État

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Lutte contre le réchauffement : le local, locomotive des États ?

La décision de retirer les États-Unis des accords de Paris sur le climat, prise par le président Donald Trump en juin 2017, a été actée officiellement le 4 novembre dernier. Or ce retrait a paradoxalement renforcé la mobilisation des villes et de certains États américains autour de l’urgence climatique. L’ex et dynamique maire de New York Michaël Bloomberg a pris la tête d’une coalition de villes, d’États et d’entreprises, qui prétend représenter la moitié du ...

(encore 1208 mots)

Futurs d'antan

Géopolitique - Institutions

After Brexit, What Future for Britain?

There are novels which include political-fiction scenarios that are worthy of attention, not least for the light they cast on topical questions — in this case the issue of Brexit. One such is Daphne du Maurier’s Rule Britannia (1972), which was published in French translation as Mad, after the name of the famous actress who has retired to Cornwall and in whose life a strange drama plays itself out in the year 2000.

Following a referendum, Britain has decided to leave the European Community and finds itself facing a grave economic, social and political crisis. The Prime Minister hopes to find a happy outcome by forming an alliance with the United States — the USUK — later to be joined by Australia, New Zealand and South Africa, and which, after the failure of the European project, is expected to bring genuine global supremacy. However, following a number of setbacks, including the Americans’ decision to turn the West coast into one huge theme park running from North Wales to Cornwall, the British people rise in rebellion against the US Marines, and the USUK ends in a bloodbath… A number of extracts from this remarkable novel are reprinted here.

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Faire sa part ? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’État face à l’urgence climatique

Faire sa part ? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’État face à l’urgence climatique

L’accord de Paris sur le climat signé fin 2015 a pour objectif principal de contenir la hausse de la température moyenne à l’horizon 2100 bien en dessous de 2 °C par rapport au niveau préindustriel. Pour la France, cela signifie que l’empreinte carbone moyenne des Français [1] doit baisser de 80 % d’ici 2050. Dans cette publication, Carbone 4 — cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie bas carbone et l’adaptation au changement climatique — souhaite évaluer et ...

(encore 766 mots)

Editorial

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Sur la dynamique de nos sociétés

Au sommaire de ce numéro figurent plusieurs thèmes auxquels nul ne peut rester indifférent : celui de l’expertise au service de la décision politique et, plus largement encore, de l’éthique dans la conduite des affaires publiques et privées, celui de la dynamique sociale et notamment des classes dites moyennes, enfin celui des défis à relever par une humanité qui, en dépit de ses progrès, serait « à la croisée des chemins ». Quant à l’expertise ou plutôt quant à ceux ...

(881 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

La Nouvelle Résistance. Face à la violence technologique

La Nouvelle Résistance. Face à la violence technologique

Le monde d’aujourd’hui est dominé par les nouvelles technologies. Porteuses d’espoirs, elles sont aussi à l’origine d’une violence inédite et illégitime qui s’exerce sur les individus sans qu’ils en aient conscience. D’où vient cette violence, et comment expliquer les formes d’asservissement qu’elle génère ? Mais surtout, comment y faire face pour que l’homme ne soit pas dominé par la machine ? Dans La Nouvelle Résistance — titre dont la référence historique dit ...

(789 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Civiliser le capitalisme

Civiliser le capitalisme

Le titre de l’ouvrage pourrait faire craindre le pire : l’auteur va-t-il nous servir une énième idéologie, comme celles qui coûtèrent une centaine de millions de morts au XXe siècle, en guerres, famines et génocides ? Ou bien une utopie « décroissantiste » ou techno-rétrograde de plus ? Heureusement non. Du haut de l’Observatoire français des conjonctures économiques, qu’il préside, Xavier Ragot se borne à examiner sagement le monde tel qu’il va et à tirer les enseignements des crises successives ...

(947 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Géopolitique - Recherche, sciences, techniques

La limitation de la conflictualité dans le cyberespace

Depuis le milieu des années 2010, les initiatives se multiplient en bilatéral [1] comme en multilatéral, pour tenter de trouver une réponse à la prolifération des cyberattaques. Toutefois, les échecs des négociations multilatérales, mis en exergue par l’impossibilité pour le Groupe d’experts gouvernementaux des Nations unies (UN GGE) sur l’information et les télécommunications d’arriver à un document consensus [2], ont déporté les initiatives de limitation de la conflictualité hors de la seule enceinte onusienne. Il est ...

(1229 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Click Here to Kill Everybody : Security and Survival in a Hyper-connected World

Click Here to Kill Everybody: Security and Survival in a Hyper-connected World

Nombreux sont les ouvrages qui traitent depuis quelques années des problématiques de cybersécurité et des besoins impérieux en matière de réglementation nationale et internationale sur ce sujet. Bien moins nombreux sont ceux qui abordent le problème sous l’angle — plus si prospectif vu les évolutions récentes — de l’Internet des objets. Celui choisi par Bruce Schneier, après de nombreux ouvrages sur le cyberespace, dont le précédent Data and Goliath [1] traitait plus spécifiquement de l’enjeu des données, s’inscrit ...

(804 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

L’Identitarisme contre le bien commun. Autopsie d’une société sans objet

L’Identitarisme contre le bien commun. Autopsie d’une société sans objet

L’autopsie de notre société que Michel Pinton propose à ses lecteurs est inspirée par la triple expérience de son parcours politique. Secrétaire général de l’UDF (Union pour la démocratie française) et proche du président Giscard d’Estaing, député au Parlement européen, puis maire de sa commune d’origine dans la Creuse, il a pratiqué et observé notre société libérale avancée à trois échelles : nationale, au cœur du pouvoir ; européenne, entre Strasbourg et Bruxelles ; et enfin locale en tant ...

(939 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Violence et passions. Défendre la liberté à l’âge de l’histoire universelle

Violence et passions. Défendre la liberté à l’âge de l’histoire universelle

Voici un petit livre qui ne s’embarrasse pas de détails pour livrer une thèse sans nuance : alors que l’on est entré dans « l’histoire universelle », époque où tous les hommes partagent désormais « la même histoire et la même planète » (p. 19), la violence sous toutes ses formes envahirait notre société et menacerait sa stabilité. Devant ce fléau que personne ne verrait, l’auteur joue les lanceurs d’alerte : il faut que les citoyens se réveillent pour défendre l ...

(1203 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions

Vers un monde néo-national ?

Vers un monde néo-national ?

Avec la chute de l’URSS et la fin de la bipolarité, certains ont cru à la victoire de la démocratie et à l’avènement d’une mondialisation heureuse. Mais à l’heure où les Américains choisissent pour président le héraut du « America first », où s’affirment en Europe des mouvements populistes et souverainistes, où enfin de nouvelles puissances menacent les équilibres régionaux, il est légitime de s’interroger sur les causes et la nature d’un sentiment identitaire et ...

(848 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

La Nouvelle Société de la connaissance. Une vision nouvelle de la croissance, du développement et du progrès social

La Nouvelle Société de la connaissance. Une vision nouvelle de la croissance, du développement et du progrès social

Kenneth Arrow est décédé au début de l’année 2017, laissant derrière lui un héritage théorique transdisciplinaire et fondateur qui est repris par nos auteurs : sciences économiques et politiques, théorie des organisations ou encore recherche opérationnelle. Joseph Stiglitz et Bruce Greenwald reviennent en particulier sur la formidable intuition de son article de 1962 dédié à l’apprentissage par la pratique (learning by doing) [1], qui allait inspirer nombre de travaux théoriques et empiriques relatifs à l’« endogénéisation » de la croissance ...

(1070 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Les Chemins de l’avenir, une approche pragmatique. Les humains, les États, le monde

Les Chemins de l’avenir, une approche pragmatique. Les humains, les États, le monde

Dans son livre cardinal Les Systèmes du destin (Paris : Dalloz, 1976), Jacques Lesourne écrivait déjà que « le danger pour l’humanité provient de l’interaction de trois insuffisances de contrôle, qui peuvent être à tout moment le point de déséquilibres cumulatifs » : au niveau de l’individu, des systèmes politiques nationaux et de la concurrence des nations. On retrouve dans le sous-titre de son dernier ouvrage « Les humains, les États, le monde », la même référence à ces trois composantes du « système ...

(660 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Théorie des hybrides. Terrorisme et crime organisé

Théorie des hybrides. Terrorisme et crime organisé

La mondialisation est un phénomène complexe dont nous saisissons encore mal la totalité des contours, malgré sa relative ancienneté. Un des effets collatéraux de la mondialisation est l’apparition — pour être plus précis, le développement en masse — de groupes criminels aux actions complexes s’étendant vers le terrorisme et, partant, la confrontation avec les structures politiques traditionnelles. Le phénomène décrit rappelle le moment que Gramsci définissait dans les années 1920, de passage d’un monde ancien qui ne veut pas ...

