Religion

Revue

Société, modes de vie

L’évolution du religieux

Pierre Bréchon shows here that, despite the existence of some national religious characteristics, international surveys reveal certain trends common to all countries, mainly resulting from generational change and ageing.
The main findings of his study of 11 European countries and the United States are:
- confidence in the churches has declined more than trust in other institutions;
- strength of religious convictions is often seen as a sign of intolerance;
- belief in a single faith (religious exclusiveness) is clearly waning, whereas the idea that all faiths contain an element of truth is becoming more widespread.
The writer highlights the decline of feelings of identity based on religion, albeit with marked variations depending on the religious group and the country concerned. But he shows that, while complete absence of belief is extremely rare, the range of different beliefs is enormous: belief in God, in various kinds of reincarnation, in heaven and hell, in miracles, and so on.
In all countries, belief is less and less linked with belonging to an established religion, and is increasingly an individual matter. But the situation in France seems unusual, in that young French people sometimes appear more likely to believe than their elders.

Revue

Société, modes de vie

Protestantisme évangélique et pentecôtiste

Recent decades, according to Jean-Paul Willaime, have been marked by a growth of evangelical brands of Christianity that lay great stress on the personal religious commitment of each individual. These new religious practices in the Protestant tradition have, among other developments, taken the form of an increase in Evangelical Protestantism and Pentecostalism.
This substantial growth, which is probably the main transnational religious movement of the 20th century, has affected Europe as well as Latin America, Africa and Asia. Jean-Paul Willaime offers some statistics that speak for themselves. These militant branches of Christianity now account for more than 20% of churchgoers in North America (i.e. 20 million Americans) 10% of the population of South America, 25% of South Koreans, not to mention Africa. In Europe, one third of French Protestants are Evangelical Christians and Pentecostalists, as are almost two-thirds of Belgian Protestants, and in Italy there are more Pentecostalists than members of the traditional Protestant church.
The religious identity of these pious and orthodox Christians is that of the "convert" who places the whole of his or her life under God's authority, stressing individual responsibility and divine intervention as immediate and concrete. Through their insistence on moral behaviour, these evangelical churches offer protection and care to vulnerable groups by giving them a new kind of support based on religion, although they also increasingly attract middle class members. They have an economic role (redistribution) and encourage upward social mobility through access to positions of responsibility within the community.

Revue

Société, modes de vie

Le devenir de la religion en Occident. Réflexion sociologique sur les croyances et les pratiques

Whereas religion was on the wane in the 1960s and 1970s, for the last 20 or 30 years there has been a great boom in spirituality of all kinds, though admittedly now more vague and individualized. But, according to Yves Lambert, beyond these two developments, secularization then renewal, we are witnessing decline, adaptation, attempts to conserve or to innovate which he tries to clarify here from the viewpoint of a sociologist of religions.
The decline is the product, he argues, of modernity and the values associated with it: the primacy of reason, individualism and diversity. But with "ultramodernity", these same values (reason, individualism, etc.) have become relative, and this has deprived religion of its most formidable rivals but also led the Church to abandon its pretensions to hegemony. Religions have themselves become relativized: they are losing their authority and are developing "belief without belonging", a more personal form of faith.
We are thus witnessing a process of adaptation. "The crisis of rationality encourages the search for ways of expressing affects and subjective experience of the divine [...]; we are moving towards à la carte Christianity" and we are seeing a revival of belief in many forms as well as a coming together of the human and the divine. The principle of authority, of transcendance, is therefore being replaced by a spiritual quest that is more spontaneous and individualized. People no longer expect religion to provide the truth, but rather they want it to offer something in this new quest for fulfilment. Is Christianity falling apart or emerging renewed? asks the author, who concludes that by giving up its totalitarian character, Christianity is acting consistently with its original values.
However, the author recognizes that this process also provokes conservative reactions. Nevertheless, when he looks at the available studies, he notes that the fundamentalists everywhere remain in the minority and the adaptation of Christianity to modernity reveals its amazing capacities for innovation. He highlights the consequent expansion of new forms of religion typical of "ultramodernity": individualization, "autospirituality", pragmatism, mobility...
These four developments are happening but not with equal probability, concludes Lambert, and the "proliferation of religions" could give rise to quite different social changes in different regions.

Revue

Société, modes de vie

L’essor des croyances parallèles

Over the last two decades there has been a marked rise in alternative belief systems. Guy Michelat analyses this phenomenon, drawing on studies that he has made in collaboration with Daniel Boy, and he offers several observations.
According to his findings, women are more likely to be believers than men; the younger the age-group, the greater the belief in the paranormal; and, by contrast with astrology, belief in the paranormal is not uncommon among those who have gone on to higher education.
Furthermore, while 81% of French people think that scientific advances lead to progress, 51% of them agree with the idea that science will never be able to explain everything. For many people, the "parasciences" will in the future be accepted as science. There is a desire, on the one hand, to legitimize the supernatural through science and, on the other, to cultivate the charm and mystery of alternative beliefs.
In addition, although belief in the paranormal has increased as Roman Catholicism has declined, the new beliefs are not opposed to religious beliefs, and are even more often found among those who believe in God and an afterlife.
Finally, in hoping for rational explanations, people resort to parascientific beliefs -in an odd twist of modernity and the spread of the ideology of progress. This magical knowledge, far removed from scientific rigour, soothes their fears about death and provides psychological and emotional support. People are most likely to resort to the paranormal where there is anomie, with the concomitant vulnerability, poor social and work relationships, fear of the future and loneliness.
Guy Michelat concludes by saying that, just when "off the peg" collective belief systems are declining and traditional points of reference are disappearing, people are acquiring greater freedom (and with it, greater anxiety), so that they seek personal solutions as a substitute for the major belief systems of the past.

Bibliography

Société, modes de vie

« Les nouveaux mouvements religieux »

Si pour certains, Dieu est mort, il semble difficile à enterrer. Après tout, diagnostiquer la « troisième mort de Dieu » (Alain Finkielkraut) suggère que les deux premières obsèques n'ont pas suffi ! La référence au divin, au spirituel, au religieux, demeure très présente aujourd'hui, mais sous des formes souvent déroutantes. On pressent que le siècle qui commence ouvrira sur ce terrain des voies inédites, sans doute plus individuelles, moins institutionnelles, plus " bricolées " peut-être, " à la carte ", mais on peine à ...

(169 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Médias et religions en miroir

Cet ouvrage dirigé par Pierre Bréchon et Jean-Paul Willaime reprend les actes d'un colloque organisé en février 1998 par l'Association française de sciences sociales des religions (AFSSR). Ses différents contributeurs se proposent d'analyser la question épineuse du rapport entre médias et religions. Il semble en effet exister des points de rencontre qui permettent à ces deux sphères distinctes d'interagir, ou tout au moins de s'éclairer l'une l'autre. La réflexion est menée autour de ...

(178 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Inde. Un destin démocratique

Dharma et karma (« l'ordre du monde », « le devoir individuel ») sont, en sanscrit, deux des trois piliers conceptuels du flux vital indien qui lie la personne au cosmos, la caste situant l'individu dans la société. Second pays de la planète pour sa population, l'Inde plurimillénaire reste encore mal connue des Français, pour qui elle appartient encore à la mouvance britannique. Max-Jean Zins aide à percevoir la paradoxale unité d'un sous-continent foisonnant à tous égards, capable d'englober ...

(252 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Religion et action dans l’espace public

Les modèles d'engagement collectif sont aujourd'hui marqués par une tendance lourde à l'individualisation. En outre, on assiste à une résurgence du religieux dans la sphère publique. C'est à partir de ce double constat que se noue la réflexion sur les liens entre religion et action dans l'espace public, traitée dans cet ouvrage collectif. Le but de cette étude est donc de rendre compte des interactions entre engagement religieux et action publique, ces deux notions étant ...

(182 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Le Pèlerin et le converti. La religion en mouvement

Danièle Hervieu-Léger poursuit ses recherches sur les transformations des croyances et des pratiques religieuses. Elle utilise le schéma d'analyse qu'elle a mis au point dans ses précédents livres pour comprendre deux phénomènes principaux : le succès des pèlerinages et rassemblements de toutes sortes et la multiplication des conversions. Depuis ses premières enquêtes, elle souligne que la religion n'est plus un héritage que chaque fidèle reçoit de sa famille et de son milieu social. Bien au contraire, dans un ...

(142 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Apocalypses et millénarismes : prophéties, cultes et croyances millénaristes à travers les âges

Auteur d'ouvrages importants sur l'Action française (1962), la France, fin de siècle (1986) ou la France des années trente (1995), Eugen Weber est un historien reconnu des XIXème et XXème siècles. Le thème de son dernier ouvrage, les croyances relatives à la fin du monde, pourrait surprendre. Pour Weber, selon qui « l'apocalypse a longtemps fourni la clef de l'histoire humaine », il s'agit d'étudier sans condescendance l'histoire des prophéties millénaristes et des frayeurs eschatologiques ...

(197 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Préliminaires à une prospective des religions

Dans cet essai, Thierry Gaudin opère une investigation historique sur l'évolution des religions afin de poser les bases d'une étude prospective. Considérées comme procédant de révélations transcendantes, les religions semblent échapper à toute prévision ; cependant, il est aisé de constater qu'elles évoluent avec le temps. C'est cette évolution que l'auteur retrace en tâchant de déceler des constantes dans le rapport entre spiritualité et civilisation à l'échelle planétaire. Il est manifeste que la spiritualité est ...

(127 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

L’Eschatologie

L'eschatologie a quelque rapport avec la prospective par le biais du long terme, puisqu'en tant que « réflexion sur la fin ou les fins de l'histoire », elle s'intéresse à la fin des temps et vise donc un horizon insurpassable quant à l'éloignement ! Poursuivons l'analogie et notons que les eschatologues (population très mêlée puisque Saint Jean et Joachim de Flore y côtoient n'importe quel gourou de secte) se préoccupent des faits porteurs d'avenir : pour ...

(231 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Un monde sans dieux. Plaidoyer pour une société ouverte

Le livre que publie aujourd'hui André Grjebine se situe dans une perspective assez Durkheimienne (ou Comtienne, en tout cas d'inspiration positiviste). En deux mots, quelle est cette problématique : E. Durkheim, comme avant lui A. Comte, constate, à la fin du XIXe siècle, l'effondrement de la société traditionnelle fondée sur la prééminence du groupe sur l'individu et la vigueur de l'intégration religieuse. L'ordre nouveau naissant s'appuie sur l'individualisme et l'essor des sciences ...

(391 more words)

Bibliography

Le Diable

Cet ouvrage retrace l'évolution et l'utilisation de la notion de diable de sa naissance à sa conception actuelle. Apparu dans un souci d'explication cosmique et eschatologique, le diable acquiert peu à peu de l'autonomie. Bien qu'issu du domaine religieux, comme raison du mal, il a largement pénétré la culture profane. À l'époque médiévale, où règne une mentalité magique, le diable est omniprésent malgré la grande discrétion de l'Église à son égard. Il est ...

(263 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Fragile démocratie. Politique, cultures et religions

Si maintenir l'idée de vérité dans la contradiction est réellement la nouvelle condition imposée à la pensée par le fait démocratique, alors nul doute que l'effort véritable reste à entreprendre. C'est la prise de conscience de ce constat que s'efforce de réaliser cet ouvrage qui, pour y parvenir, développe trois axes de réflexion : les rapports de la démocratie avec les cultures et les religions ; la question du lien social sous le double aspect de ce qui ...

