Entreprises, travail

Cette page regroupe l'ensemble des publications de Futuribles sur cette thématique (Vigie, revue, bibliographie, études, etc.)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Et si les salariés se révoltaient ? Pour un nouvel âge du capitalisme

Et si les salariés se révoltaient ? Pour un nouvel âge du capitalisme

Non, le propos de cet ouvrage n’est pas un appel à la révolution, ni même de signaler que le matin du Grand Soir approche à grands pas, quoi que... Les auteurs décrivent les effets des évolutions de l’économie de marché ces dernières années, en s’intéressant à leurs conséquences néfastes pour les salariés, plus particulièrement ceux des classes moyennes occidentales. En guise d’introduction à leur propos, les auteurs exposent un cas si atypique qu’il a valu ...

(627 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

Organiser l’autonomie au travail. Travail collaboratif, entreprise libérée, mode agile… L’activité à l’ère de l’auto-organisation

Organiser l’autonomie au travail. Travail collaboratif, entreprise libérée, mode agile… L’activité à l’ère de l’auto-organisation

Chaque année apporte son lot d’ouvrages de management. Beaucoup n’ont d’autre prétention que d’être des manuels pratiques à l’intention du manager confronté à des problèmes auxquels il n’a pas forcément été préparé. Bien entendu, ces livres obéissent à des mouvements de mode, souvent peu étayés sur le plan théorique. C’est à l’un d’entre eux que s’attaque Pascal Ughetto, professeur à l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée. Il s’agit de l ...

(870 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le retour de l’emploi peu qualifié ?

La part des cadres supérieurs parmi les emplois a plus que doublé en un tiers de siècle, entre 1982 et 2017, passant de 8 % à 18 %. Celle des anciens « cadres moyens », devenus les « professions intermédiaires », a augmenté de 20 % à 26 %. Elle a même dépassé celle des ouvriers en 2008. Observée sur longue période, la structure de l’emploi par catégories socioprofessionnelles est tirée vers le haut par l’élévation des qualifications, le développement du secteur des services et le ...

(929 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Territoires, réseaux

Plates-formes et nouveaux collectifs de travailleurs

L’amendement proposé par le député Adrien Taché à l’article 66 du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, visant à offrir plus de sécurité juridique aux plates-formes en échange de la mise en place d’une charte sociale, a fait couler beaucoup d’encre. Rejeté le 4 septembre 2018 par le Conseil constitutionnel pour des raisons formelles, il s’inscrit dans une réflexion plus vaste sur l’avenir du travail et des formes de ...

(encore 1233 mots)

Analyse prospective

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

L’ère des drones civils

L’épisode du survol du fort de Brégançon, résidence d’été du président français, par un drone, début août 2018, a relancé les débats et inquiétudes au sujet de ces appareils volants sans pilote. Pourtant, la France fait partie des pays pionniers en matière de réglementation de l’usage des drones civils, une nécessité (bien qu’il soit parfois difficile de localiser le télépilote…) au vu de l’essor fulgurant de ce secteur en à peine une décennie. Véronique Lamblin ...

(26 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

Des machines, des plateformes et des foules. Maîtriser notre avenir numérique

Des machines, des plateformes et des foules. Maîtriser notre avenir numérique

Respectivement directeur de la recherche scientifique et économiste au Center for Digital Business du MIT (Massachusetts Institute of Technology), Andrew McAfee et Erik Brynjolfsson prolongent ici une réflexion sur la révolution numérique, abordée avec leur précédent ouvrage de 2014 : Le Deuxième Âge de la machine. Travail et prospérité à l’heure de la révolution technologique [1]. Dans ce qui est devenu un best-seller, les auteurs montraient, par de nombreux exemples, que nous étions entrés, non pas dans une troisième révolution ...