(886 more words)

Note de veille

Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Permis à points version chinoise

Le système de surveillance des citoyens chinois et la constitution de dossiers sur chacun d’entre eux se sont encore perfectionnés ces dernières années, avec la mise en place d’un « système de crédit social », lancé par le bureau général du comité central du Parti communiste chinois (PCC) et celui du Conseil des affaires d’État, qui ambitionne de donner, d’ici 2020, une note et des points à chaque citoyen chinois, en fonction de sa situation financière et sociale ...

(1144 more words)

Bibliography

Institutions

Après le Léviathan. L’État dans la grande transition

Après le Léviathan. L’État dans la grande transition

Le regard de Yannick Blanc sur l’État « dans la grande transition » est celui d’un intellectuel et d’un prospectiviste, enrichi par l’expérience de l’administration active. L’auteur l’assume d’emblée avec force : « c’est d’une expérience intime et prolongée de l’impuissance publique qu’est venue l’idée de ce livre ». L’auteur rappelle que le Léviathan de Hobbes (1651) était un corps disloqué qu’il s’agissait de refonder à l’issue de ...

(1153 more words)

Revue

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Testing Out the Future through Science Fiction: Extending the Scope of the Possible, Pre-Fabricated Worlds and “Lines of Flight”

As Gérard Klein points out at the beginning of his article in this same issue on “The Invention of the Future”, Futuribles has decided to undertake an extended series on the relations between science fiction and foresight studies and, particularly, science fiction’s contribution to that discipline, in order to determine whether —and to what extent— science fiction authors have influenced the collective imaginary and our thinking about the future.

This article by Yannick Rumpala comes at these questions from a socio-political angle: what contributions has science fiction made to reflection on the future of societies and their organization? With this approach, he demonstrates, in the first instance, the extent to which works of science fiction enable possibilities to be explored, thus expanding the scope of what is feasible. He then analyses the way these works open up the “cone” of possibilities, mainly by creating worlds in which the parameters of our social organization can be varied, new ones introduced, and “the cards reshuffled”, including with respect to matters that affect the human species in its deepest nature. Lastly, he highlights a major contribution by science fiction authors to thinking on the future of our societies: the exploration of “lines of flight” that we may —or may not— choose to follow: as, for example, when they explore what the political order might look like “after the state” or when, at the socio-economic level, they visualize a post-work society. In this sense, science fiction lays before us a varied range of future possibilities, some plausible and others not (or not yet), some attractive and others repellent, but all decidedly capable of fuelling our thinking on the future.

Bibliography

Institutions

Le Bon Gouvernement

Le Bon Gouvernement

Avec Le Bon Gouvernement, Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France, poursuit l’analyse de l’évolution des systèmes démocratiques qu’il a engagée il y a 40 ans et à laquelle il a donné une inflexion décisive au cours de la dernière décennie, notamment à travers quelques titres clefs : La Contre-démocratie (2006), La Légitimité démocratique (2008) et La Société des égaux (2011) [1]. À ses yeux, le modèle démocratique traditionnel a définitivement rencontré ses limites à l’âge de ...

(1072 more words)

Bibliography

Institutions

La Société de l’efficacité globale

La Société de l’efficacité globale

Nos sociétés complexes sont-elles encore gouvernables, et si oui à quelles conditions ? Jusqu’où avons-nous encore la possibilité collective de maîtriser le monde aujourd’hui ? Qu’en est-il de la capacité des systèmes politiques, et en particulier des États, à orienter le changement social ? Comment les sociétés modernes se pensent-elles et agissent-elles sur elles-mêmes ? Telles sont les questions, larges et ambitieuses, auxquelles Pierre Muller (directeur de recherche honoraire au Centre national de la recherche scientifique) tente de répondre dans cet ...

(774 more words)

Bibliography

Géopolitique - Recherche, sciences, techniques

The Future of Violence

Le sous-titre de l’ouvrage de Benjamin Wittes et Gabriela Blum, Confronting a New Age of Threat, laisse d’abord songeur sur l’aspect très anxiogène de ce type d’analyses. Cette première impression, renforcée par une couverture rouge-sang sur laquelle s’étale une araignée porteuse d’un symbole radioactif et un drone-insecte à l’air menaçant, n’est pas démentie par les premiers chapitres de l’ouvrage. Les auteurs choisissent ainsi, au travers de quelques exemples bien sentis — affaire ...

(799 more words)

Actualité du futur

Géopolitique

Quelle gouvernance mondiale en 2030 et 2050 ?

Quels acteurs gouverneront le monde dans 40 ans ? Trois organismes ont récemment publié des rapports qui apportent des réponses complémentaires à cette question. Le premier rapport s’inscrit dans le cadre d’un projet mené par le Chatham House et la FRIDE (Foundation for International Relations and Foreign Dialogue), sous la direction de l’ESPAS (European Strategy and Policy Analysis System). Il imagine qu’en 2030, le monde sera fragilisé par un accroissement des risques de toutes natures : économique, technologique ...

(350 more words)

Bibliography

Foresight in Governments : Practices and Trends around the World

Cette note présente une étude comparative des outils et méthodes de prospective utilisés par les États (Delphi, horizon scanning, trend impact analysis...). Elle analyse en rétrospective le développement de la prospective, et rappelle qu’historiquement, elle visait à quantifier par des modèles économétriques les différents futurs envisageables, mais aussi à inclure des outils nouveaux pour mieux comprendre l’évolution des sciences et techniques dans leur globalité. Alors qu’elle était auparavant surtout utilisée dans le secteur militaire, elle traite désormais ...

(163 more words)

Analyse prospective

Économie, emploi

Investissement social : une nouvelle perspective pour l’État-providence

Investir dans les enfants, favoriser l’emploi des femmes et l’égalité entre les hommes et les femmes, aussi bien dans la vie professionnelle que dans l’organisation domestique, prolonger la vie active et l’améliorer, se former tout au long de la vie... Telles sont quelques-unes des préconisations généralement proposées par les tenants de « l’inves­tissement social ». L’ambition est, dans les pays riches, de redéfinir une architecture du système de protection sociale adaptée aux problématiques contemporaines et ...

(7 more words)

Revue

Institutions - Société, modes de vie

States and Churches in Europe: Towards a Common Model of Secularism?

In this March-April 2013 issue, which Futuribles is devoting very largely to the social and political impact of religions, Philippe Portier looks at the development of relations between Churches and states in Western Europe. He begins by noting the importance of the religious heritage and outlines the two dominant models: the “confessional state” model, in which one religion is officially singled out (this applies mainly in the Protestant and Orthodox countries) and the model of Church/state separation, in either its flexible (in Central Europe) or rigid form (mainly in France).

However, Portier goes on to highlight an increasingly marked long-term trend for a “combining of trajectories”: in other words, a simultaneous movement of “deconfessionalization” in the countries of Catholic tradition (Italy, Spain) –and also in the Lutheran (Norway) and Orthodox (Greece) nations– and of a re-entry of religion into the public sphere (particularly in France). As Portier sees it, these developments might well represent the emergence of a common model of secularism which, without totally erasing national differences in the regulation of faiths, could be said to be shifting all these countries toward a relatively unified system of “co-operative separation”.

Revue

Géopolitique - Société, modes de vie

Islam(s) and Islamists in the “Arab Springs”

In this March-April 2013 issue, which Futuribles is devoting very largely to the social and political impact of religions, Jean-Paul Burdy and Jean Marcou analyse the role played by Islam and Islamists in the “Arab Springs” of the last two years and the role they are playing today in the ongoing political transitions. They first remind us that the Arab revolutions were unleashed by protest movements that were primarily social and political, and that Islamists (generally well established within the lower strata of the countries concerned) joined in with these after the event. Burdy and Marcou then show how the Islamists, following the example of the Muslim Brotherhood, took advantage of these uprisings to gain power (in Tunisia and Egypt in particular). However, they also show the extent to which the Islamists’ ideological line merely played into a social and political body that had actually long been dominated by Shari’a law. They outline, too, the various divergences in this regard between the various Arab countries concerned in the “Arab Springs” and the reference models on which they drew etc. In particular, they study the denominational issues (Shiite/Sunni rivalries) that have emerged in states like Bahrain or Syria and the way these have been made use of by certain players, while nonetheless disputing the “simplistic interpretation” that sees a “Shiite arc” emerging over against a “Sunni bloc” within the Arab world, when the positions and actions of states are in many cases motivated very classically by Realpolitik.

Lastly, Burdy and Marcou warn against what are sometimes rather over-hasty readings of current developments, recalling how important the part played by political, economic and social processes has been and pointing out how difficult it will be, in this context, for the Islamist parties which have gained power (democratically) to reconcile their ideological imperatives with the aspirations of their fellow citizens.