(42 more words)

Revue

Géopolitique - Société, modes de vie

Les civilisations et l’avenir du monde

Civilizations and the Future of the World
Readers of Futuribles are doubtless familiar with Samuel P. Huntington's thesis (The Clash of Civilizations) that the end of the Cold War and its ideological conflicts is not a signal of the end of history (Francis Fukuyama) but of mounting tensions, even confrontations, between civilizations.
Pierre Béhar shows, however, that Huntington's definition of civilization and his identification of six major regions, mainly on the basis of territory and religion, are simplistic caricatures. In the first place, the Occident is not an homogeneous entity; there have been fertile exchanges throughout history between Europe and the Islamic countries of the Middle East.
According to Béhar, Huntington's thesis is a by-product of American hegemonic will, frustrated by the rise of multi-culturalism on its own territory.

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

Guerre économique, l’heure de la résistance

Cet ouvrage est né d'une initiative de la Commission tiers monde de l'Église catholique (COTMEC, qui s'efforce depuis 1968 d'alerter les chrétiens et les non-chrétiens sur le fossé nord-sud, les injustices, etc.) qui a demandé à des auteurs parfois reconnus (Riccardo Petrella pour l'économie, Alain Durand pour l'éthique chrétienne, notamment) d'analyser la crise actuelle : suppression d'emplois par milliers, flexibilisation du travail, creusement des inégalités, emballement de la spéculation financière... Face à cette ...

(241 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Science et société : essais sur les dimensions culturelles de la science

Réédition de Les Passions du savoir : essais sur les dimensions culturelles de la science, augmentée de deux chapitres, cet ouvrage a pour objet l'étude des relations entre sciences et croyances (idéologiques, religieuses, sociales, etc.). Les deux nouveaux chapitres s'inscrivent dans la partie relative aux enjeux politiques de la science et concernent, d'une part, les expérimentations nazies sur l'hypothermie et, d'autre part, ce que Pierre Thuillier appelle le « débat de fin de siècle » : la « faillite de ...

(194 more words)

Revue

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Le rôle de la confiance. À propos de « La société de confiance « 

Le dernier ouvrage d'Alain Peyrefitte La société de confiance 2 est un vrai grand livre, d'abord par l'importance et l'actualité du sujet qu'il traite, mais surtout par la lumière nouvelle qu'il y projette. Il marque, comme l'a dit Pierre Chaunu, « une date dans l'histoire des sciences humaines ».

Bibliography

Géopolitique - Société, modes de vie

« Guerres et paix au XXIème siècle »

Avec la fin de la guerre froide, doit-on s'attendre à un retour de la situation classique de paix et de guerres telle que nous l'avons connue dans le passé ? C'est pour répondre à cette question que la Fondation pour les études de défense a organisé, en collaboration avec Futuribles International, un colloque sur le thème « Guerres et paix au XXIème siècle », sous le haut patronage de M. Federico Mayor, directeur général de l'UNESCO. Samuel Huntington, Pierre ...

(250 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

La Mutation du futur. Colloque de Tokyo

L'UNESCO a organisé en septembre 1995 un colloque destiné à réconcilier science et culture, à leur trouver un projet commun pour l'avenir. Ce livre rassemble les contributions d'une vingtaine d'intervenants prestigieux comme Federico Mayor, Edgar Morin, René Berger ou Yûjiro Nakamura et aborde des sujets aussi divers que l'épistémologie, la technoculture, l'environnement ou le bouddhisme. Il ressort de ces réflexions philosophiques, religieuses, sociologiques ou économiques les idées-forces suivantes : l'époque de la croyance en ...

(65 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Les Églises protestantes et la question sociale. Positions œcuméniques sur la justice sociale et le monde du travail

Dès sa naissance, au début du siècle, le mouvement œcuménique s'est attaqué à la question de la justice sociale. En effet, entre la réunion, à Stockholm, il y a soixante dix ans, de la première conférence mondiale du christianisme pratique et celles des conférences œcuméniques internationales de Séoul (1990) et de Canberra (1991), la pensée sociale œcuménique a connu un développement impressionnant et exercé une forte influence sur les positions et les actions des Églises engagées dans ce mouvement ...

(147 more words)