Économie, emploi

Cette page regroupe l'ensemble des publications de Futuribles sur cette thématique (Vigie, revue, bibliographie, études, etc.)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

A New Organisation of Time Over Working Life

La durée traditionnelle de la vie active, une quarantaine d'année comprise entre les études et la retraite, est en train de changer. Les travailleurs souhaitent une meilleure qualité de vie et moins de stress, tandis que les employeurs poussent à plus de flexibilité. L'objectif d'élever le taux d'emploi des plus âgés, de même que celui de se former tout au long de la vie, rendent nécessaire la réorganisation du temps de travail sur toute la vie ...

(22 more words)

Bibliography

Économie, emploi

World Trade Report 2003

Après un rappel des orientations du commerce mondial durant l'année écoulée et quelques observations sur les perspectives pour l'année en cours, ce rapport aborde trois sujets d'actualité, à savoir le commerce Sud-Sud, le comportement des marchés des produits primaires hors combustibles et la multiplication des accords commerciaux régionaux. Dans chaque cas, il analyse l'évolution survenue ces dernières années, en souligne les conséquences et tire une série de conclusions sur les options ouvertes aux autorités. Le commerce ...

(415 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Population

« Projections de population active en 2050 : l’essoufflement de la croissance des ressources en main-d’œuvre »

Du fait de son vieillissement démographique, la France, comme ses voisins européens, va devoir faire face au ralentissement de la croissance de sa population active dans les années à venir, voire à une diminution. Depuis la fin des années 1960, la croissance de la population active reposait sur le socle des générations nombreuses du baby-boom de l'après-guerre. Le prochain départ à la retraite de ces générations va assécher le moteur de cette croissance, ce qui amène à s'interroger ...

(190 more words)

Futurs d'antan

Économie, emploi

L’économie politique de la gratuité (1957)

We reprint here a piece that was originally published by Bertrand de Jouvenel in 1957, later included in his book Arcadie. Essais sur le mieux vivre (Arcadia. Essays on Living Better; Paris: SÉDÉIS, collection Futuribles, 1968), which happily has just been brought out again (Paris: Gallimard, coll. Tel, 2002).
In this text, which appeared almost 50 years ago, the author of Arcadia, after discussing the limitations of economic accounting methods, argues how inadequate the methods are, inasmuch as they do not take account of unpaid services (work in the home, for example) or free goods (such as oxygen) or what he terms "negative goods", today more commonly called externalities.
Reading this article by the pioneer of "political ecology" makes one wonder how much progress there has been in our thinking over the last 50 years. We should recall, moreover, that it was at roughly the same time (1971, to be precise) that Futuribles published Jacques Delors' book Les Indicateurs sociaux (Social Indicators), which also stressed the need even then to design better tools (than economic indicators alone) for measuring the state of our societies. Let us hope that in future, further encouraged by concern for the environment, more sustained efforts will be made to improve national accounting systems.

Revue

Économie, emploi

De la croissance au développement. À la recherche d’indicateurs alternatifs

Among the sayings associated with the social upheavals of 1968 in France were "nobody falls in love with a growth rate" and the gross national product (GNP) doesn't measure the level of national happiness... This was the start of criticisms of the yardsticks used to measure national performance, and what some called derogatively "the gospel of progress" with its heavy reliance on economic indicators.
Almost 40 years later, have we really managed to shake off this way of thinking? Not really, says Jean Gadrey. He echoes the criticisms of the gross domestic product (GDP), which is used even more often today, and discusses the advances that have been made towards creating different indicators, the best known being the "human development index" constructed by the UN Development Programme.
From the outset Gadrey acknowledges that "the choice of weights attached to the different variables making up an indicator, like the choice of variables taken to be significant, is a matter for public debate and for a confrontation of viewpoints, as to what should be included and what should be of greatest importance". Bearing this in mind, he presents the efforts made in recent years to develop new indicators that capture more accurately social advances and/or the impact of human activities on the environment. He then describes the new overall indicators, which can be grouped into three categories:
- those mainly concerned with matters of human and/or social development, without systematically attaching monetary values to the variables;
- those inspired mainly by environmental concerns, without systematically attaching monetary values to the variables;
- those intended to complement the national accounting indicators by adding or subtracting variables measured in monetary terms, with variants that factor in environmental criteria to a greater or lesser extent.
Since the second half of the 1990s there has been renewed interest in these overall indicators of development. Gadrey describes those that he considers the most promising, making clear how they have been constructed and how reliable they appear to be. His article is especially welcome at a time when a new approach is emerging (exemplified in France by the work of Dominique Méda and Patrick Viveret) that seeks to "re-evaluate wealth", to assess more accurately the true level of economic and social development, also taking environmental factors into account, not only of our countries but also of our organisations. In many ways, therefore, the article is in line with the studies being undertaken, including in businesses, to improve accounting systems and to be less rigidly bound by evaluations measured solely in commercial terms.

CR table ronde

Économie, emploi - Géopolitique

Les perspectives économiques à moyen et à long terme

Jean-Marie Chevalier et Olivier Pastré sont venus présenter à Futuribles leur ouvrage, né du constat que les attentats du 11 septembre 2001 avaient suscité beaucoup de discours sur leurs conséquences sur la conjoncture économique, mais peu de réflexions globales sur les changements structurels profonds qui risquaient d'en découler. C'est pourquoi ils ont décidé de solliciter les économistes pour lesquels ils avaient le plus d'estime, et qui tous ont répondu à l'appel.

Bibliography

Économie, emploi - Population

« Population active et marché du travail dans les pays méditerranéens »

La population des pays méditerranéens est aujourd'hui relativement jeune, si bien que selon les projections, les taux de croissance de la population active de ces pays seront parmi les plus élevés du monde entre 2000 et 2010. Cette évolution contraste avec celle de l'Union européenne, qui est inverse : arrivée de générations peu nombreuses sur le marché du travail, départ en retraite de classes nombreuses et stagnation de la population dans les années à venir.

Bibliography

Économie, emploi - Population

Marché du travail et immigration sélective. Bilan et perspectives à l’horizon 2050 dans les trois régions belges

Bon nombre d'économistes et d'organisations internationales considèrent que l'immigration sélective permet d'atténuer ou de résorber les déséquilibres internes sur le marché du travail, que ces déséquilibres soient de nature qualitative (inadéquation entre l'offre et la demande de qualification) ou de nature quantitative (variations de la demande et de l'offre de travail). Cet article dresse un portrait synthétique des enjeux de l'immigration sélective pour les pays d'accueil et les pays d'origine, et ...

(encore 15 mots)

Revue

Économie, emploi - Institutions

Politiques sociales et mondialisation. À propos du livre de Bruno Palier et Louis-Charles Viossat « Politiques sociales et mondialisation »

Social protection systems, which are particularly highly developed in the OECD area, albeit very different in their form and their basic philosophies, are in crisis. With their general aim to reconcile economic efficiency and social progress, they are now facing major challenges as a result of globalisation and its corollary, the need to be competitive, ageing populations and the threats to the future of pension regimes, as well as transformations in the world of work....
The World Bank and the Centre for the Study of French Political Life (Cévipof) jointly organized a seminar to discuss these questions and, in particular, the World Bank's proposals for coping with the risks of old age and poverty. These proposals generated lively debate which were the subject of a book entitled Politiques sociales et mondialisation, published in 2001 by Futuribles.
Julien Damon here reviews the book and the World Bank proposals, including (naturally) the idea of introducing pension systems based on capitalization alongside "pay-as-you go" schemes, as well as the comments they raised and the alternative and/or complementary proposals put forward by the participants at this high-level meeting.

Bibliography

Économie, emploi

Géo-économie de l’environnement

La sécurité environnementale sera l'un des enjeux majeurs du XXIe siècle. Face aux catastrophes naturelles et à la dégradation de l'écosystème engendrée par les activités humaines, la communauté internationale doit trouver rapidement des solutions pour le long terme. Ce dossier ouvre justement des pistes de réflexion. Six spécialistes ont tenté de répondre à cette question essentielle pour l'avenir de l'humanité : comment concilier développement économique et protection de l'environnement ? Pour l'universitaire Jean-Paul Deléage, il est ...

(134 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions

« The State of Pensions »

Dans l'avenir, vieillissement de la population oblige, les individus ne devront plus compter sur l'État pour leur fournir une généreuse pension de retraite. Ils devront de plus en plus prendre leurs précautions en épargnant au cours de leur vie active. Andrew Berthusen voit dans cette obligation une opportunité pour restructurer l'économie entière, par l'injection massive de capitaux qui en résulte. L'aversion pour le risque présenté par les marchés financiers devra être combattue.

