moyen-Orient et l ...

(124 more words)

Futurs d'antan

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

Vers l’infiniment petit (1959). Il y a beaucoup de place en bas de l’échelle

The lecture that Richard Feynman gave at Caltech on 29 December 1959, to the Annual Meeting of the American Geophysical Society, seems with hindsight to reflect a remarkably lucid and profound view of the future expressed with admirable simplicity.
The central theme is the opening up of a new field of scientific investigation that Feynman foresaw as likely to produce enormous but unpredictable results, just as had happened with low temperatures and high pressures. It shows evidence of what John Wheeler thought to be a rare quality among theoretical physicists with strong mathematical skills: an awareness of the physical world. Feynman mentions most of the routes taken today in developing micro and nanotechnologies as offering the possibility of the pleasure of discovery. The realism of his predictions is heightened because his vision that computers would be miniaturized and become vastly more powerful has now for the most part actually occurred; in a fascinating exposition, his discussion covers both the issues arising from the mastery of these new tools and the ways that technical know-how might be developed in order to acquire them. The end of the story, which he saw as far in the future because he made the analogy between the capacities of computers and the human brain, has indeed not yet been reached. Forty years ahead of his time he saw the shift towards manipulating individual atoms and to dimensions dominated by the behaviour of quanta (topics that did not frighten him) as leading to what has become one of the major avenues of contemporary research: the nanotechnologies.
Feynman's supremely intelligent and highly imaginative approach is nevertheless subjected to the constraint that he often referred to himself: respect for the forces of nature and consistency with what we know of them. The intellectual argument he engages in here obeys the rule of inventiveness constrained by the laws of physics: "I am not setting about inventing antigravity. I am telling you what could be done if the laws are as we think they are; we do not do it simply because we have not yet set about it."

Revue

Entreprises, travail - Géopolitique - Société, modes de vie

Les Européens et le travail : un rapport plus personnel

While the "social chapter" of the European Union is still evolving, the European research programme on values has carried out a series of surveys of attitudes to work in EU member countries and in five countries of Central and Eastern Europe. Hélène Riffault and Jean-François Tchernia present the results of their comparative analyses using three criteria for their evaluations of the period 1981-1999.
First of all, as regards attitudes to what work means for them, the opinions of those who work and those who do not are similar, though there are differences as to whether "work is a social obligation" and "work should always come first"; in Eastern Europe, people maintain a more traditional work ethic, whereas in the EU people would like the duty aspect to be tempered by job satisfaction. The study also looks at the extent of job satisfaction, individual free-will and respect for authority.
The authors then examine people's feelings about the place of work in their lives. In the advanced countries, work has to compete with other aspects of life, such as leisure activities, and people express the desire to achieve a better balance between work and leisure.
Lastly, the authors discuss two factors involved in what is expected of one's work: the concrete advantages and the possibilities for personal development. The latter is becoming much more important. As to the concrete advantages, the trends vary depending on the country and the social category and age group.
They conclude that a definite change is taking place in Europe. When the economic and social situation is favourable, Europeans see their work primarily as a means of developing their personal potential; material considerations are secondary provided that the benefits are attractive and tangible.

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Investissement socialement responsable et éthique, l’avenir de l’entreprise ? »

Les préoccupations sociétales prennent une place croissante dans le débat autour de la mondialisation. Acteur majeur de ce processus, les entreprises sont de plus en plus interpellées sur des sujets d'ordre éthique. La question de la responsabilité de l'entreprise n'est pourtant pas nouvelle, comme le montrent Jérôme Ballet et Françoise de Bry à travers une analyse de ses différentes formes. Au-delà de l'effet de mode, la question de la « rentabilité » à long terme de l'éthique ...

