Futuribles Journal n° 224

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Mondialisation et inégalités

Par

La mondialisation est un phénomène aux dimensions multiples, symboliques, réelles et idéologiques.
Au plan symbolique, elle renvoie au déclin relatif des pays riches et, en ce sens, constitue une bonne nouvelle puisqu'elle signifie que les pays pauvres se développent.
Au plan réel, la mondialisation joue dans deux sens opposés : la globalisation financière accroît les inégalités entre les profits et les salaires, tandis que la globalisation des marchés, elle, accroît les inégalités de salaire (et d'emploi) entre les personnes qualifées et non qualifiées. Mais, affirme Jean-Paul Fitoussi, les échanges financiers et commerciaux entre les pays du Nord et du Sud n'ont augmenté que faiblement depuis 20 ans et ne peuvent donc expliquer l'aggravation des inégalités qui, en fait, résultent essentiellement du niveau anormalement élevé des taux d'intérêt.
Et c'est là qu'intervient la dimension idéologique qui colporte l'idée que les marchés seraient des lieux de coordination alors qu'ils sont des lieux de purs rapports de force et qu'ils peuvent se passer de règles du jeu que, du reste, les États seraient désormais incapables d'imposer.
Nous sommes ainsi passés, écrit Jean-Paul Fitoussi, "d'une logique de croissance où l'expansion des uns entraînait celle des autres à une logique de parts de marché où la croissance des uns ne peut se faire qu'au détriment des autres" qui ne peut se traduire que par une paralysie totale et une dégradation de la situation sociale.
Les marchés ne peuvent fonctionner sans règles du jeu qui relèvent de choix politiques, donc de la démocratie comme mode d'élaboration du contrat social. Le libéralisme, comme le communisme, en l'ignorant, pourraient s'effondrer. Nous vivons dans des "démocraties de marché", marquées par une tension permanente entre l'individualisme et l'inégalité d'une part, la société et l'égalité d'autre part ; seule l'action de l'État peut assurer la recherche permanente d'un "entre-deux".

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner