Retraite

Note de veille

Économie, emploi

Cumul emploi-retraite : qu’en attendre ?

En 1982, l’abaissement de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans s’est accompagné de la création du « cumul emploi-retraite », qui autorise les retraités à reprendre une activité professionnelle, dont les revenus se cumulent à ceux de leur pension. Ce statut, qui a été depuis régulièrement assoupli, reste pourtant très peu utilisé : en 2008, seuls 5 % des nouveaux retraités y ont eu recours, d’après les données de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse ...

(14 more words)

Revue

Institutions - Population - Société, modes de vie

Ageing and Social Protection in France. Pensions: One Challenge among Others

Alain Parant begins by stressing, contrary to readily accepted opinion, that, though France is exceptional in the European demographic context in having an appreciably higher fertility rate, the scale of this must not be overstated.
Analyzing how fertility has changed over time, he highlights a risk of increased infertility inherent in the shift towards a later average age of childbearing and shows how, as a result of variations in birth rates observed over a century and the major trend of increasing life-expectancy, the French age pyramid, like that of the other European countries, will inevitably be skewed in the coming decades and how the proportion of older people within the total population will increase.
Parant moves on to the effects of demographic ageing on the pensions system. He reports the latest predictions of the Conseil d’orientation des retraites (COR; Council for Guidance on Pensions), which reveal the magnitude of the challenge facing France, whatever the mix of measures chosen (increased levies, reduction of the purchasing power of old-age pensions or an extension of the period of occupational activity).
However, states Parant, the funding of pensions is only one problem among others. Increased healthcare expenditure, arising particularly from the higher number of dependent people of very advanced age, represents an equally important challenge, on which he offers various projections.
Warning against placing excessive trust in family solidarity, because the family is becoming a more uncertain source of support, he highlights the issues that ensue from rising healthcare costs and the socialization of the dependency risk.

Revue

Économie, emploi - Institutions - Population

Pension Systems in Europe

Arnauld d’Yvoire proviides an overview of the pension systems in force in Europe here, recapping the philosophy that presided over their development. He thus distinguishes aptly between three general models that have, admittedly, evolved over time:
— Pension systems of the Bismarckian type, based on the principle of social insurance. These are organized on occupational lines and managed by the social partners. Their funding is based, in the main, on employers’ and employees’ contributions, and pension rights are closely linked to the period over which contributions have been made and the level of pay. This model applies particularly in Germany, Italy, Greece and France.
— Pensions systems of the Beveridgian type which depend essentially on the state. From the outset, these have no connection to occupational activity and provide retired people with a basic pension to which supplementary schemes may be added based on the capitalization principle (pension funds).
— The pensions systems promoted by the World Bank in the countries of Eastern Europe after the break-up of the Soviet Union, which have three pillars to them. Two of these pillars are obligatory: a basic pension of a Bismarckian kind on a pay-as-you-go basis and a second, funded pillar.
Arnauld d’Yvoire emphasizes, however, that all these systems have necessarily undergone some development and no longer correspond to the pure model that presided over their introduction. He stresses the fact that, in all countries — though admittedly at different dates and with differing degrees of anticipation — reforms have been undertaken aimed at restraining the increased expenditure associated with retirement pensions. This has been done through two measures: increasing the number of years of occupational activity, and promoting savings to offset the relative fall in basic pensions. He shows, in this way, that some countries have, much earlier than others, made the necessary arrangements to cope with the inevitable ageing of the population and the increase in pension costs. He also shows that, though none has found a ‘dream solution’ to the problem, each has tried with varying degrees of anticipation to adapt to a new, but easily foreseeable, situation.

Revue

Institutions - Population

Special Pension Schemes: The Situation in France after the Reforms

There is no one single pensions system in France. Alongside the schemes that apply to general employees, there are various others, beginning with those covering workers in the agricultural sector, the public sector and — lest we forget — the so-called “special schemes” which are themselves very diverse and cover 4.5 million contributors and some 3,4 million pensioners today.
Despite the relatively small proportion of pensions that the special schemes represent, the role they play is an emblematic one, since they symbolize the last bastion of social resistance that the Juppé Plan failed to shake in 1995. The resultant trauma was such that the special schemes were deliberately excluded from the pensions reform law of 21 August 2003, and were only reparameterized later, after the salary measures that accompanied the reform were negotiated, somewhat secretively, within the public-sector companies.
Stéphane Hamayon, co-author of a reference work on the subject, provides an account here of the adaptations and reforms that have been made to three of these schemes: those of the SNCF (the French nationalized railway company), the RATP (the Paris regional transport authority) and the IEG (Electrical and Gas Industries). We now know that that special regimes will not be affected by the 2010 reform. Does the extent of other recent reforms justify the retention of the status quo in this area? The analysis developed by Hamayon goes some way towards answering this central question.

Revue

Économie, emploi - Institutions - Population

Pensions: Revisiting the Facts and Figures

By way of introduction to his article, Didier Blanchet recalls two essential facts: that the number of persons aged 60 or over can currently be expected to increase, whilst the working-age population seems likely to stabilize (insofar as we are speaking still of those in the age range 20-59); and that expenditure on pensions as a proportion of GDP (13% at present) will increase correlatively in a way that is likely to continue, particularly if economic growth is weak (and assuming that retirement pensions remain at a stable level, the current replacement rate running at around 65%).
Blanchet goes on to recall the various simulations carried out for France by the Conseil d’orientation des retraites (COR; Council for Guidance on Pensions) since the early 2000s, and the impact of the reforms introduced in 1993 and 2003, showing what would have happened if these had not been adopted, first assuming a favourable economic situation, then in the much more worrying context resulting from the economic crisis and the poor economic prospects of the coming years. In so doing, he shows, in effect, the major consequences of that crisis and the very rapid deterioration of the pensions to GDP ratio. In this way he brings out the crucial role of three variables: total pension costs, rate of growth of GDP and the age at which the French begin to draw their pensions.
Having laid out the relation between these figures and shown by how much pensioners’ income would be reduced if nothing were done, Didier Blanchet — basing himself throughout on the most recent publications of the COR — stresses the need to adjust the pensionable age through two measures that will have effects on varying time-scales: on the one hand, raising the legal pensionable age and, on the other, increasing the number of years of contributions required to enjoy a full pension.

CR table ronde

Institutions

L’évolution du débat capitalisation versus répartition

Le débat « capitalisation vs répartition » est actuellement occulté en France, comme si les pouvoirs publics estimaient la mixité de ces deux systèmes – qui, pourtant, est appliquée dans plusieurs pays du monde – inconcevable en France. À ce propos, François Charpentier a évoqué l’anecdote curieuse de Guillaume Sarkozy, frère du Président Nicolas qui, à la tête du groupe paritaire de retraite et de prévoyance Malakoff Médéric, projette de constituer une filiale commune avec la CNP (Caisse nationale de Prévoyance) pour créer ...

(115 more words)

CR table ronde

Institutions

Amorcer la réforme des retraites

Face à l’urgence de réformer le système des retraites, Jacques Bichot tient un discours clair et de bon sens : l’Occident « se la coule douce » depuis la fin des Trente Glorieuses, mais il a « mangé son pain blanc ». Pour conserver un niveau de vie acceptable, il va devoir trouver un système adapté à la nouvelle réalité économique, qui revalorise le travail et rende les citoyens libres et responsables de leur sort. Jacques Bichot estime que ce nouveau système pourrait ...

(132 more words)

Note de veille

Entreprises, travail

L’impact du départ à la retraite des baby-boomers sur les régions, les secteurs et les professions

L’anticipation des besoins en main-d’œuvre dans les principaux secteurs économiques français devient une question de plus en plus cruciale à mesure qu’augmentent les départs à la retraite des travailleurs de la génération du baby-boom. Une récente compilation de données de l’INSEE propose d’anticiper l’ampleur de ces départs à l’horizon 2020, pour chaque région française, mais aussi pour les principaux secteurs économiques et les professions concernées (1).

Chapitre de rapport annuel vigie

Institutions - Santé

Chapitre 12 du rapport Vigie 2010 : Les politiques sociales en France

Tendance 1 : Place croissante des prestations sociales dans le PIB Tendance 2 : Une demande grandissante pour des équipements Tendance 3 : Des politiques dépendantes de l’évolution du risque retraite Tendance 4 : L’augmentation inéluctable des dépenses de santé Tendance 5 : Un ciblage croissant des politiques sociales Incertitude 1 : La fin de la sécurité sociale ? Incertitude 2 : Une grave pénurie de médecins ? Incertitude 3 : Une gouvernance toujours aussi baroque ? Incertitude 4 : Une adhésion toujours aussi forte au modèle ?

Note de veille

Économie, emploi

Pensions privées et crises financières, mélange toxique

En octobre 2008, les actifs des fonds de pension privés des pays membre de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) avaient perdu 20 % par rapport à leur valeur de décembre 2007, soit une diminution de 3 300 milliards de dollars US. La vulnérabilité des fonds de pension face aux tempêtes financières soulève de nouveau le problème de l’avenir des régimes de retraites, d’autant plus que certains pays ont clairement remis en cause les systèmes de ...

(0 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Population - Société, modes de vie

Travailler dans le Nord mais prendre sa retraite dans le Sud ?

Depuis plusieurs décennies, la Floride aux États-Unis et la côte d’Azur en France se sont imposées comme des destinations de prédilection pour les retraités de nombreux pays. Aujourd’hui, si l’attrait pour les régions ensoleillées demeure, les Occidentaux hésitent moins à prendre leur retraite plus loin, à l’étranger, en tenant compte d’autres critères. Les pays du Sud ont la préférence de ces retraités motivés semble-t-il davantage par l’envie de conserver leur pouvoir d’achat que ...

(-2 more words)

Note de veille

Entreprises, travail

PME cherche repreneur

Selon la Commission européenne, à l’horizon 2015-2020, environ un tiers de toutes les entreprises européennes seront confrontées au départ de leur propriétaire. Ce phénomène s’explique notamment par le départ à la retraite des dirigeants de PME (petites et moyennes entreprises) (1) de la génération du baby-boom et signifie que, dès à présent, environ 600 000 PME, représentant 2,4 millions d’emplois, cherchent un repreneur chaque année en Europe.

Note de veille

Économie, emploi - Institutions - Population

Projections financières et gouvernance des systèmes de retraite

Les projections de long terme sont devenues une nécessité pour la gestion prévisionnelle des systèmes de retraite, dont l’inertie est grande. Les projections servent notamment de base à l’actuel débat sur la réforme de la Social Security aux États-Unis.

Note de veille

Institutions - Société, modes de vie

Abolir les inégalités homme / femme au sein des systèmes de retraite européens

Entre droits propres et droits dérivés (familiaux ou de réversion), les modèles de retraite de cinq pays européens doivent, selon l'Institut national d'études démographiques, trouver une voie médiane pour prendre en compte la situation nouvelle des femmes dans les sociétés.

Note de veille

Économie, emploi - Institutions

La retraite en France à 62,4 ans en 2020 ?

Selon une projection du Centre d'études de l'emploi (CEE), l'âge moyen de départ à la retraite devrait être de 62,4 ans en 2020, contre 60,5 ans en 2005. Ce recul serait principalement le fruit de l'allongement de la scolarité obligatoire et de la réforme de 1993.

Note de veille

Économie, emploi - Institutions

Les régimes de retraite des PED menacés par la crise financière

Dans un rapport récent (1), la Banque mondiale questionne les retombées de la crise financière sur les régimes de retraite de certains pays en développement (PED) (2). De nombreux PED ont fait le choix d'un système mixte associant répartition et capitalisation (3). Dans quelle mesure la crise met-elle à mal ce choix, et comment, selon la Banque mondiale, ces pays doivent-ils y faire face ?

Note de veille

Institutions

L’exception du système de retraite suédois

Alors que la plupart des pays développés s'interrogent sur la solvabilité de leurs systèmes de retraite, la Suède fait figure d'exception dans le domaine. Le pays a en effet engagé, dès 1999, une réforme profonde et ambitieuse de son système de retraite. Une récente étude du COR (Conseil d'orientation des retraites) sur cette réforme est l'occasion de revenir sur les particularités de ce système, qui a inspiré certains pays comme l'Italie ou la Pologne, mais ...

(3 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Population

Pension Schemes and Pension Projections in the EU-27 Membre States 2008-2060

Ce rapport propose d’actualiser deux séries de projections réalisées en 2001 et 2006 concernant l’évolution des retraites dans les pays membres de l’Union à l’horizon 2060. Pour chaque pays, une « fiche » présente les caractéristiques du système de retraite national et l’évolution possible des dépenses publiques correspondantes en l’absence de changement majeur. Les systèmes de retraite des pays membres de l’UE se caractérisent par une grande diversité dans leur structure et leur fonctionnement, liée ...

(335 more words)

Chapitre de rapport annuel vigie

Économie, emploi - Population

Chapitre 9 du rapport Vigie 2007 : L’allongement de la durée d’activité en France

Travailler jusqu’à 65 ou 70 ans est présenté de plus en plus, dans les pays développés, comme la solution incontournable aux problèmes de financement de la protection sociale qui ne vont pas manquer de s’accroître dans les décennies à venir. Certains ont déjà pris de l’avance dans cette voie tandis que la France, malgré les réformes des systèmes de retraite et les mesures récentes du plan Seniors, reste à la traîne avec un taux d’emploi des ...

(165 more words)

Note de veille

Population

Les nouvelles projections de population active et le financement des retraites

L'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a revu à la hausse ses projections démographiques et ses projections de population active à l'été 2006. Le Conseil d'orientation des retraites (COR), dans son dernier rapport, paru en janvier 2007, analyse notamment les impacts de ces nouvelles projections sur les perspectives financières des régimes aux horizons 2020 et 2050.

Bibliography

Institutions

Retraites : questions et orientations pour 2008

Le Conseil d'orientation des retraites a dressé en mars 2006 de nouvelles perspectives à long terme des régimes de retraite, notamment en tenant compte des effets estimés de la réforme de 2003. Ces nouvelles projections fournissent en particulier un éclairage sur l'ampleur des besoins de financement des régimes de retraite, aux horizons 2020 et 2050. Ce rapport s'efforce d'approfondir la réflexion et de mettre en évidence les questions à traiter et les orientations à définir pour ...

(253 more words)