(11 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Entre le global et le local, quelle localisation pour les entreprises ? »

La mondialisation de l'économie a un impact direct sur la manière dont les entreprises conçoivent leur territoire de référence. Pourtant, alors qu'il est de bon ton d'insister sur la disparition des barrières géographiques, on constate que les choix de localisation des entreprises restent fortement influencés par des facteurs locaux d'attractivité. Matthieu Crozet et Thierry Mayer analysent ici les grandes caractéristiques de la localisation des firmes, mettant en relief l'importance des effets d'agglomération, mais aussi ...

(2 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« De la très petite à la grande entreprise, état des lieux »

Les deux dernières décennies ont été marquées par une profonde évolution du nombre et des caractéristiques des entreprises en France. Le poids croissant des très petites entreprises au détriment des grandes entreprises pourrait laisser penser à un regain de dynamisme entrepreneurial. Toutefois, la place prépondérante des entreprises de petite taille dans le tissu productif français ne doit pas occulter la constitution de groupes d'entreprises qui prennent une part croissante dans l'activité économique du pays. Comme le montre Philippe ...

(17 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Quels critères de rentabilité pour les entreprises de demain ? »

Premier instrument d'évaluation de la santé d'une entreprise, les comptes financiers sont l'objet d'une suspicion croissante de la part des investisseurs. Longtemps, la valeur des ratios issus de ces comptes, et en particulier le taux de rentabilité, a pourtant constitué un objectif central des dirigeants, sous la pression des marchés financiers. À travers la présentation des ratios couramment utilisés par l'analyse financière classique, mais aussi de ceux en vogue aujourd'hui, Carine Sranon-Boiteau souligne la ...

(15 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« Les entrepreneurs aujourd’hui, continuité ou ruptures ? »

Figure centrale de l'activité économique, l'entrepreneur reste à de nombreux égards une énigme pour les économistes. Les motivations de l'entrepreneur, mais aussi les conditions de sa réussite, sont pourtant au cœur du processus productif. Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis esquissent ici un portrait de l'entrepreneur à travers l'évolution de son statut et de son rôle économique et social. Il en ressort que, malgré la variété des visages pris par l'entrepreneur contemporain, la création d ...

(4 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Les nouvelles logiques de l’entreprise »

La mondialisation et l'intensification de la concurrence à l'échelle internationale, le boom des fusions et acquisitions et le contrôle accru des concentrations par les pouvoirs publics, l'exigence éthique, le pouvoir des actionnaires et l'impératif de rentabilité, la remise en cause du gouvernement d'entreprise suite aux scandales financiers et aux falsifications de comptes, autant de phénomènes qui marquent aujourd'hui la vie des entreprises. La portée de ces questions sur les stratégies des firmes, et plus ...

(171 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions

« Quelle gouvernance pour quelles entreprises ? »

Au centre des polémiques issues des récents scandales de malversations comptables, la question de la gouvernance d'entreprise a suscité de nombreuses réflexions. Face au conflit d'intérêt fondamental entre les managers et les actionnaires et aux transformations de la nature même de l'entreprise, quel mécanisme de gouvernance instituer ? C'est à cette réflexion globale que nous invite Jean-Paul Pollin, ouvrant la voie à une meilleure prise en compte du long terme et du capital humain dans la conduite ...

(-1 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Les firmes multinationales »

Parmi les grands traits qui caractérisent les entreprises aujourd'hui, l'avènement des firmes multinationales est à coup sûr l'un des plus notables. Celles-ci, en prenant des formes de plus en plus diverses, constituent l'un des vecteurs essentiels de l'intégration des économies nationales, à la fois en tant que terre d'origine et terre d'accueil de leurs investissements. À travers un large tour d'horizon des motivations et des modalités de la multinationalisation des entreprises, Jean-Louis ...

(24 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

« Le management des risques : un défi global »

Avec la multiplication des risques technologiques, industriels, terroristes et financiers, la question du contrôle et de la gestion du risque est devenue un enjeu majeur pour l'entreprise. Non seulement le management des risques voit son rôle se développer, mais il influe désormais fortement sur la stratégie d'ensemble de l'entreprise. Bertrand Munier expose ici les grands traits caractéristiques d'un management des risques adapté aux nouvelles formes de l'entreprise et du tissu industriel.