(1014 more words)

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail

Towards a Reform of the Enterprise: The Creation of Shareholder Value and the Creation of Value for All

Enterprises do not really have a legal status as such. Their status is, most often, that of a commercial company, which assigns them only one purpose: to make profit for their shareholders. This state of affairs results, as Hubert Landier explains, from the dominant 18th-century concern with property, freedom of trade and the predominance at the time of small workshops run along family lines. However, enterprises are made up of a range of skills, expertise and occupational abilities developed by their workers (waged or otherwise), service-providers, subcontractors and clients, whose essential role is well worthy of consideration. Hence the emergence of the idea of “corporate social responsibility” (CSR) and, more recently, of “social dialogue”.

Through social dialogue, progress has been made, for example, to achieve a better balance between shareholders and employees, if not indeed a measure of ethics in relations between stakeholders. But this is not sufficient, particularly when, as workers are increasingly particular about their working conditions, clients increasingly vigilant about how goods and services are produced, and enterprises under scrutiny for their environmental impact, they set excessive store by the short-term profit of their shareholders to the detriment of all other considerations.

A reform of the enterprise is therefore necessary in France, a reform which has been little discussed for many years, even though financialization has increased enormously in scope, producing the devastating effects that we saw in 2007-8. This was the reason for the report commissioned from Nicole Notat and Jean-Dominique Senard, L’Entreprise, objet d’intérêt collectif [The Enterprise, an Object of Collective Concern] and now for the draft PACTE law (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises: Action Plan for the Growth and Transformation of Enterprises) which is due to go before the French parliament in Autumn. However, as Hubert Landier reminds us here, “you do not change society by decree” (Michel Crozier); it is behaviour that has to be modified, particularly the behaviour of those in charge of the governance of enterprises and of all those participating in the collective endeavour. What is actually at stake is a shift from a logic of creating exclusively shareholder value to a logic of creating value for all. An immense undertaking!

Revue

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Enterprises and Constructing the Common Good

Despite the “social welfare services” developed by entrepreneurs as early as the 19th century and later criticized as “paternalistic”, the view in France for many years was that it was virtually the exclusive role of enterprises to make profits for the benefit of their shareholders and that everything relating to the collective interest was almost exclusively the business of the state. However, this division of roles is perhaps being undermined today by a multitude of factors. On the one hand, enterprises can no longer ignore the aspirations of their staff to work for meaningful ends, nor the ethical concerns of their clients, nor the fact that they themselves draw on shared (natural) resources and their activities may be destructive of an ecosystem whose fragility is becoming clearly visible… On the other hand, states, which have limited resources, cannot do everything and are perhaps not meant to shoulder the burden of embodying the common good all on their own. These considerations lead to our having launched, under the direction of Marthe de La Taille-Rivero, a series of articles published over several issues of Futuribles on “Enterprises and Constructing the Common Good”.

It falls, then, quite naturally to Marthe de La Taille-Rivero to introduce this series with a first article which shows how a certain concern for the common good took shape in France, mainly after the Second World War—a concern driven by some major employers and often influenced by the Anglo-Saxon countries and goes on to indicate the crucial additional impetus given to this movement from the 1980s onwards by Jacques Rigaud, the chair of Admical (Association for the Development of Industrial and Commercial Sponsorship).

She also highlights how business support that was originally targeted towards cultural activities has diversified appreciably to take in social matters and, subsequently, problems of the environment and sustainable development, as well as local development issues. Her article also stresses that companies’ modes of intervention have themselves changed a great deal over time, with the development of Corporate Social and Environmental Responsibility (CSER) and sustainable development policies, alongside sponsorship of the arts and philanthropy. Is all this just part of corporate communications and image creation or does it represent a profound, enforced redistribution of roles, a hybridization of functions pregnant with a future that is quite unlike the past?

Editorial

Entreprises, travail - Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Trois chantiers d’avenir

Voici un numéro qui vous invite à prendre de la hauteur sur des sujets d’actualité, trop souvent traités à chaud sans vision prospective suffisante. Nous n’y traitons ni du record de capitalisation boursière d’Apple ni de la guerre commerciale mondiale, mais principalement de trois grands sujets déterminants pour l’avenir : l’intelligence artificielle, les espoirs et les craintes qu’elle peut susciter ; l’implication des entreprises dans la fabrique du bien commun ; et la montée des populismes ...

(827 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Entreprises, travail

Diversification des profils des créateurs d’entreprise

En 2017, 591 000 entreprises ont été créées en France, un nombre proche du record de l’année 2010 (622 000). Les créations sous le régime de microentrepreneur (ex-autoentrepreneur) représentent à elles seules 40 % du total (contre plus de la moitié en 2010). L’entrepreneuriat se féminise, puisque les femmes représentent un tiers des créateurs d’entreprise (et 40 % des créateurs d’entreprise individuelle, contre un tiers en 2000). Près de la moitié des entrepreneurs sont titulaires du baccalauréat, d ...

(1109 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

L’Entreprise, objet d’intérêt collectif

L’Entreprise, objet d’intérêt collectif

Dans le processus d’élaboration de la loi PACTE, le rapport remis au gouvernement par Nicole Notat et Jean-Dominique Senard cristallise un équilibre subtil entre la frange la plus conservatrice du patronat français, qui après avoir obtenu une réécriture d’envergure du code du travail tient à conserver le code civil dans sa pureté originelle de 1804, et les tenants d’une conception de l’entreprise qui serait d’abord au service des « communs » et de l’intérêt général. ----------------------------------La ...

(1092 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Tordez le cou aux idées reçues

Tordez le cou aux idées reçues

Il est superflu de présenter le journaliste économique, chroniqueur télé et chef du service économique de France 2, François Lenglet, que le baromètre 2014 du Huffington Post classait au premier rang des personnalités économiques préférées des Français. Souvent accusé par les altermondialistes de sympathie excessive pour une droite libérale, François Lenglet a pourtant dénoncé les dérives du marché mondial sans frein, dans son ouvrage La Fin de la mondialisation (Paris : Fayard 2013). Dans le présent opus, il incite le lecteur ...

(310 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Santé

Dying for a Paycheck : How Modern Management Harms Employee Health and Company Performance — and What We Can Do About It

Dying for a Paycheck: How Modern Management Harms Employee Health and Company Performance — and What We Can Do About It

Le nombre d’accidents et de morts au travail a diminué de façon spectaculaire aux États-Unis au cours des 50 dernières années : une baisse d’environ 70 % sur la période. Dans le même temps, le nombre de maladies ou d’accidents liés aux risques psycho-sociaux (RPS) et en particulier au stress a explosé pour un coût de santé estimé à 200 milliards de dollars US annuellement. Cela s’inscrit dans une logique perdant-perdant : perdant pour l’individu et la santé ...

(872 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

L’Évangélisme technologique. De la révolte hippie au capitalisme high-tech de la Silicon Valley

L’Évangélisme technologique. De la révolte hippie au capitalisme high-tech de la Silicon Valley

Dans cet ouvrage, tiré de sa thèse de doctorat de sociologie, Rémi Durand nous offre une approche originale des moteurs à l’œuvre dans la Silicon Valley qui ont permis à des hippies et des hackers de créer des empires et un capitalisme high-tech. D’emblée le titre choisi, l’évangélisme technologique, annonce une démarche double, car l’évangélisme désigne ici une méthode de marketing et, simultanément, le vocable évoque la dimension spirituelle attachée au message qu’il porte. Aussi ...

(961 more words)

Analyse prospective

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Le travail est mort, vive la société de loisir ?

Il y a un siècle, John Keynes prédisait que, grâce aux gains de productivité permis notamment par les technologies, il suffirait d’ici 2028 de travailler trois heures par jour pour disposer d’un salaire suffisant (pour répondre à nos besoins matériels). Au point qu’il s’inquiétait de savoir comment les individus allaient occuper tout ce temps libre et redoutait un ennui généralisé. Il y a 20 ans, Jeremy Rifkin anticipait aussi la fin progressive du travail humain, remplacé ...

(249 more words)

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail - Institutions

The Unification of Pension Schemes: the Lessons of the Agirc-Arrco Experience

At the end of January, President Emmanuel Macron confirmed his intention to produce framework legislation for reforming the French pensions system. A bill, initially intended for the spring, should be presented late in the year, the aim being to finalize the reform by summer of 2019, at which point all the various schemes should, as far as is possible, be unified. A unification of this kind is a complex and potentially risky undertaking for the executive. Nevertheless, the experience of the Agirc-Arrco supplementary schemes indicates that nothing is impossible when those involved — in particular, the social partners — and the citizens are given responsibility for their management.

The supplementary schemes were faced with increasingly worrying funding problems, particularly after the 2009 crisis, when they were in deficit and forced to draw on their reserves. In 2014 the French Court of Audit keenly urged that such schemes face up to their problems. They subsequently undertook to merge into a single scheme and reform the conditions under which the supplementary pensions were paid, so as not to imperil the overall equilibrium of the system. Pierre Chaperon describes the context in which the merger was decided, the broad terms of the National Interprofessional Agreement under which it was carried out (in October 2015), and the levers used to implement it (combining parametric measurements and systemic thinking). The success of that reorganization no doubt has much to teach us about the reform of the national pensions system that is currently in preparation.

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail

Industry 4.0, An Industrial and Societal Revolution

In March 2017 (no. 417), Futuribles launched a series on the prospects for productivity and economic growth, in connection with the debate on risks of “secular stagnation”. In the first issue of 2018 (no. 422), the series was completed by an article by Gilbert Cette and Ombeline Jullien de Pommerol on the spread of information and communication technologies in the main developed countries in recent decades, and their impact on the economy. In this issue, we concern ourselves with the concrete consequences of the technological revolution currently under way in the industrial sector by way of the German “Industry 4.0” programme/concept.

Launched in 2011, Industry 4.0 initially aimed to bring together all the relevant actors around preserving German industry’s leadership in capital equipment. Dorothée Kohler and Jean-Daniel Weisz, who have studied this programme extensively and worked on the ground alongside the actors mobilized around this aim, describe the context in which it emerged, its goals, and the means deployed in pursuance of the strategy. They highlight the concrete impacts of this 4.0 revolution in the industrial sector (particularly on production methods and modes of work organization) and on business models (development of the value-chain, redistribution of economic power, breaking with the traditional management model etc.).

In a context characterized by great uncertainty and growing complexity, it is a time for adaptability and flexibility. This implies networked working (among the actors, but also between company structures), an ability to self-organize, and close cooperation between the different actors in the value-chain, between people and machines etc. The transition to Industry 4.0 will doubtless come about tentatively, by trial and error, but as this article shows, it involves quite a radical rethinking of existing models and, most importantly, an openness to collective action and collaboration, by means of which the technological revolution can become an opportunity in employment terms and not necessarily a threat.

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions

Du pouvoir vertical aux pouvoirs partagés

Du pouvoir vertical aux pouvoirs partagés

Prenant acte du grippage — et donc de l’inefficacité de plus en plus flagrante — des modes de gouvernance au sein des organisations humaines, administrations publiques comme structures de droit privé, les auteurs s’engagent dans une sorte d’exégèse de l’exercice de formes verticales du pouvoir. Forts du constat de l’inadaptation de styles managériaux traditionnels qui, quels que soient leurs qualificatifs alléchants, ne prennent pas en considération l’évolution du rapport de tout un chacun avec le monde ...

(545 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

La Religion industrielle. Monastère, manufacture, usine. Une généalogie de l’entreprise

La Religion industrielle. Monastère, manufacture, usine. Une généalogie de l’entreprise

Voici peut-être le livre le plus important des 10 dernières années. Pierre Musso est connu comme le plus grand érudit du mouvement saint-simonien. Avec sa complice Juliette Grange, il a publié l’intégrale des œuvres de Saint-Simon et d’Auguste Comte, base de la philosophie des ingénieurs et des industriels du XIXe siècle et, on peut le dire aussi, du XXe siècle. Nous savons maintenant que l’hyperactivité industrielle perturbe le climat et menace les ressources naturelles. Les plus grands ...

