Philosophie

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

« Il faut s’adapter ». Sur un nouvel impératif politique

« Il faut s’adapter ». Sur un nouvel impératif politique

« Il faut s’adapter » est le grand impératif du monde économique, politique et social, face aux défis de compétition, de concurrence et de transformation de notre environnement. Mais s’adapter à quoi et sous quelles modalités d’organisation sociopolitique ? Voilà en substance la controverse que pose ici Barbara Stiegler, professeur de philosophie politique à l’université de Bordeaux. Grâce à une vaste fresque historique, elle retrace la chronologie d’un débat méconnu, celui qui opposa deux penseurs du néolibéralisme, Walter ...

(1129 more words)

Bibliography

Géopolitique - Société, modes de vie

La Guerre qui ne peut pas avoir lieu. Essai de métaphysique nucléaire

La Guerre qui ne peut pas avoir lieu. Essai de métaphysique nucléaire

Le risque du déclenchement d’une guerre nucléaire a été envisagé pendant la guerre froide et, plus récemment, à l’occasion des joutes verbales entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un. Si, depuis août 1945, aucune arme atomique n’a été utilisée dans un conflit alors que plusieurs puissances ont construit un système complexe de dissuasion nucléaire, il est légitime de s’interroger sur les risques que celle-ci fait courir à la planète et c’est l’objectif ...

(1107 more words)

Revue

Géopolitique - Population

Foresight Philosophy in Africa

This issue of Futuribles sees the launch of a new series, in the wake of a number that are ongoing (on political visions, the brain, the contribution of enterprises to the common good etc.). This time the focus isn’t thematic but regional and relates to Africa. The first contribution to the series concerns foresight studies as practised in Africa and, to set the scene, in this article Souleymane Bachir Diagne shows how foresight philosophy has gained a footing in Africa, how it is developing and how it should be viewed on that continent.

After reminding us of the need for the foresight practitioner to look ahead and think for a generation and an era different from her own, Souleymane Bachir Diagne recalls, in a nuanced way, the arguments that African time is very particular and that a culturally different approach is therefore required with regard to foresight. He also stresses the degree to which the African continent is emblematic of the future, given the youth of its population. This demographic dynamism and youthfulness – together with the economic rise of Africa – should breed hope not fear, as Bachir Diagne sees it, contrary to what is implied in some alarmist arguments around migration that have enjoyed a certain vogue in Europe in recent years. And, ultimately too, it is through education (beginning with the education of girls), by encouraging Africa to prepare its youth for a different era, that foresight studies can and should find application on the continent.

Futurs d'antan

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Lewis Mumford, a Major Source for Thinking about the 21st Century

Even though we are never immune from unpredictable breaks in continuity, the trends at work today and over the last few decades hint at a world which bears the lasting mark of current technological developments (the continuing rise of ICT, AI etc.) and will have an increasingly urban population. In this context, and without making any assumptions about the real hold that technological progress will have on (enhanced?) human beings, nor the way urban societies will be organized in a world that is both hyper-connected and subject to increasing ecological pressures, this seems a suitable moment to re-visit the writings of Lewis Mumford.

Throughout his work, the American historian of science and cities Lewis Mumford (1895-1990) addressed themes that are still very topical in our societies: technics and civilization, the key role of cities in socio-political organization, the prospects opened up by the Man-machine relationship, the need for systemic thinking etc. In this ‘Future of Yesteryear’ article, Jean Haëntjens offers a very instructive re-reading, showing that even the most ‘technicistic’ of human societies still retain scope for agency.

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Une autre fin du monde est possible. Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)

Une autre fin du monde est possible. Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)

Cet ouvrage se présente comme le deuxième opus du livre à succès Comment tout peut s’effondrer, paru en 2015 sous la plume de Pablo Servigne et Raphaël Stevens [1]. Alors que le premier portait sur la « collapsologie », le deuxième, nous dit-on en introduction, porte sur la « collasposophie ». Il s’agit de deux néologismes créés et popularisés par les auteurs. Le premier désigne l’étude transdisciplinaire, s’appuyant sur des travaux scientifiques, de l’effondrement probable de notre civilisation industrielle ...

