Entreprises

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Les Marchés du futur des TPE et PME

Synthèse d'une série d'entretiens avec des spécialistes du marketing et des sociologues, des débats de la conférence sur ce thème dans le cadre du 58e congrès de l'Ordre des experts-comptables qui s'est tenu en septembre 2003, ainsi que d'enquêtes et d'une analyse de la documentation, cette étude se présente comme un vivier d'idées pour les responsables de très petites, petites et moyennes entreprises (TPE et PME). Plutôt que décrire ce que seront les ...

(540 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Géopolitique

Comment améliorer la relation entre les grandes entreprises françaises et les ONG dans la gestion des situations humanitaires d’urgence

Dans le cadre des nouvelles orientations générales de l'action humanitaire d'urgence française, Philippe Vitel présente une étude sur les relations ONG / Entreprises. L'auteur part d'un constat de grande méconnaissance, voire de méfiance, entre ONG et entreprises. Ces acteurs n'ont en effet ni la même définition ni les mêmes motivations vis à vis de l'urgence humanitaire. Cette situation résulte selon l'auteur d'un cloisonnement beaucoup trop étanche entre les actions des ONG et celles ...

(53 more words)

Bibliography

Éducation - Entreprises, travail

Relations entreprises et établissements d’enseignement de gestion. Bilan et perspectives

La fondation nationale pour l'enseignement de la gestion des entreprises a réalisé une enquête qualitative en avril 2002 sur les relations entre les établissements d'enseignement supérieur de gestion et les entreprises. Résultat, si ces relations sont jugées souvent satisfaisantes, la méconnaissance réciproque reste grande. La FNEGE dresse trois scénarios d'évolution possible. Le premier, baptisé « Je t'aime, moi non plus », parie sur le statu quo : les préoccupations des recruteurs et des formateurs restent divergentes, et ne se ...

(73 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

« L’innovation technologique dans l’industrie »

Quatre entreprises industrielles sur 10 ont innové entre 1998 et 2000, principalement en introduisant de nouveaux produits sur le marché. Les secteurs à la pointe de l'innovation sont les biens d'équipement électrique, la pharmacie, mais aussi la chimie, les équipements du foyer et l'automobile.

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

« La gestion des connaissances dans l’industrie. Un atout pour l’innovation »

Promouvoir le partage de l'information, inciter les salariés à rester dans l'entreprise, conclure des partenariats pour acquérir des connaissances : les entreprises industrielles prennent de plus en plus conscience de la nécessité de gérer les savoirs individuels et collectifs. Plus elles sont grandes et situées dans des secteurs de haute technologie, plus elles mettent en place de telles politiques. La gestion des connaissances est un stimulant pour l'innovation, un facteur de productivité.

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Entre le global et le local, quelle localisation pour les entreprises ? »

La mondialisation de l'économie a un impact direct sur la manière dont les entreprises conçoivent leur territoire de référence. Pourtant, alors qu'il est de bon ton d'insister sur la disparition des barrières géographiques, on constate que les choix de localisation des entreprises restent fortement influencés par des facteurs locaux d'attractivité. Matthieu Crozet et Thierry Mayer analysent ici les grandes caractéristiques de la localisation des firmes, mettant en relief l'importance des effets d'agglomération, mais aussi ...

(2 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Les nouvelles logiques de l’entreprise »

La mondialisation et l'intensification de la concurrence à l'échelle internationale, le boom des fusions et acquisitions et le contrôle accru des concentrations par les pouvoirs publics, l'exigence éthique, le pouvoir des actionnaires et l'impératif de rentabilité, la remise en cause du gouvernement d'entreprise suite aux scandales financiers et aux falsifications de comptes, autant de phénomènes qui marquent aujourd'hui la vie des entreprises. La portée de ces questions sur les stratégies des firmes, et plus ...

(171 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Quels critères de rentabilité pour les entreprises de demain ? »

Premier instrument d'évaluation de la santé d'une entreprise, les comptes financiers sont l'objet d'une suspicion croissante de la part des investisseurs. Longtemps, la valeur des ratios issus de ces comptes, et en particulier le taux de rentabilité, a pourtant constitué un objectif central des dirigeants, sous la pression des marchés financiers. À travers la présentation des ratios couramment utilisés par l'analyse financière classique, mais aussi de ceux en vogue aujourd'hui, Carine Sranon-Boiteau souligne la ...

(15 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« Les entrepreneurs aujourd’hui, continuité ou ruptures ? »

Figure centrale de l'activité économique, l'entrepreneur reste à de nombreux égards une énigme pour les économistes. Les motivations de l'entrepreneur, mais aussi les conditions de sa réussite, sont pourtant au cœur du processus productif. Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis esquissent ici un portrait de l'entrepreneur à travers l'évolution de son statut et de son rôle économique et social. Il en ressort que, malgré la variété des visages pris par l'entrepreneur contemporain, la création d ...

(4 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions

« Quelle gouvernance pour quelles entreprises ? »

Au centre des polémiques issues des récents scandales de malversations comptables, la question de la gouvernance d'entreprise a suscité de nombreuses réflexions. Face au conflit d'intérêt fondamental entre les managers et les actionnaires et aux transformations de la nature même de l'entreprise, quel mécanisme de gouvernance instituer ? C'est à cette réflexion globale que nous invite Jean-Paul Pollin, ouvrant la voie à une meilleure prise en compte du long terme et du capital humain dans la conduite ...

(-1 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« La grande mutation des entreprises françaises »

Après être restées longtemps cantonnées sur leur marché national, les entreprises françaises ont opéré une véritable mue à partir des années 1980 qui les a conduites, petites ou grandes, à développer une stratégie souvent axée vers l'international. Des groupes mondiaux ont émergé, entraînant en retour un intérêt croissant des investisseurs étrangers pour les entreprises hexagonales. À l'aide de nombreux exemples, Michel Drancourt retrace ici les grands traits de cette évolution majeure.

Bibliography

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

« Les entreprises dans l’après « nouvelle économie » »

La fin des années 1990 a été profondément marquée par la diffusion des nouvelles technologies de l'information qui laissaient à penser que nous étions rentrés dans une nouvelle phase de croissance. La révolution annoncée était telle que s'est répandue l'idée d'une « nouvelle économie », où les modes traditionnels de valorisation des entreprises devenaient caducs. Le krach boursier, qui sévit depuis avril 2000, et l'éclatement de la bulle spéculative autour d'Internet, ont très nettement tempéré l ...

(55 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

« De la très petite à la grande entreprise, état des lieux »

Les deux dernières décennies ont été marquées par une profonde évolution du nombre et des caractéristiques des entreprises en France. Le poids croissant des très petites entreprises au détriment des grandes entreprises pourrait laisser penser à un regain de dynamisme entrepreneurial. Toutefois, la place prépondérante des entreprises de petite taille dans le tissu productif français ne doit pas occulter la constitution de groupes d'entreprises qui prennent une part croissante dans l'activité économique du pays. Comme le montre Philippe ...

(17 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

« Investissement socialement responsable et éthique, l’avenir de l’entreprise ? »

Les préoccupations sociétales prennent une place croissante dans le débat autour de la mondialisation. Acteur majeur de ce processus, les entreprises sont de plus en plus interpellées sur des sujets d'ordre éthique. La question de la responsabilité de l'entreprise n'est pourtant pas nouvelle, comme le montrent Jérôme Ballet et Françoise de Bry à travers une analyse de ses différentes formes. Au-delà de l'effet de mode, la question de la « rentabilité » à long terme de l'éthique ...

(11 more words)

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Enron : quelques leçons de long terme d’une faillite

Again with regard to Enron, Assaad Saab, who has an intimate knowledge of the energy sector and the problems of privatisation, sets out some observations as to the unusually complex nature of the firm, its diversification into too many sectors and geographical areas, the inadequacies of its top management and an unhealthy strategy of alliances.
The author then highlights certain lessons of the affair for the long term, in particular for the future of deregulating and restructuring the markets for electricity, stressing that ultimately this approach merely serves the cause of unbridled free-marketeering that inspired it. Lastly, Assaad Saab raises the question of what happens to Enron's business now: how should it be organized and within what framework?

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail

Enron : l’épopée et la faillite

This article sets out with remarkable clarity the rise and fall of Enron: how a firm was able to base its fantastic growth on the privatisation of the energy market, lie, deceive and betray all its partners and end up in total bankruptcy.
Jean-Marie Chevalier shows how Enron grew thanks to its exceptional "economic intelligence of arbitrage", or the way it fulfilled its ambition to become the most efficient energy provider in the United States and in the world by means of extremely complex legal and financial manoeuvres. He sets this against the broader background of the dismantling of public monopolies and explains how the firm managed, by constant use of imagination and innovation, to dominate all aspects of the energy market, both real and intangible.
But Chevalier also highlights the dangers of these manoeuvres based on the right combination of physical means of production, transport and storage with the totally unscrupulous use of commercial, financial and legal expertise, relying on an incredible level of compromise, deceit and corruption. "The way that Enron ran the firm's business was intrinsically bad from the very outset", he writes, criticizing the absence of checks and balances, the abuse of trust and the huge frauds perpetrated by the executives.
"Capitalism has always been in a constant state of creation and destruction, but the collapse of Enron is not like any other bankruptcy", Jean-Marie Chevalier continues. It shows that we need a fundamental rethinking of capitalism and the global economy.

