Idéologie politique

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie. Les enjeux du délibéralisme

Un lecteur rétif aux thèses manichéennes devra faire un petit effort pour entrer dans ce livre, tant la charge adressée au capitalisme dans le premier chapitre est sans concessions. Selon les auteurs, ce système, qualifié de « pathologie », ne serait pas loin d’être le principal responsable des maux qui frappent aujourd’hui l’humanité, y compris l’aliénation des femmes, l’homophobie ou les guerres. Comme si ces fléaux n’avaient presque pas existé avant lui et sous d’autres ...

(615 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Un Festival d’incertitudes

Un Festival d’incertitudes

Depuis un demi-siècle, Edgar Morin nous alerte, jusqu’à lasser les sourds, contre la progression « des forces d’autodestruction à la fois dans des personnes et des groupes inconscients d’être suicidaires ». Il vient de répertorier les causes de la crise actuelle dans une série d’articles [1] et ce livret : — un mode de pensée empêchant de voir la réalité complexe, de comprendre l’incertitude dans laquelle nous sommes contraints de vivre ; pensée qui mène les spécialistes à s’isoler ...

(673 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Les Origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social

Les Origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social

Comprendre « les origines du populisme » passe par l’analyse des interactions entre des facteurs à la fois économiques, sociaux, culturels. Yann Algan et Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault le démontrent en s’appuyant sur une vaste documentation mais pas, et on peut le regretter, sur l’European Values Study. Ils réservent l’appellation « populiste » aux mouvements antisystèmes d’extrême droite, ceux d’extrême gauche étant qualifiés de « gauche radicale ». L’un des facteurs économiques majeurs serait « la détérioration des ...

(1019 more words)

Revue

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

The Obstacles to Energy Transition: The Ideological and Socio-political Resistance

In late August 2018, the French Minister for Ecological Transition Nicolas Hulot, who had been in post for a little more than a year, threw in the towel. As he saw it, it had to be admitted that, with the best will in the world (and one couldn’t deny that he had that), it was impossible to implement an ecological transition worthy of the name without mobilizing all the parties concerned, including economic and institutional actors, in all sectors. Effecting ecological transition is a systemic undertaking; it involves the support and coordination of everyone and cannot succeed otherwise.

As we have seen in the various articles already published in the series Futuribles has devoted to energy and climate issues since last March, France and Europe have great ambitions for transition to carbon neutrality. And yet, as Jean Haëntjens shows here, confirming Nicolas Hulot’s observation, there are still very many obstacles to the success of such a transition, and they are very often ideological and socio-political in nature. Above and beyond individual behaviour, which certainly has to change (and which has to be encouraged to evolve), it is in fact at the level of transformations of socio-technical systems (transport, energy, agriculture…) and their financing that the main obstructions occur. Given this finding, and the complex interactions involved, will the ecological emergency at last shift the dial?

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Le Siècle du populisme

Le Siècle du populisme. Histoire, théorie, critique

« Le populisme révolutionne la politique du XXIe siècle » écrit Pierre Rosanvallon en ouverture de son livre, en remarquant que, malgré l’absence d’œuvre fondatrice pour en élaborer la doctrine, les populismes constituent une véritable proposition politique ayant sa force et sa cohérence, et méritent pour cela que l’on mobilise des outils théoriques pour les analyser et se donner quelque chance de pouvoir leur opposer une « alternative mobilisatrice ». Il commence par en dresser l’anatomie en cinq traits : 1 ...

(887 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Qu’y a-t-il de si nouveau dans la crise actuelle du Covid-19 ?

Qu’y a-t-il de si nouveau dans la crise actuelle du Covid-19 ?

« Puisque l’homme est vecteur du coronavirus, nous portons en nous la crise, et, également, la possibilité de l’aggraver ou de trouver des réponses pertinentes. » C’est ainsi que le philosophe Laurent Bibard vient de résumer la situation présente lors d’une téléconférence de la chaire Edgar Morin de la complexité qu’il dirige à l’ESSEC. Selon lui, cette crise radicale, faisant se confronter le plus petit, le virus, au très grand, le monde entier, met à mal ...

(698 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Identity : The Demand for Dignity and the Politics of Resentment

Identity: The Demand for Dignity and the Politics of Resentment

Francis Fukuyama, chercheur américain en sciences politiques, très connu pour ses thèses sur la fin de l’Histoire, propose dans Identity: The Demand for Dignity and the Politics of Resentment, une analyse sociopolitique des rhétoriques identitaires et communautaires qui façonnent, selon lui, les trajectoires de l’Europe et des États-Unis depuis le XIXe siècle. Rédigé en réaction à l’élection de Donald Trump et au Brexit, son ouvrage explique, en effet, comment ces deux événements sont la résultante de l ...

(756 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

La Matière noire de la démocratie

La Matière noire de la démocratie

Ce livre est un essai interprétatif du mouvement des « gilets jaunes », considéré comme symptomatique du rapport des Français à la politique. C’est ce qu’exprime le titre du livre : ce mouvement est une « matière noire » révélatrice des structures de la société politique, invisibles sans analyses de science politique, à l’image de la matière noire que les astronomes postulent pour expliquer les structures de l’Univers. Si ce titre traduit une belle ambition, il insinue aussi une vision négative ...

(1134 more words)

Bibliography

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Bolivie, l’illusion écologiste. Voyage entre nature et politique au pays d’Evo Morales

Bolivie, l’illusion écologiste. Voyage entre nature et politique au pays d’Evo Morales

Le volontarisme écologiste est l’une des facettes du programme politique d’Evo Morales qui a contribué au rayonnement de la Bolivie après sa victoire électorale en 2005. Y a-t-il eu méprise ? Qu’en est-il 14 ans plus tard ? L’écologue Dimitri de Boissieu, qui a séjourné à plusieurs reprises dans le pays, rend compte de ses déconvenues en matière de préservation de l’environnement dans la Bolivie du « socialisme au XXIe siècle », qui avait séduit des militants déçus par ...

(253 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Capital et idéologie

Capital et idéologie

Sorti en septembre dernier, cet ouvrage a déjà été extrêmement commenté, faisant l’objet d’observations dithyrambiques comme de vives critiques. Ce nouvel essai est le prolongement du précédent, Le Capital au XXIe siècle [1], mais il se veut moins « occidentalo-centré » selon son auteur. Ces cinq dernières années, Thomas Piketty a profité de la promotion du « Capital » et des rencontres faites pour s’ouvrir à d’autres horizons, avec la volonté de mener plus de comparaisons internationales puisque ayant eu ...

(1381 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Institutions - Société, modes de vie

Le système chinois de crédit social des entreprises

Le système de crédit social développé actuellement par l’État chinois est un vaste projet d’ingénierie sociale visant à évaluer et noter les citoyens dans le but d’améliorer le niveau de confiance global de la société chinoise. Il part du présupposé radical que l’État est en mesure d’agir sur le niveau de vertu de chacun des citoyens. Inspiré en son origine, dans les années 1990, des dispositifs de scoring des agences de notation occidentales visant à ...

(890 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Il Tempo della complessità

Il Tempo della complessità

« Mauro Ceruti est l’un des rares penseurs de notre temps à avoir compris et relevé le défi que nous lance la complexité de nos êtres et de notre monde », affirme Edgar Morin dans la préface d’Il Tempo della complessità [Le Temps de la complexité]. Ce livre du philosophe Mauro Ceruti s’inscrit dans la continuité de l’ouvrage que les deux penseurs ont écrit ensemble, Notre Europe [1]. Mauro Ceruti, résume Edgar Morin « montre que le problème essentiel ...

(937 more words)

Forum

Institutions - Société, modes de vie

Five Major Areas of Work for the 21st Century: On the Deliberations of the International Panel on Social Progress

Five years ago, we saw the formation, under the chairmanship of Amartya Sen, of the International Panel on Social Progress (IPSP), a collective of 300 social science researchers from around the world. The aim was to develop multi-disciplinary, non-partisan solutions in response to the major issues our societies currently face. Marc Fleurbaey and Marie-Laure Salles-Djelic, who are members of this collective and have actively participated in the publication of its first deliberations and recommendations, take the opportunity offered by this ‘forum’ article to present the perspectives for 21st century social progress identified by the IPSP.

They describe what seem to them to be the most promising institutional reforms to meet current challenges, targeting five major areas of work: 1) moving beyond the ideologies of the 20th century; 2) reforming the market economy to subordinate it to human needs; 3) transforming businesses to make them vehicles of progress, rather than of value-extraction and exploitation; 4) reforming the state to take it beyond its protective function and place it in the service of individual emancipation; and 5) reforming political life to enhance democracy. To make good on these tasks, they identify a number of actors capable of driving social progress.

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Peuplecratie. La métamorphose de nos démocraties

Peuplecratie. La métamorphose de nos démocraties

La remarquable expansion de mouvements populistes en Europe est révélatrice du malaise de nos démocraties représentatives libérales. À la fois symptômes et vecteurs de leur métamorphose, ils participent de l’instauration subreptice d’un nouveau système qu’Ilvo Diamanti et Marc Lazar nomment la « peuplecratie ». Pour analyser le populisme d’aujourd’hui et comprendre en quoi il engendre une mutation de nos démocraties, les auteurs — tous deux historiens, politologues et sociologues — se penchent sur les cas italien et français, dont ...

(992 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Théorie de la dictature

Théorie de la dictature

Le propos de Michel Onfray pourrait être condensé en une formule lapidaire, tel un slogan de campagne : « 1984, c’est maintenant ». Et ainsi nous satisfaire d’une sentence sans appel. Mais ce serait mal le connaître ! Ainsi, comment ne pas être enlevé — et élevé — par la remarquable exégèse du chef-d’œuvre incontesté, incontournable — et espérons-le indestructible —, de George Orwell publié en 1949 [1] ? De la même façon comment, à la lecture du chapitre dédié à ce que dit La Ferme ...

(777 more words)

Note de veille

Institutions - Société, modes de vie

Religion en Amérique latine : vers un basculement ?

Situation paradoxale que celle de l’Amérique latine dans sa sphère religieuse. Bastion du catholicisme, le sous-continent abrite à ce jour 425 millions d’individus se réclamant de l’Église romaine — soit 40 % de la population mondiale issue de cette confession — et a vu l’un des siens accéder au trône de Pierre en 2013, en la personne du pape François. Institution majeure, l’Église catholique latino-américaine est aussi l’une des plus exposées à la concurrence d’Églises protestantes ...

(942 more words)

Forum

Institutions - Société, modes de vie

A Whiff of Fascism(s) in the Air: On the Use of Lying in Politics

At the European elections of May 2019, the parties of the extreme Right tripled their seats in the European Parliament by comparison with 2014. This result confirms that more or less all over Europe ultra-nationalist and populist parties are making progress and using the democratic process to move in on the institutions that govern us. Nevertheless, we should not have any illusions about the profiles of these parties, as André-Yves Portnoff shows here, drawing on the Italian example: their only democratic arguments are window-dressing and they are expert in the manipulation of crowds and truth. This is how it is with the Italian neo-fascists who, through an idiosyncratic rewriting of history and of the Mussolinian past, peddle falsehoods and employ disinformation to attract votes, while maintaining systems of collusion and corruption very far distant from the virtuous conduct they claim to advocate. This Forum aims to dissect these stratagems and to warn of methods that might rapidly spread to other extremist groups.

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Au-delà de la propriété. Pour une économie des communs

Au-delà de la propriété. Pour une économie des communs

Benoît Borrits est cofondateur et animateur de l’association Autogestion, et auteur de plusieurs travaux sur le travail et les coopératives. Dans son dernier ouvrage, Au-delà de la propriété, il propose des pistes d’appropriation citoyenne des outils de production à partir des expériences passées de socialisation et de dynamiques à l’œuvre. Sa proposition vise à dépasser les limites rencontrées historiquement par le mouvement coopératif et la propriété collective pour aller vers les « communs ». Pierre Dardot, philosophe et chercheur ...

(696 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Le Retour des populismes. L’état du monde 2019

Le Retour des populismes. L’état du monde 2019

Le populisme est un mouvement récent à l’échelle de notre humanité : il émerge dans la deuxième partie du XIXe siècle, en Russie, aux États-Unis, en France…, puis connaît des regains réguliers depuis lors. Mais comme le rappelle Bertrand Badie en ouverture de l’édition 2019 de L’état du monde, un siècle et demi n’est pas un temps si court si on le rapporte à l’histoire de la démocratie. De fait, la récurrence de vagues populistes dans ...

(649 more words)

Revue

Institutions - Société, modes de vie

The Rise of Populisms: Origins and Particularities of the Populist Movements — Their Political Success

The rise of populist movements — particularly in Western countries that are supposed to embody the democratic ideal — and, indeed, the accession to power of some of their leaders, are rightly prompting serious concern and much soul-searching. How are we to explain this phenomenon? What features are shared by these movements and, conversely, what constitutes their special nature in the various countries? This is the first theme that has been chosen to give substance to the cooperation agreement established, on the initiative of Najat Vallaud-Belkacem between Ipsos, of which she is general director with responsibility for “International Research and Social Innovation”, and Futuribles.

This article by Henri Wallard, which draws on surveys and studies carried out by the Ipsos institute, begins by reminding us what the term populism covers. He then shows that, though populisms have common features and base their action on certain preferred themes, they are nonetheless very diverse and have to be analysed with an eye to the history, culture and socio-economic and political context of each country. This is borne out, Wallard argues, by the cases analysed here — the USA, Italy and the UK.

“There is no rise of populism,” writes Wallard, “but rather an emergence of different individual populist movements.” This is not, however, a reason to underestimate the danger they represent.

Editorial

Entreprises, travail - Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Trois chantiers d’avenir

Voici un numéro qui vous invite à prendre de la hauteur sur des sujets d’actualité, trop souvent traités à chaud sans vision prospective suffisante. Nous n’y traitons ni du record de capitalisation boursière d’Apple ni de la guerre commerciale mondiale, mais principalement de trois grands sujets déterminants pour l’avenir : l’intelligence artificielle, les espoirs et les craintes qu’elle peut susciter ; l’implication des entreprises dans la fabrique du bien commun ; et la montée des populismes ...

(827 more words)

Tribune européenne

Géopolitique - Institutions

When Populism Dictates Foreign Policy

The last two years have perhaps marked a turning point in the — relatively peaceful — international relations that had prevailed in the developed world since the end of the Cold War. A wind of change has been perceptible for some time now, with the growing resonance of populist movements, particularly in Europe, a newly expansionist China and Russia, and the spread of Islamic terror onto European soil etc.

And, as Jean-François Drevet shows here, three recent events confirm that there is cause for concern: first, Brexit, the consequence of a form of populism that runs the risk of leaving the UK isolated on the international stage; second, the accession to power of Donald Trump, whose erratic behaviour in the diplomatic field — also tinged with populist overtones — is tending to cause or aggravate crises rather than resolve them; and, last, the clampdown in Turkey by President Erdo?an who, like Donald Trump, manages his foreign policy on an emotive basis, without always foreseeing the consequences. These three events are changing the way international relations are conducted and raise questions over the future security of Europe, since, with the foreign policy of three of the EU’s major neighbours or partners being dictated by populist considerations, Europe has to be able to cope with new crises and to do so alone, outside the US umbrella. That will no doubt be one of the major challenges for the European Union in the medium term.

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Penser global. L’humain et son univers

Penser global. L’humain et son univers

Les débats sur la radicalisation devraient tenir compte des avertissements qu’Edgar Morin dispense dans ses articles et son livre Penser global. Il met en garde contre les limites de la répression policière et des « dispositifs législatifs contraignant les libertés » qui, dans de « mauvaises » mains, autoriseraient « le pire arbitraire [1] ». Il faut des mesures de fond, et « éduquer à la paix pour résister à l’esprit de guerre ». Pour cela, enseignons que « la connaissance est sujette à l’incertitude et ...

(1008 more words)

Bibliography

La Politique des oracles

Voici un ouvrage qui plonge au cœur des réflexions sur le futur : leur histoire, leur présent, leurs caractéristiques, leurs biais, etc. Assez richement documenté, La Politique des oracles offre un tour d’horizon des principaux centres de réflexion sur le futur, mais selon un prisme un peu déformé en ce sens qu’il axe essentiellement son analyse sur les « futuristes » — l’auteur n’utilise pas ou très peu le mot « prospectivistes » pour qualifier les experts en cette matière — spécialisés dans ...

(324 more words)

Forum

Institutions - Recherche, sciences, techniques

“On Genetically Modified Democracy”: A View of Science in French Ultra-Leftist Circles

Futuribles has on several occasions provided a sounding board for detailed analyses of certain discourses relating to science and technology and the uses that may, in some cases, be made of them. For example, in issue 380 of Dec. 2011, Antonin Pottier presented an analysis of the arguments of climate-change sceptics and the way these were articulated to enable their begetters to defend interests not directly related to the scientific reality of climate change. Similarly, Pierre-Benoit Joly showed how some large corporations went about making use of regulatory norms and discourses linked to sustainable development in order to legitimate a number of controversial lines of research (no. 383).

In the present article Alexandre Moatti looks at the way certain ultra-Leftist movements speak about science and technical progress. He shows, for example, how these small groupings, taking science as their new enemy (alongside, if not instead of, capitalism), are developing an ideology that is very hostile to science –now seen as a cause of the enslavement of consciousness– leading to a re-reading of History which is, to say the least, questionable. This highly negative view of science and progress is not new. There have always been, and no doubt always will be, movements casting doubt on scientific progress, enabling us –quite rightly– to discuss the basic strengths and limitations of that progress. However, the reception in the media –and among a generally well-disposed public– accorded to various kinds of actions carried out by this tendency prompts us to look more closely at the discourse it is promoting and, necessarily, to maintain a degree of vigilance.