(965 more words)

Futurs d'antan

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Jacques Ellul, Thinker of the Technological System

Whereas, in recent decades, technical progress has accelerated beyond belief, particularly in the field of information, with crucial consequences for contemporary societies, many observers regularly ponder the risks and advantages inherent in these technical advances. It is very clear that nothing is entirely black and white in technical progress, but if we wish to see these matters in a more general perspective, re-reading the French thinker Jacques Ellul’s analyses of technology and the establishment of what he calls a “technological system” seems essential.

As early as the 1950s, Ellul sensed the importance that technics was assuming in the operation and organization (including political organization) of our societies and the risks of alienation this entailed. Without condemning technical progress, though seeking always to enable human beings to remain free in their choices, the work of Jacques Ellul provides us with many elements for understanding technics and for grasping its meaning with the necessary perspective, as Daniel Cérézuelle shows us in this “Future of Yesteryear” column. Elements that we find again among the pioneers of political ecology and which are still very salient today (particularly in the thinking on transition that is required today if our civilization is to be preserved). It was important for Futuribles to provide a fresh platform for this work.

Bibliography

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement

Survivre à l’anthropocène

Survivre à l’anthropocène

Enzo Lesourt est docteur en philosophie politique, diplômé de Sciences Po, et conseiller spécial d’Éric Piolle, maire de Grenoble. Avec son ouvrage Survivre à l’anthropocène, paru en mars 2018,il s’inscrit dans la lignée de philosophes pragmatiques, décidés à répondre à l’urgence de la transition écologique. En effet, l’auteur y retrace la genèse du système capitaliste contemporain afin de théoriser les moyens de contrer ce qu’il nomme « les périls de l’anthropocène ». L’anthropocène ...

(974 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Promesses et mirages de la civilisation numérique

Promesses et mirages de la civilisation numérique

Dans cet ouvrage, Jean-Paul Lafrance questionne le bilan de la révolution numérique aujourd’hui pour l’homme et la société. Il rappelle qu’à la naissance de celle-ci, il y a quelques dizaines d’années, le numérique était paré de toutes les vertus : nouvel espace de liberté pour les citoyens, nouveaux modes de financement pour les entreprises, progrès des sciences, développement d’une économie des services, etc. Et il relève que le numérique fournit des outils intellectuels qui incarnent une ...

(1242 more words)

Revue

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

The Ideological Impulses Driving Transhumanism: On Gilbert Hottois’s book “Philosophie et idéologies trans/posthumanistes”

Transhumanism, first popularized in North America in the 1960s (by Ray Kurzweil) and more particularly from the 1980s onwards (when a significantly large movement formed around these ideas), advocates the use of science and technology to improve the physical and mental characteristics of human beings, and hence to impel humanity beyond the human condition in the strict sense of the term. Drawing on the convergence of technologies (IT, nano- and bio-technologies and the cognitive sciences), that movement has been boosted by the advances we have seen in recent years, particularly in the area of artificial intelligence. But what is transhumanism? What are its philosophical and ideological underpinnings? And what is its proponents’ ultimate goal? Might it lead to a posthumanism, relegating the human to the status of historical relic?

In a recent work, Gilbert Hottois set about unpicking the ideological impulses behind transhumanism and its extreme version, posthumanism. Pierre Papon presents us with the broad outlines of that study here, while also stressing the limitations of this ideology when it comes to the medium/long-term challenges facing humanity. If it is essential not to lower our guard at the ethical level, we should probably also engage in a little demystification: techno-scientific progress is still moving too slowly for the plans of the transhumanists actually to be implemented. We can only hope that this continues to be the case…

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Trois utopies contemporaines

Trois utopies contemporaines

Francis Wolff est philosophe, professeur émérite au département de philosophie de l’ENS (École normale supérieure). Il propose dans cet ouvrage une analyse critique de ce qu’il identifie comme les trois utopies dominantes des sociétés occidentales : le posthumanisme, l’animalisme et le cosmopolitisme. Ces trois courants ont pour point commun, explique-t-il, de chercher à surmonter le paradoxe des sociétés contemporaines. En effet, d’un côté, les individus ont tiré les leçons de l’Histoire et se montrent plus méfiants ...

