Négociation collective

Analyse prospective

Économie, emploi - Entreprises, travail

Quel avenir pour le paritarisme ?

Avec l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, le sujet du paritarisme va revenir rapidement à l’ordre du jour du débat public. L’expression « paritarisme » désigne des blocs de politiques aux enjeux sensiblement différents (sécurité sociale, protection sociale complémentaire, formation professionnelle, politique du logement). Assurément, le paritarisme, compris comme la gestion paritaire de certains pans de la protection sociale, doit être revu. Des évolutions structurelles très consistantes, en particulier le mouvement d’universalisation de la ...

(encore 121 mots)

Note de veille

Entreprises, travail - Institutions

Dialogue social : vers un changement des règles du jeu

Trois rapports, en moins de 15 jours, ont traité du dialogue social : le rapport de l’Institut Montaigne (Sauver le dialogue social [1]), celui du think-tank Terra Nova, rédigé par Gilbert Cette et Jacques Barthélémy [2], et celui du groupe de travail coordonné par Jean-Denis Combrexelle [3]. À quoi il conviendrait d’ajouter celui de l’Institut de l’entreprise, publié il y a deux ans sous le titre Dialogue social : l’âge de raison [4]. Ce qu’il y ...

(933 more words)

Revue

Économie, emploi - Institutions

Workers in the Entertainment Industry: An Advantageous but Questionable Unemployment Insurance Scheme

The unemployment insurance agreement that came into force in France on 1 April 2009 will expire on 31 December 2010. It will, therefore, become subject to renegotiation in November. Given particularly poor current levels of employment and the potential impact of pensions reform on the national unemployment insurance scheme, that renegotiation is like to spark some lively controversies.
One of these will no doubt be over the highly advantageous insurance arrangements enjoyed by workers in the entertainment industry. These latter in fact represent O.8 % of employees in the overall scheme, 3,4 % of persons indemnified and 5,9 % of the scheme’s costs. After reminding us of these data, Bruno Coquet freely acknowledges the exceptional dynamism of the entertainment industries and the fact that, contributing as they do not just to entertainment, but to culture and education, they are worthy recipients of state aid.
However, Coquet is critical of two oddities in this situation: since state aid takes the form, in this case, of unemployment benefits, it has a great impact on the financial equilibrium of the unemployment insurance scheme and is detrimental to the workers in other sectors of economic activity. While very dynamic, the entertainment industries abuse the fact of their employees being very advantageously indemnified during periods of unemployment to create great numbers of insecure jobs without due consideration for the consequences.
Coquet thus shows that the highly favourable unemployment scheme for these workers represents an unsuitable form of financial assistance to the culture industries, is a source of unfairness and has significant unintended consequences. He concludes that this atypical insurance system is harmful and that it would be better to replace it with a proper subsidy for cultural production.

Bibliography

Économie, emploi

Durée du travail : politique de l’emploi et négociation collective 1984-1992

Ce rapport brosse un historique des politiques de l'emploi et des négociations collectives relatives à la réduction ou à l'aménagement de la durée du travail sur la période 1984-1992. Il fait suite au rapport paru en 1994 sous le même titre et qui couvrait la période 1978-1988. Ce rapport s'organise selon deux grands chapitres : - 1984 : l'échec d'une négociation pluridimensionnelle ; - 1985-1992 : le retour à l'impulsion législative et son semi-échec. Rappelant les différentes lois, débats sur ...

(155 more words)

Bibliography

Économie, emploi

La Flexibilité du temps de travail. Négociations collectives et intervention de l’État

Les pressions en faveur d'une plus grande flexibilité dans les relations professionnelles et l'utilisation de la main-d'œuvre s'accentuent dans tous les pays de l'OCDE. Le débat tourne autour de la coopération et des négociations possibles entre travailleurs et employeurs et du rôle de l'État. Ce rapport s'attache à trois domaines de l'activité économique : soins médicaux, commerce de détail, métallurgie. Il traite également des intérêts des syndicats et des employeurs, divergents et conjugués ...

(29 more words)