Futuribles Journal n° 136

Économie, emploi - Institutions - Population

Quel avenir pour les salariés âgés ?

Par

En l'an 2000, en France, un actif sur deux aura plus de 40 ans. Un véritable problème se pose donc pour ceux que l'on appelle déjà les "salariés âgés" qui sont de plus en plus tôt marginalisés au sein du monde du travail ou mis à la retraite.
Selon X. Gaullier, s'instaure entre 45 et 65 ans une nouvelle phase d'existence marquée par une inquiétante précarité. Qu'en sera-t-il demain ?
L'auteur envisage dix scénarios :
- celui d'un regain de croissance génératrice ou non de nouveaux emplois ;
- celui de la substitution entre les âges : les vieux palliant l'insuffisance de jeunes sur le marché de l'emploi ;
- celui, plus "équitable", de la précarité généralisée ;
- ou - dans une perspective radicalement opposée - celui de la retraite vécue comme le temps des loisirs si longtemps promis.
À moins, indique X. Gaullier :
- qu'une restructuration radicale intervienne instaurant un minimum social garanti et la retraite flexible ;
- qu'émerge une nouvelle économie fondée sur le développement de fonctions socialement utiles ;
- que le travail soit partagé, notamment entre les âges ;
- que s'instaure une deuxième carrière professionnelle ;
- ou, enfin, que s'établisse une flexibilité plus grande permettant de jouer en permanence sur l'alternance entre activités.
Comme toujours, l'avenir se frayera sans doute un chemin à la croisée de ces différentes directions qui, toutefois, illustrent bien les choix auxquels nous sommes confrontés.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner