Idéologie politique

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

L’Anti-démocratie au XXIe siècle. Iran, Russie, Turquie

L’Anti-démocratie au XXIe siècle. Iran, Russie, Turquie

L’antidémocratie serait-elle un nouveau concept de science politique, après la démocratie « illibérale », la « démocrature » ou le régime hybride ? Non, prévient Hamit Bozarslan en liminaire. Il s’agit plutôt d’un vocable pour qualifier trois régimes comparables, dont l’analyse éclaire sur les conditions de leur existence et donc de leur viabilité. De fait, si l’« erdoganisme » turc, le « poutinisme » russe et le « velayetisme » iranien partagent certains traits d’autres régimes illibéraux, ils s’en distinguent par leur aversion commune ...

(1024 more words)

Bibliography

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement

La Cité écologique

La Cité écologique. Pour un éco-républicanisme

Aux éditions La Découverte, dans La Cité écologique, Serge Audier, philosophe à Sorbonne Université, poursuit son travail de mise en perspective historique entrepris dans La Société écologique et ses ennemis (2017) et L’Âge productiviste (2019).Il explore des courants idéologiques et politiques multiples (libertaires, anarchistes, communistes, socialistes, républicains…) afin d’y puiser des sources d’inspiration pour une cité écologique. Pas une cité locale, plutôt celle d’une interdépendance généralisée, d’action à différentes échelles, du multiple et de ...

(769 more words)

Revue

Institutions - Population - Société, modes de vie

The Rise of Authoritarian Populism, as Reflected in the Values Studies

For more than 35 years Futuribles has taken an interest in how value systems evolve and in the study of their transformation, regularly reporting on the surveys carried out every 9-10 years within the framework of the European Values Study (EVS). The dossier initiated in this issue by Pierre Bréchon covers the findings of the latest round (2017-2018) and what these tell us about long-term developmental trends in Europeans’ values. In this second article, Gilles Ivaldi looks into the rise of authoritarian populism on the Old Continent and what the values studies teach us about the factors driving it at the core of European opinion.

He confronts the ‘cultural backlash’ theory developed by Ronald Inglehart and Pippa Norris — which argues that this resurgent populism is the product of a cultural counter-revolution in reaction to the broad spread of liberal values — with the observed development of European values in the various dimensions that serve as indicators (authoritarianism, xenophobia, and traditionalism in mores). As ever, the reality is more complex than it seems, involving a real social demand for authority, a waning of traditional moral values and a growing xenophobia that varies greatly from country to country (Western Europe being distinctly and durably more tolerant than Eastern Europe) etc. He also points to the progressive alignment of the generations on an increased call for authority to be respected. Overall, when the rise of current populisms is examined, a subtle approach is called for, with distinctions being carefully made between geographical areas and the values concerned (private versus public sphere, for example) and generational dynamics being kept in perspective. But we should also not forget the impact of economic factors which also greatly influence opinion, an impact which, as Ivaldi stresses at the end of his article, might well increase in the current context of crisis, a point that the 2017 Values Survey could not take into account…

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Un Bon Féministe

Un Bon Féministe

Et si l’égalité homme-femme ne s’obtenait qu’au prix d’un conflit social violent ? C’est le scénario envisagé par Iván Repila dans Un Bon Féministe. Le roman raconte l’histoire d’un journaliste trentenaire qui se transforme en gourou machiste à la tête d’un groupuscule prônant la violence envers les femmes : l’État phallique. Au début du roman, le narrateur vit en colocation avec deux autres mâles. « Au début, c’était marrant, écrit-il. Trois mecs dans ...

(1132 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Le Populisme au secours de la démocratie ?

Le Populisme au secours de la démocratie ?

Le titre de cet essai est paradoxal : le populisme est habituellement conçu — à juste titre selon moi — comme un problème pour la démocratie alors qu’ici, il semble au moins envisagé comme une possible solution aux problèmes que connaissent aujourd’hui les démocraties occidentales. L’ouvrage est bref (176 p.) et s’intéresse en fait moins aux solutions pour un devenir plus démocratique qu’à l’analyse des problèmes que l’auteur interprète de manière incisive et pessimiste. Ainsi, nous ...

(1095 more words)

Forum

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Ecology and Civilizations: The End of a World and Fresh Perspectives

Political ecology seems at a turning point today: it has gradually won over public opinion, as has been confirmed by, among other things, the French municipal elections of 2020 (Green mayors being elected in a number of cities) and the debates on the future that have arisen out of the Covid crisis. Torn between various different factions, it is however struggling to put a clear, unifying overall message before the public. For a genuinely ecological society to emerge, its advocates must first come together around some solid ethical foundations, but what might those foundations be? Are Green politicians capable of uniting to gain power at the national level? These questions are at the heart of a series of articles launched by Futuribles on the initiative of Jean Haëntjens.