Revue

Économie, emploi - Géopolitique - Société, modes de vie

Les valeurs économiques des Européens face à la mondialisation

This article analyses the economic values held by Europeans, based on a series of questions asked by the European Values Survey which make it possible to divide the respondents fairly easily into those in favour of market forces versus those concerned with social justice.
Jean-François Tchernia starts by noting that there is almost total consensus in favour of the market economy in Europe, while at the same time there is wide support for the idea that it is important to guarantee that everyone's basic needs are met (social justice aspect).
As well as the differences between, for example, the members of the European Union (more liberal) and the countries of Central and Eastern Europe, Tchernia stresses that there remains within each country a sharp divide -which is almost impossible to reconcile- between supporters of a free-market approach to the economy and the supporters of economic redistribution.
Overall, it appears that the decisive factor, both at national and individual level, is the economic situation at the time of the survey. In crude terms, the most economically dynamic countries are those where attitudes are most strongly in favour of the free market; and the individuals who are least fortunate in terms of income or career prospects are generally the most inclined to support redistribution. Other explanatory factors are age, gender, political affiliation and level of education.

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Investissement socialement responsable et éthique, l’avenir de l’entreprise ? »

Les préoccupations sociétales prennent une place croissante dans le débat autour de la mondialisation. Acteur majeur de ce processus, les entreprises sont de plus en plus interpellées sur des sujets d'ordre éthique. La question de la responsabilité de l'entreprise n'est pourtant pas nouvelle, comme le montrent Jérôme Ballet et Françoise de Bry à travers une analyse de ses différentes formes. Au-delà de l'effet de mode, la question de la « rentabilité » à long terme de l'éthique ...

(11 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Les firmes multinationales »

Parmi les grands traits qui caractérisent les entreprises aujourd'hui, l'avènement des firmes multinationales est à coup sûr l'un des plus notables. Celles-ci, en prenant des formes de plus en plus diverses, constituent l'un des vecteurs essentiels de l'intégration des économies nationales, à la fois en tant que terre d'origine et terre d'accueil de leurs investissements. À travers un large tour d'horizon des motivations et des modalités de la multinationalisation des entreprises, Jean-Louis ...

(24 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Quels critères de rentabilité pour les entreprises de demain ? »

Premier instrument d'évaluation de la santé d'une entreprise, les comptes financiers sont l'objet d'une suspicion croissante de la part des investisseurs. Longtemps, la valeur des ratios issus de ces comptes, et en particulier le taux de rentabilité, a pourtant constitué un objectif central des dirigeants, sous la pression des marchés financiers. À travers la présentation des ratios couramment utilisés par l'analyse financière classique, mais aussi de ceux en vogue aujourd'hui, Carine Sranon-Boiteau souligne la ...

(15 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Les nouvelles logiques de l’entreprise »

La mondialisation et l'intensification de la concurrence à l'échelle internationale, le boom des fusions et acquisitions et le contrôle accru des concentrations par les pouvoirs publics, l'exigence éthique, le pouvoir des actionnaires et l'impératif de rentabilité, la remise en cause du gouvernement d'entreprise suite aux scandales financiers et aux falsifications de comptes, autant de phénomènes qui marquent aujourd'hui la vie des entreprises. La portée de ces questions sur les stratégies des firmes, et plus ...

(171 more words)

Bibliography

Économie, emploi

« Unification ou pluralité des formes de capitalisme ? »

Le capitalisme est un système économique qui se caractérise par la propriété privée et où les prix et la production des biens sont déterminés par le recours au marché. Il se définit également par des modes de production et des structures de propriété du capital qui peuvent différer selon les pays en fonction principalement de leur histoire économique. La généralisation de l'économie de marché à l'échelle du globe et l'expansion de l'économie américaine des années 1990 ...

(47 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Entre le global et le local, quelle localisation pour les entreprises ? »

La mondialisation de l'économie a un impact direct sur la manière dont les entreprises conçoivent leur territoire de référence. Pourtant, alors qu'il est de bon ton d'insister sur la disparition des barrières géographiques, on constate que les choix de localisation des entreprises restent fortement influencés par des facteurs locaux d'attractivité. Matthieu Crozet et Thierry Mayer analysent ici les grandes caractéristiques de la localisation des firmes, mettant en relief l'importance des effets d'agglomération, mais aussi ...