(924 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques

La Singularité du vivant

La Singularité du vivant

Après avoir écrit La Mécanique du vivant [1], je ne pouvais être qu’intéressé par un ouvrage sur la « singularité du vivant ». Je m’en faisais l’idée d’une réflexion sur le transhumanisme et l’université américaine de la Singularité. Je crois, en effet, que ce type de réflexion est important pour éclairer nos contemporains sur des idées et des projets de recherche qui pourraient changer notre avenir. Et Futuribles est le lieu privilégié pour mener ce type de ...

(355 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

La Société autophage. Capitalisme, démesure et autodestruction

La Société autophage. Capitalisme, démesure et autodestruction

« Depuis quelque temps, l’impression prédomine que la société capitaliste est entraînée dans une dérive suicidaire que personne ne veut consciemment mais à laquelle tout un chacun contribue (p. 9). » Tel le roi grec Érysichthon, la société contemporaine s’autodévore sans apaiser sa faim inextinguible et la crise que nous connaissons ne peut trouver de solution dans le cadre d’un système dont l’essence est l’accroissement perpétuel. Les concepts de fétichisme et de narcissisme permettent de comprendre la ...

(707 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

La Société écologique et ses ennemis. Pour une histoire alternative de l’émancipation

La Société écologique et ses ennemis. Pour une histoire alternative de l’émancipation

Le long ouvrage de Serge Audier a pour objectif d’interroger le rapport « complexe et difficile » entretenu par cette « nébuleuse » hétérogène qu’a été la gauche avec les problèmes environnementaux. Si l’actualité de cette problématique laisse espérer une « nouvelle alliance » entre écologie et socialisme, à travers des mouvements comme le coopérativisme, la lutte en faveur des « communs », etc., les contours de celle-ci sont cependant vagues encore. Pour contribuer à ce projet, le livre revient d’abord sur les concepts ...

(661 more words)

Bibliography

Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Mobilisation totale. L’appel du portable

Mobilisation totale. L’appel du portable

Maurizio Ferraris est un philosophe qui se réclame du mouvement du « nouveau réalisme [1] » et qui a une vision relativement réservée, voire pessimiste, de l’impact du Web. Dans son ouvrage Mobilisation totale [2], il part du constat que c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que cette dernière dispose d’outils mobiles qui offrent à leur détenteur un accès à un nombre quasi infini de documents et à un réseau de communications instantanées. Il appelle ...

(991 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

Science, conscience et environnement. Penser le monde complexe

Science, conscience et environnement. Penser le monde complexe

Cet ouvrage collectif fait suite à un colloque organisé à l’université de Lausanne en juillet 2014. Regroupant les contributions de plusieurs chercheurs et professeurs d’horizons très divers, il frappe par son interdisciplinarité. Pour preuve, il rassemble des économistes, philosophes, physiciens, juristes, professeurs en psychiatrie, en psychologie et en épistémologie des sciences. Bien que les approches soient très différentes, les textes s’articulent autour d’un thème commun : le réductionnisme [1]. Chaque chapitre propose une alternative au réductionnisme, tout ...

(822 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

La Postmodernité à l’heure du numérique. Regards croisés sur notre époque

La Postmodernité à l’heure du numérique. Regards croisés sur notre époque

Le surgissement du numérique au cœur de notre quotidien et les questions qu’il pose avec son lot de transformations et de bouleversements des rapports sociaux, tel est l’objet de cet ouvrage rendant compte de la rencontre de deux grands penseurs qui questionnent les principales interrogations et peurs contemporaines nées de cette révolution numérique. Une fois la lecture de ce livre achevée, on ne sait dire si c’est le livre d’une seule rencontre ou alors un livre ...