Dominique Bourg, philosopher and long-time ecological activist, looks back here over the developments that had led our societies, against a background of hyper-consumerism, to a point where they have parted company with nature. He shows how environmentalism has gained momentum over recent years, moving in the direction of a change of civilizational paradigm driven by a heightened ecological sensibility among citizens. People seem increasingly disposed to change their lifestyles; the problem now is how to give them the ways and means to do so. It is up to the economic, political and ethical leaders and authorities to buckle down to that task, creating an ‘ecological beacon’ in Europe and throughout the world, using incentives and even compulsion — though without penalizing the most vulnerable — and all the while respecting a democracy functioning at the appropriate level for decision-making. Bourg, in this article, formulates a variety of proposals for doing just that.

Forum

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

What Future for Political Ecology?

With the 2020 municipal elections seeing several French cities elect Green mayors to lead their councils, the shake-up produced by the Covid crisis and the talk of an alliance between Greens and Christian-Democrats in Germany, favourable factors are clearly coming into alignment for political ecology. Yet will it manage to capitalize on them? Torn between various different factions, it is having difficulty developing a clear overall message. For a genuinely ecological society to emerge, its advocates must first come together around some solid ethical foundations, but what might those foundations be? Can Green politicians get behind a unifying platform and thereby put themselves in a position to govern at the highest level? These questions are central to a series of articles launched by Futuribles on the initiative of Jean Haëntjens. Brice Lalonde has agreed to open this series and we thank him for that. The former Environment Minister, founder of Génération écologie and candidate for the French presidency in 1981, offers his views here on what political ecology represents today, on what drives it and the kind of future it might enjoy.

Editorial

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Écologie et politique

Dans le précédent numéro de Futuribles, nous nous inquiétions de l’accroissement des inégalités au sein et entre les générations, singulièrement du sort des jeunes qui, sous l’effet de la pandémie de Covid-19 se trouvaient confrontés à la difficulté de poursuivre leurs études, a fortiori de s’intégrer dans la société et dans l’emploi alors qu’en revanche, le sort des seniors jusqu’à présent aurait été préservé. Nous ne revenons pas ici sur ce constat, du reste ...

(716 more words)

Revue

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Collapse, Turmoil and Disorientation

When, in late 2018, we published Gabrial Salerno’s article which presented the various interpretations of collapse that were identifiable in the literature on the subject, we were far from imagining that one year later, a major disruptive event — Covid-19 — was going to upend societies across the globe. Clearly the health crisis has not ‘collapsed’ the world in which we live, but it has revealed societies’ enormous vulnerability and made clear to human beings that they are not immune to great upheavals. For that reason we have invited Gabriel Salerno to revisit the concept of collapse and the potential reasons for how it has evolved since 2018.

Salerno first reminds us that representations of collapse involve various different spatial and temporal scales, before going on to define the philosophical issues around them more precisely. First among these is the way we apprehend the scientific and technical progress that has up to now accompanied the development of societies, particularly in the West, but is no longer unanimously regarded as a positive vehicle of the civilizing process. This doubting of the place of progress, which has up to this point been the engine of history, blurs the view of humanity’s future and throws the meaning of history into question. The three main interpretations of collapse oscillate between cyclical, progressive and declinist visions of history; but, argues Salerno, there is a trend in which the rift between those willing to envisage the possibility of collapse and those unwilling to do so is tending to harden or even become radicalized. Besides the divisions over environmental and social questions, Salerno points also to a cognitive crisis, to be seen mainly in the spread of conspiracy theories. To avoid conspiracy arguments impeding cohesion and the objective analysis of the changes at work in our civilization, it is important to counteract the current loss of meaningfulness and reenergize societies by restoring a direction to history; in short, to offer a new impulsion to ward off the dangers of collapse…

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Recherche, sciences, techniques - Territoires, réseaux

Red Team. Les nouveaux pirates

Red Team. Les nouveaux pirates

Des auteurs et des scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires pour imaginer les menaces de demain ? C’est l’objectif de laRed Team Défense imaginée, en France, par l’Agence de l’innovation de défense (AID), en coopération avec l’état-major des armées (EMA), la Direction générale de l’armement (DGA) et la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS). Designers, scénaristes, dessinateurs et auteurs de science-fiction imaginent des scénarios prospectifs ...

(959 more words)

Revue

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

The Pandemic and Social Change. Interpreting the Crisis to Overcome it

The Covid-19 pandemic and the ‘great lockdown’ have brought major disruption at the economic, social and political levels and we are probably still poorly equipped to assess the medium- and long-term consequences. They have also given rise to a debate — admittedly, grossly distorted — between the advocates of a recovery plan that would enable the pre- Covid world to be restored and those who, barring a complete collapse, see an opportunity to lay the foundations for a post-Covid world of greater sustainability, inclusiveness and solidarity. What might that ‘world after’ — that alternative — be? Who are the actors who could design and promote it?

As Geoffrey Pleyers sees it, the task falls principally to the ‘progressive social movements’, which have broken with the way of thinking of the ‘reactionary’ ones. Their visions of the future are different, imperfect and controversial. In this article, he shows what these social movements are and what are their objectives, while at the same time deploring their fragmentation, which is an obstacle to establishing a ‘deliberative public space’ essential for the initiation of system change.

Bibliography

Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Les Ingénieurs du chaos

Les Ingénieurs du chaos

De nouveaux acteurs influencent la politique, les « ingénieurs du chaos » dont Giuliano da Empoli révèle ici le rôle majeur. Derrière le « carnaval populiste » se cache le travail de « dizaines de spin doctors [faiseurs d’opinion], d’idéologues, d’experts du big data, sans lesquels les nouveaux leaders ne seraient pas arrivés au pouvoir ». Selon Giuliano da Empoli, journaliste et homme politique italo-suisse né en France, le populisme se nourrit de deux ingrédients. L’un, généralement mis en avant, est cette ...

(1156 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Territoires, réseaux

La Ville néolibérale

La Ville néolibérale

Peu de livres ont décrit avec autant de justesse les relations entre deux champs de l’activité humaine, l’économie et l’urbanisme, qui sont le plus souvent traités séparément dans la production académique. Avec une précision d’horloger, l’auteur nous indique les deux itinéraires qui mènent, pour l’une, du fordisme au néolibéralisme, et pour l’autre, de la planification à la dérégulation puis à la financiarisation débridée de l’espace urbain. Et il nous convainc assez vite ...

(607 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Abondance et liberté

Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques

Dans cet ouvrage volumineux, Pierre Charbonnier, philosophe, livre une impressionnante fresque historique des idées politiques et économiques qui ont structuré notre modernité. Il les interroge à l’aune de leur rapport explicite, mais aussi implicite — et c’est ce qui est le plus intéressant —, à l’espace et à la Terre, et dans une certaine mesure au temps. En opposition à l’histoire des idées environnementales, mais plutôt à partir des doctrines politiques modernes, sa méthode consiste à analyser leurs ...

(853 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie. Les enjeux du délibéralisme

Un lecteur rétif aux thèses manichéennes devra faire un petit effort pour entrer dans ce livre, tant la charge adressée au capitalisme dans le premier chapitre est sans concessions. Selon les auteurs, ce système, qualifié de « pathologie », ne serait pas loin d’être le principal responsable des maux qui frappent aujourd’hui l’humanité, y compris l’aliénation des femmes, l’homophobie ou les guerres. Comme si ces fléaux n’avaient presque pas existé avant lui et sous d’autres ...

(615 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Un Festival d’incertitudes

Un Festival d’incertitudes

Depuis un demi-siècle, Edgar Morin nous alerte, jusqu’à lasser les sourds, contre la progression « des forces d’autodestruction à la fois dans des personnes et des groupes inconscients d’être suicidaires ». Il vient de répertorier les causes de la crise actuelle dans une série d’articles [1] et ce livret : — un mode de pensée empêchant de voir la réalité complexe, de comprendre l’incertitude dans laquelle nous sommes contraints de vivre ; pensée qui mène les spécialistes à s’isoler ...

(673 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Les Origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social

Les Origines du populisme. Enquête sur un schisme politique et social

Comprendre « les origines du populisme » passe par l’analyse des interactions entre des facteurs à la fois économiques, sociaux, culturels. Yann Algan et Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault le démontrent en s’appuyant sur une vaste documentation mais pas, et on peut le regretter, sur l’European Values Study. Ils réservent l’appellation « populiste » aux mouvements antisystèmes d’extrême droite, ceux d’extrême gauche étant qualifiés de « gauche radicale ». L’un des facteurs économiques majeurs serait « la détérioration des ...

(1019 more words)

Revue

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

The Obstacles to Energy Transition: The Ideological and Socio-political Resistance

In late August 2018, the French Minister for Ecological Transition Nicolas Hulot, who had been in post for a little more than a year, threw in the towel. As he saw it, it had to be admitted that, with the best will in the world (and one couldn’t deny that he had that), it was impossible to implement an ecological transition worthy of the name without mobilizing all the parties concerned, including economic and institutional actors, in all sectors. Effecting ecological transition is a systemic undertaking; it involves the support and coordination of everyone and cannot succeed otherwise.

As we have seen in the various articles already published in the series Futuribles has devoted to energy and climate issues since last March, France and Europe have great ambitions for transition to carbon neutrality. And yet, as Jean Haëntjens shows here, confirming Nicolas Hulot’s observation, there are still very many obstacles to the success of such a transition, and they are very often ideological and socio-political in nature. Above and beyond individual behaviour, which certainly has to change (and which has to be encouraged to evolve), it is in fact at the level of transformations of socio-technical systems (transport, energy, agriculture…) and their financing that the main obstructions occur. Given this finding, and the complex interactions involved, will the ecological emergency at last shift the dial?

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Le Siècle du populisme

Le Siècle du populisme. Histoire, théorie, critique

« Le populisme révolutionne la politique du XXIe siècle » écrit Pierre Rosanvallon en ouverture de son livre, en remarquant que, malgré l’absence d’œuvre fondatrice pour en élaborer la doctrine, les populismes constituent une véritable proposition politique ayant sa force et sa cohérence, et méritent pour cela que l’on mobilise des outils théoriques pour les analyser et se donner quelque chance de pouvoir leur opposer une « alternative mobilisatrice ». Il commence par en dresser l’anatomie en cinq traits : 1 ...

(887 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Qu’y a-t-il de si nouveau dans la crise actuelle du Covid-19 ?

Qu’y a-t-il de si nouveau dans la crise actuelle du Covid-19 ?

« Puisque l’homme est vecteur du coronavirus, nous portons en nous la crise, et, également, la possibilité de l’aggraver ou de trouver des réponses pertinentes. » C’est ainsi que le philosophe Laurent Bibard vient de résumer la situation présente lors d’une téléconférence de la chaire Edgar Morin de la complexité qu’il dirige à l’ESSEC. Selon lui, cette crise radicale, faisant se confronter le plus petit, le virus, au très grand, le monde entier, met à mal ...

(698 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Identity : The Demand for Dignity and the Politics of Resentment

Identity: The Demand for Dignity and the Politics of Resentment

Francis Fukuyama, chercheur américain en sciences politiques, très connu pour ses thèses sur la fin de l’Histoire, propose dans Identity: The Demand for Dignity and the Politics of Resentment, une analyse sociopolitique des rhétoriques identitaires et communautaires qui façonnent, selon lui, les trajectoires de l’Europe et des États-Unis depuis le XIXe siècle. Rédigé en réaction à l’élection de Donald Trump et au Brexit, son ouvrage explique, en effet, comment ces deux événements sont la résultante de l ...

(756 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

La Matière noire de la démocratie

La Matière noire de la démocratie

Ce livre est un essai interprétatif du mouvement des « gilets jaunes », considéré comme symptomatique du rapport des Français à la politique. C’est ce qu’exprime le titre du livre : ce mouvement est une « matière noire » révélatrice des structures de la société politique, invisibles sans analyses de science politique, à l’image de la matière noire que les astronomes postulent pour expliquer les structures de l’Univers. Si ce titre traduit une belle ambition, il insinue aussi une vision négative ...

(1134 more words)

Bibliography

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Bolivie, l’illusion écologiste. Voyage entre nature et politique au pays d’Evo Morales

Bolivie, l’illusion écologiste. Voyage entre nature et politique au pays d’Evo Morales

Le volontarisme écologiste est l’une des facettes du programme politique d’Evo Morales qui a contribué au rayonnement de la Bolivie après sa victoire électorale en 2005. Y a-t-il eu méprise ? Qu’en est-il 14 ans plus tard ? L’écologue Dimitri de Boissieu, qui a séjourné à plusieurs reprises dans le pays, rend compte de ses déconvenues en matière de préservation de l’environnement dans la Bolivie du « socialisme au XXIe siècle », qui avait séduit des militants déçus par ...

(253 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Capital et idéologie

Capital et idéologie

Sorti en septembre dernier, cet ouvrage a déjà été extrêmement commenté, faisant l’objet d’observations dithyrambiques comme de vives critiques. Ce nouvel essai est le prolongement du précédent, Le Capital au XXIe siècle [1], mais il se veut moins « occidentalo-centré » selon son auteur. Ces cinq dernières années, Thomas Piketty a profité de la promotion du « Capital » et des rencontres faites pour s’ouvrir à d’autres horizons, avec la volonté de mener plus de comparaisons internationales puisque ayant eu ...

(1381 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Institutions - Société, modes de vie

Le système chinois de crédit social des entreprises

Le système de crédit social développé actuellement par l’État chinois est un vaste projet d’ingénierie sociale visant à évaluer et noter les citoyens dans le but d’améliorer le niveau de confiance global de la société chinoise. Il part du présupposé radical que l’État est en mesure d’agir sur le niveau de vertu de chacun des citoyens. Inspiré en son origine, dans les années 1990, des dispositifs de scoring des agences de notation occidentales visant à ...

(890 more words)