(745 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Capitalism without Capital : The Rise of the Intangible Economy

Capitalism without Capital: The Rise of the Intangible Economy

Au regard de son importance croissante et de ses particularités, l’investissement immatériel, selon les auteurs de l’ouvrage Capitalism without Capital, transforme le fonctionnement de l’économie et joue un rôle important dans les évolutions actuelles. Après avoir défini les actifs immatériels et décrit leur poids économique, les auteurs étudient leurs quatre caractéristiques : utilisation presque illimitée, coûts de développement en majeure partie irrécupérables, retombées multiples et synergies. À la lumière de ces analyses, les auteurs proposent des réflexions sur ...

(859 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

Société digitale. Comment rester humain ?

Société digitale. Comment rester humain ?

Ce livre s’ouvre sur un constat qui nous est de plus en plus familier : nous traversons un moment majeur de l’évolution de nos sociétés car les modèles économiques, politiques et sociaux auxquels nous sommes habitués sont ébranlés par le numérique. De nouvelles sources de productivité émergent, caractérisées par une accélération de l’automatisation et de la robotisation. Elles s’accompagnent de la baisse des coûts de transaction et, avec elle, de l’apparition de nouvelles perspectives sur des ...

(1089 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

MMC Cyber Handbook 2018 : Perspectives on the Next Wave of Cyber

MMC Cyber Handbook 2018: Perspectives on the Next Wave of Cyber

Le rapport du groupe de consulting Marsh & McLennan sur les cybervulnérabilités 2018 apporte la vision d’une des principales entités du domaine du conseil en management et en stratégie sur les questions cyber. Groupe d’envergure mondiale, MMC, comme ses confrères du domaine Deloitte, Boston Consulting Group, McKinsey et consorts, s’est lancé dans la publication de rapports thématiques destinés à donner une vision de l’expertise du groupe. Découpé en trois parties, avec au total 18 contributions pour ...

(1099 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Plateformisation 2027. Conséquences de l’ubérisation en santé et sécurité au travail

Plateformisation 2027. Conséquences de l’ubérisation en santé et sécurité au travail

Le monde du travail assiste à une profonde transformation de ses modèles d’organisation, de production et de commercialisation. De nouvelles formes d’emploi et d’organisation du travail posent alors la question des conséquences possibles sur la santé et la sécurité de ces travailleurs du XXIe siècle. Ces dernières années, le développement des plates-formes d’intermédiation qui permettent une mise en relation massive de clients et de prestataires de services s’accompagne de nombreuses interrogations de la part des ...

(encore 499 mots)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Eight Futures of Work : Scenarios and their Implications

Eight Futures of Work: Scenarios and their Implications

Le Forum économique mondial, organisateur du forum annuel de Davos, a publié un livre blanc, en collaboration avec le Boston Consulting Group, sur l’impact de la robotique et des technologies de l’information sur l’emploi. Ce livre blanc est le premier d’une série d’études dans le cadre d’un projet « Préparer l’avenir du travail » qu’a lancé le Forum. Cette première étude envisage huit scénarios sur l’emploi du futur, qui sont commentés et servent ...

(901 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Ô boulot ! Le travail, tout un art…

Le MAIF Social Club est un espace de 1 000 mètres carrés ouvert par la MAIF à Paris, qui héberge des expositions, des débats, des ateliers… Au cours du premier trimestre 2018, les transformations du travail y sont à l’honneur, notamment au travers de l’exposition « Ô boulot ! », qui symbolise les tiraillements entre injonctions productivistes et imaginaires du travail [1]. La commissaire de cette exposition, Anne-Sophie Bérard, a recueilli les contributions d’une quinzaine d’artistes, regroupées en trois ...

(435 more words)

Chapitre Entreprises, travail

Ce chapitre est extrait du Rapport Vigie 2016 de Futuribles International, qui propose un panorama structuré des connaissances et des incertitudes des experts que l'association a mobilisés pour explorer les évolutions des 15 à 35 prochaines années sur 11 thématiques.