(795 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

La Part inconstructible de la Terre. Critique du géoconstructivisme

La Part inconstructible de la Terre. Critique du géoconstructivisme

Dans ce livre, Frédéric Neyrat a pour double objectif de faire la critique des discours qu’il appelle constructivistes et de proposer, à partir d’une vision inconstructible de la Terre, une nouvelle manière d’envisager les relations entre l’homme et la nature. L’originalité de son travail réside d’une part dans l’élaboration et l’analyse critique du géo- et de l’éco-constructivisme, et d’autre part dans sa proposition d’une nouvelle forme d’écologie, l ...

(955 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde et comment le retrouver

Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde et comment le retrouver

Le concept d’économie de l’attention formalisé par l’économiste Michael Goldhaber, qui fait de l’attention la denrée la plus rare et la plus précieuse à l’heure où le numérique permet la prolifération de l’information, est depuis des années la base de nombreux travaux. Les effets d’un tel écosystème dans lequel il devient crucial d’attirer l’attention sont eux-mêmes objet de recherches : Katherine Hayles, Bernard Stiegler, Yves Citton, pour ne citer qu’eux, étudient ...

(877 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

Dictionnaire de la pensée écologique

L’année dernière, Dominique Bourg (professeur de philosophie à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’université de Lausanne) avait publié, en tandem avec Augustin Fragnière (assistant doctorant), une excellente et volumineuse anthologie de textes jalonnant l’histoire de la pensée écologique. Ce livre comblait un vide dans le paysage éditorial francophone et permit de découvrir ou redécouvrir des auteurs de grand intérêt. Dominique Bourg propose maintenant, chez le même éditeur, et en association cette fois avec ...

(673 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Les Nourritures. Philosophie du corps politique

Pourquoi les enjeux du développement durable et de l’agro-écologie, la question du bien-être animal ou la préservation de la saine alimentation ont-ils autant de mal à entrer dans le champ des délibérations démocratiques ? Pourquoi la transformation des rapports de l’homme avec la nature ou avec les autres espèces vivantes contribue-t-elle si peu à l’évolution de nos modalités de gouvernance et de nos processus de prise de décision ? Que faire pour que les éthiques environnementales, élaborées au fil ...

(973 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

La Pensée écologique. Une anthologie

Cet ouvrage retrace la généalogie de la pensée écologique et de ses penseurs, et leur rôle dans l’évolution de la place de la nature aux yeux de l’humanité. Il a été rédigé par Dominique Bourg, professeur ordinaire à l’université de Lausanne, grand spécialiste des questions environnementales, et Augustin Fragnière, assistant doctorant à la même université. Une première partie, historique, est constituée d’une sélection de textes d’auteurs considérés comme fondateurs de la pensée écologique. Présentés par ...

(166 more words)

Revue

Société, modes de vie

Reshapings of Democracy. On the Current Cycle of Work by Pierre Rosanvallon

For more than 30 years Pierre Rosanvallon, a historian by training, has played his part in "the life of ideas" in France (La vie des idées is, in fact, the name of the website, providing analysis and information on current intellectual debates, which he directs). He has particularly dedicated his efforts in the last 15 years to the history and development of democratic institutions. Two books, published originally in 2006 and 2008 in France, afford us an insight into the changes currently affecting democracy. The first is Counter-Democracy: Politics in an Age of Distrust (Cambridge: Cambridge University Press, 2008), which analyses the emergence of manifestations of the distrust of democracy that ultimately play their part, by the way they express themselves and the questions they raise, in redefining democratic life. The second is the as yet untranslated La Légitimité démocratique (Paris: Seuil, 2008), in which Pierre Rosanvallon studies three imperatives that have gradually come to be seen as binding upon representatives of democratic government: impartiality, "reflexivity" (which aims to ensure that the common good is taken into account) and "proximity" (which consists in paying attention to all particularities). In this article, Julien Damon analyses these two works on the changes in democracy and in the legitimacy of the bodies in which it resides.