Forum

Entreprises, travail

À propos d’Enron : quand la révolution fait perdre la tête

We are devoting the "forum" section of this June 2002 issue of Futuribles to the stunning collapse of Enron, which was until now a greatly admired firm.
For analysts, Enron embodied an ideal that had long been held up as an example, said Gary Hamel: the firm was driven by a strategic vision, was relentlessly innovative, constantly showed its ability to challenge the rules, to reinvent itself and to transform its environment by a resolutely proactive approach. In short, Enron seemed to symbolize a new kind of enterprise, one that appeared to have coped perfectly with globalization, dematerialization, deregulation, innovation, competition, all the while generating enormous profits.
Then suddenly the dream turned to nightmare. Last autumn a colossal bankruptcy brought to light fraud and underhand practices, political and financial compromises, and corruption at all levels.
Patrick Joffre and Pascal Aurégan begin by looking at what made the firm so successful, then analyse its weaknesses, and conclude by highlighting two key principles: first, a firm cannot detach itself from reality so thoroughly without running the risk of spiralling into megalomaniac madness; secondly, markets must have some rules and a body to enforce them.

Forum

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

Capitalisme : vers le grand nettoyage

According to Michel Drancourt, the American capitalist system is undergoing a crisis of confidence, above all as a result of the Enron affair, unlike anything else in its history apart from the events leading to the anti-trust laws. He argues that "The legal steps, whether compulsory or voluntary, that are or will be taken in order to deal with the crisis will restore the ethical foundation of capitalism without which it cannot claim to be, like democracy, 'the worst system in the world, apart from all the others'".
Drancourt goes on to criticize Andersen along with all the other accounting firms that fiddle the books, especially under the influence of the financial markets, and do so all the more gaily because they are too often both advisers and auditors.
Finally, in addition to the erratic and dangerous nature of financial markets, Drancourt criticizes the stranglehold that they have over the management and top executives, whose incomes are not only excessive but also make them both employees and shareholders of their firms. The executives are therefore caught in a dilemma that encourages them to pursue financial returns at the expense of sustainable development strategies...

Bibliography

Entreprises, travail

L’entreprise du XXIe siècle : le retour de l’entrepreneuriat ?

Assiste-t-on au retour de la petite entreprise ? À partir de statistiques, l'auteur analyse le poids de ces PME (Petites et moyennes entreprises) et TPE (Très petites entreprises) dans l'économie française. Après avoir rappelé quelles sont les mutations à l'oeuvre dans l'environnement des entreprises, le texte propose plusieurs scénarios à 10 et 20 ans permettant de voir comment peut évoluer le poids des petites entreprises dans l'économie française.

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Tomorrow’s Markets - Global Trends and their Implications for Business

Parce que l'économie mondiale est tributaire de ressources naturelles soumises à des dégradations dramatiques, le fait de réduire la consommation et les déchets crée de nouveaux débouchés pour les entreprises, en les obligeant à trouver de nouveaux procédés moins gaspilleurs et à fournir des biens et services qui améliorent les conditions de vie. Selon ce rapport, les marchés de demain favoriseront les entreprises qui s'associeront aux gouvernements et à la société civile pour satisfaire les besoins élémentaires de ...

(215 more words)

Bibliography

Entreprises, travail

Using Futures Studies to Design Tomorrow’s Products : a Case Study

Pour les entreprises qui développent des nouveaux produits et services, anticiper la demande future est un défi qui peut être relevé grâce aux méthodes de prospective. Cet article en présente un exemple, en étudiant le cas d'une organisation australienne appartenant au secteur de l'assurance qui a utilisé plusieurs de ces méthodes (dont celle des scénarios) pour élaborer 40 nouveaux concepts de produits.

Bibliography

Entreprises, travail

Réconcilier l’entreprise et la société. L’entreprise a-t-elle une vocation politique ?

Le sous-titre de cet ouvrage est plus excitant que le titre : " L'entreprise a-t-elle une vocation politique ? " C'est lui qui éclaire le mieux l'intention d'un livre, bon plaidoyer pour un management inspiré des valeurs qui ont forgé l'Europe, plus centré sur la personne humaine que celui pratiqué actuellement. L'entreprise est le véritable centre de gravité de nos sociétés. Toute évolution, toute transformation passe par elle. C'est notamment vrai des rapports sociaux et de l ...

(290 more words)