Bibliography

Entreprises, travail

Controlled Evolution or Third World Collapse ?

Les prospectivistes peuvent se ranger, grosso modo, en deux camps : les " techno-optimistes ", et les " malthusiano-pessismistes ". Le premier camp est représenté, entre autres, par Graham Molitor, qui, dans l'édition de février 2002 du Journal of Future Studies, écrivait que les biotechnologies nous ouvraient un " avenir radieux ", ne craignant pas d'utiliser à plusieurs reprises, pour décrire celui-ci, l'expression d'Aldous Huxley " brave new world ". L'auteur de cet article se range dans le second camp qui, héritier du Club ...

(177 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

« Les entreprises dans l’après « nouvelle économie » »

La fin des années 1990 a été profondément marquée par la diffusion des nouvelles technologies de l'information qui laissaient à penser que nous étions rentrés dans une nouvelle phase de croissance. La révolution annoncée était telle que s'est répandue l'idée d'une « nouvelle économie », où les modes traditionnels de valorisation des entreprises devenaient caducs. Le krach boursier, qui sévit depuis avril 2000, et l'éclatement de la bulle spéculative autour d'Internet, ont très nettement tempéré l ...

(55 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« La grande mutation des entreprises françaises »

Après être restées longtemps cantonnées sur leur marché national, les entreprises françaises ont opéré une véritable mue à partir des années 1980 qui les a conduites, petites ou grandes, à développer une stratégie souvent axée vers l'international. Des groupes mondiaux ont émergé, entraînant en retour un intérêt croissant des investisseurs étrangers pour les entreprises hexagonales. À l'aide de nombreux exemples, Michel Drancourt retrace ici les grands traits de cette évolution majeure.

Bibliography

Entreprises, travail - Géopolitique

The Role of Foresight in the Selection of Research Policy Priorities

Cette conférence, organisée à Séville les 13 et 14 mai 2002 sous les auspices de la présidence espagnole de la Commission européenne et préparée par l'Institute for Prospective Technological Studies (IPTS), avait pour objectif de renforcer les relations entre le foresight stratégique et la planification politique, en particulier pour la science et la technologie. Des spécialistes du foresight, des utilisateurs, des planificateurs et des décideurs se sont réunis pour identifier ce qui serait nécessaire pour accroître en pratique la ...

(119 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

City of Dreams

Le logiciel Quest, basé sur la notion de développement durable, permet aux utilisateurs de créer des scénarios environnementaux, économiques et sociaux à l'échelle d'une région, en choisissant des politiques et en observant leurs répercussions. Élaboré par les chercheurs du Sustainable Development Research Institute, de l'Université de Colombie-Britannique, à partie de l'exemple du jeu vidéo très populaire SimCity, ce modèle est en cours de développement dans la région de Vancouver, dans la vallée du Langat (Malaisie), à ...

(1 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« 2001, un marché de l’emploi en demi-teinte »

L'évolution du marché du travail, au cours de l'année 2001, reflète le ralentissement économique intervenu à partir d'avril. Le niveau relativement élevé des créations d'emplois (+ 200 000 en 2001) est en net retrait par rapport aux 570 000 créations de l'année précédente qui fut une année exceptionnelle. La croissance économique qui ralentit (+ 1,8 % contre + 3,8 % en 2000) en est directement à l'origine. De plus, les politiques actives de l'emploi ne parviennent ...