(2 more words)

Bibliography

Économie, emploi

« L’échange international, les frontières et les institutions de marché »

L'intensification des flux internationaux de biens et de capitaux est loin d'avoir aboli l'importance des frontières dans les relations économiques entre nations. La diversité des cadres institutionnels et contractuels constitue un facteur d'explication de la persistance de ces effets-frontières. En matière économique (par exemple : faillites, propriété intellectuelle) comme ailleurs, le droit reste en effet encore très largement défini à un niveau national. Or, cette multiplicité des cadres législatifs et de leur solidité est source d'incertitude ...

(47 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« 2001, un marché de l’emploi en demi-teinte »

L'évolution du marché du travail, au cours de l'année 2001, reflète le ralentissement économique intervenu à partir d'avril. Le niveau relativement élevé des créations d'emplois (+ 200 000 en 2001) est en net retrait par rapport aux 570 000 créations de l'année précédente qui fut une année exceptionnelle. La croissance économique qui ralentit (+ 1,8 % contre + 3,8 % en 2000) en est directement à l'origine. De plus, les politiques actives de l'emploi ne parviennent ...

(159 more words)

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail

Enron : l’épopée et la faillite

This article sets out with remarkable clarity the rise and fall of Enron: how a firm was able to base its fantastic growth on the privatisation of the energy market, lie, deceive and betray all its partners and end up in total bankruptcy.
Jean-Marie Chevalier shows how Enron grew thanks to its exceptional "economic intelligence of arbitrage", or the way it fulfilled its ambition to become the most efficient energy provider in the United States and in the world by means of extremely complex legal and financial manoeuvres. He sets this against the broader background of the dismantling of public monopolies and explains how the firm managed, by constant use of imagination and innovation, to dominate all aspects of the energy market, both real and intangible.
But Chevalier also highlights the dangers of these manoeuvres based on the right combination of physical means of production, transport and storage with the totally unscrupulous use of commercial, financial and legal expertise, relying on an incredible level of compromise, deceit and corruption. "The way that Enron ran the firm's business was intrinsically bad from the very outset", he writes, criticizing the absence of checks and balances, the abuse of trust and the huge frauds perpetrated by the executives.
"Capitalism has always been in a constant state of creation and destruction, but the collapse of Enron is not like any other bankruptcy", Jean-Marie Chevalier continues. It shows that we need a fundamental rethinking of capitalism and the global economy.

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

Capitalisme : vers le grand nettoyage

According to Michel Drancourt, the American capitalist system is undergoing a crisis of confidence, above all as a result of the Enron affair, unlike anything else in its history apart from the events leading to the anti-trust laws. He argues that "The legal steps, whether compulsory or voluntary, that are or will be taken in order to deal with the crisis will restore the ethical foundation of capitalism without which it cannot claim to be, like democracy, 'the worst system in the world, apart from all the others'".
Drancourt goes on to criticize Andersen along with all the other accounting firms that fiddle the books, especially under the influence of the financial markets, and do so all the more gaily because they are too often both advisers and auditors.
Finally, in addition to the erratic and dangerous nature of financial markets, Drancourt criticizes the stranglehold that they have over the management and top executives, whose incomes are not only excessive but also make them both employees and shareholders of their firms. The executives are therefore caught in a dilemma that encourages them to pursue financial returns at the expense of sustainable development strategies...

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Enron : quelques leçons de long terme d’une faillite

Again with regard to Enron, Assaad Saab, who has an intimate knowledge of the energy sector and the problems of privatisation, sets out some observations as to the unusually complex nature of the firm, its diversification into too many sectors and geographical areas, the inadequacies of its top management and an unhealthy strategy of alliances.
The author then highlights certain lessons of the affair for the long term, in particular for the future of deregulating and restructuring the markets for electricity, stressing that ultimately this approach merely serves the cause of unbridled free-marketeering that inspired it. Lastly, Assaad Saab raises the question of what happens to Enron's business now: how should it be organized and within what framework?

Bibliography

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques

« Les industries extraverties en Chine : sources de dépendance ou de rattrapage technologique ? »

La montée en puissance de la Chine sur différents marchés mondiaux de produits, y compris à forte intensité technologique, ne saurait masquer le dualisme de son industrie. À côté de secteurs très compétitifs, intégrés dans les circuits internationaux d'échanges de haute technologie et dominés par des entreprises étrangères spécialisées dans les activités d'assemblage, subsistent les secteurs traditionnels d'exportation, dominés par des entreprises entièrement chinoises et qui prennent du retard. Les effets d'entraînement des industries extraverties sur ...

(34 more words)