(159 more words)

CR table ronde

Entreprises, travail - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Les risques industriels

Le risque industriel est un sujet de grande actualité, largement étudié et tabou. Pour en traiter, Hugues de Jouvenel a reçu à Futuribles le 13 juin dernier Philippe Essig, chargé par Lionel Jospin d'orchestrer un débat démocratique national mettant en évidence l'ampleur et la nature des risques auxquels nous sommes confrontés et les mesures à adopter pour mieux les prévenir et les maîtriser. Avant de rendre compte des principaux enseignements qu'il a tirés de cette expérience, Philippe ...

(19 more words)

Forum

Entreprises, travail

À propos d’Enron : quand la révolution fait perdre la tête

We are devoting the "forum" section of this June 2002 issue of Futuribles to the stunning collapse of Enron, which was until now a greatly admired firm.
For analysts, Enron embodied an ideal that had long been held up as an example, said Gary Hamel: the firm was driven by a strategic vision, was relentlessly innovative, constantly showed its ability to challenge the rules, to reinvent itself and to transform its environment by a resolutely proactive approach. In short, Enron seemed to symbolize a new kind of enterprise, one that appeared to have coped perfectly with globalization, dematerialization, deregulation, innovation, competition, all the while generating enormous profits.
Then suddenly the dream turned to nightmare. Last autumn a colossal bankruptcy brought to light fraud and underhand practices, political and financial compromises, and corruption at all levels.
Patrick Joffre and Pascal Aurégan begin by looking at what made the firm so successful, then analyse its weaknesses, and conclude by highlighting two key principles: first, a firm cannot detach itself from reality so thoroughly without running the risk of spiralling into megalomaniac madness; secondly, markets must have some rules and a body to enforce them.

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

Capitalisme : vers le grand nettoyage

According to Michel Drancourt, the American capitalist system is undergoing a crisis of confidence, above all as a result of the Enron affair, unlike anything else in its history apart from the events leading to the anti-trust laws. He argues that "The legal steps, whether compulsory or voluntary, that are or will be taken in order to deal with the crisis will restore the ethical foundation of capitalism without which it cannot claim to be, like democracy, 'the worst system in the world, apart from all the others'".
Drancourt goes on to criticize Andersen along with all the other accounting firms that fiddle the books, especially under the influence of the financial markets, and do so all the more gaily because they are too often both advisers and auditors.
Finally, in addition to the erratic and dangerous nature of financial markets, Drancourt criticizes the stranglehold that they have over the management and top executives, whose incomes are not only excessive but also make them both employees and shareholders of their firms. The executives are therefore caught in a dilemma that encourages them to pursue financial returns at the expense of sustainable development strategies...

Bibliography

Entreprises, travail - Territoires, réseaux

La fiction au service de la prospective ?

15 mars 2019, la maire d'une grande ville du sud-est de la France prononce un discours de fin de mandat dans lequel elle retrace les avancées de la démocratie électronique intervenues depuis le début du siècle : chacun accède gratuitement et directement au Web par le biais du réseau d'alimentation en électricité, et participe ainsi aux débats municipaux, aux référendums électroniques et aux forum de suggestions. Grâce à cette technique, le problème de la circulation automobile dans l'agglomération ...

(52 more words)

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Enron : quelques leçons de long terme d’une faillite

Again with regard to Enron, Assaad Saab, who has an intimate knowledge of the energy sector and the problems of privatisation, sets out some observations as to the unusually complex nature of the firm, its diversification into too many sectors and geographical areas, the inadequacies of its top management and an unhealthy strategy of alliances.
The author then highlights certain lessons of the affair for the long term, in particular for the future of deregulating and restructuring the markets for electricity, stressing that ultimately this approach merely serves the cause of unbridled free-marketeering that inspired it. Lastly, Assaad Saab raises the question of what happens to Enron's business now: how should it be organized and within what framework?

Chapitre Entreprises, travail

Ce chapitre est extrait du Rapport Vigie 2016 de Futuribles International, qui propose un panorama structuré des connaissances et des incertitudes des experts que l'association a mobilisés pour explorer les évolutions des 15 à 35 prochaines années sur 11 thématiques.