Entreprises

Tribune

Économie, emploi - Entreprises, travail - Géopolitique

Sovereignty in the Digital Era

The global economy is largely driven by corporations in the digital sector today, the largest of these (Apple, Facebook, Amazon, Baidu and Tencent) being either American or Chinese. These corporations mainly began ‘small’ and have been able to grow into market leaders, very often thanks to state support, since, even if the economy is highly globalized, economic sovereignty retains a major role and the digital sector is no exception to this rule.

However, Europe—and France in particular—seem to have difficulty grasping the role of the public authorities in support for young companies in the sector: the so-called ‘start-ups’. André-Yves Portnoff contends that this lack of support is a major strategic error and reminds us here of the importance of innovative small and medium-sized enterprises in a country’s economy, arguing for active public assistance to help them grow and upscale. There have been recent encouraging signs that this is beginning to be understood. The need is for that understanding to be firmed up and for further steps to be taken in this direction, as André-Yves Portnoff urges in this article.

Revue

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Towards a Collective Interest Capitalism: From Financial Performance to Collective Utility

The series on the role of companies in generating the common good, which began in autumn 2018 in Futuribles 426 and continued in issues 427, 429 and 431, resumes in this issue. As this article by Geneviève Ferone Creuzet and Virginie Seghers shows, the subject is nowhere near being exhausted and the process by which a collective interest capitalism will develop is only in its very earliest stages. Above and beyond corporate social responsibility, which has made room for a number of principles that can counterbalance short-termist or strictly financial logics, new forms of company are now developing, better defined and codified in legal terms, which aim to incorporate the mission and aim of contributing to the common good in their articles of association.

The authors of this article, who have participated actively in developing these new company structures in France, show how their specific articles of association have emerged and what they entail. Inspired, in particular, by developments in the USA over the last 10 years, ‘benefit corporations’ and ‘shareholder foundations’ are developing in France, together with other similar structures, enabling companies to reconcile aims of economic profitability with a concern for collective utility. The passing of the PACTE law (Plan of Action for the Growth and Transformation of Enterprises) in spring 2019 attests to the interest among political decision-makers in these changes of model: an encouraging sign, suggesting that the many challenges of this century may be confronted by all the stakeholders at their own particular level—public authorities, citizens and now economic actors of any size or scope.

Editorial

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

Futuribles fait peau neuve

À nos lectrices et à nos lecteurs, j’adresse tous nos vœux les meilleurs pour la nouvelle année et les invite à découvrir les habits neufs de Futuribles. Lancée voici 45 ans, notre revue, tout en restant fidèle à ses valeurs, fait en effet « peau neuve », espérant ainsi en rendre la lecture toujours aussi riche mais peut-être moins austère et plus plaisante. Notre objectif n’a pas changé. Au-delà de ce qui fait l’écume des jours, notre objectif est ...

(713 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

La Philanthropie peut-elle changer le capitalisme ?

La Philanthropie peut-elle changer le capitalisme ? Ou l’inverse ? Ou les deux ?

Ce livre a pour base les travaux d’un séminaire qui s’est tenu pendant deux ans (2015-2017), à la Maison des sciences de l’homme, sur le lien entre philanthropie et capitalisme. Son titre, tout en questions, pose clairement le sujet et souhaite, comme le dit l’auteur, embrasser sa complexité. Il part d’un double constat : d’une part l’implication croissante des entreprises du secteur privé revendiquant d’être parties prenantes de l’intérêt général dans les ...

(encore 1219 mots)

Tribune

Économie, emploi - Entreprises, travail - Géopolitique

Pas de souveraineté sans géants numériques européens

Le lien entre souveraineté et maîtrise du numérique, notamment de l’intelligence artificielle, est compris à la Commission européenne comme dans les principales capitales européennes [1]. Mais on n’a pas encore pris conscience que la souveraineté économique et politique implique la construction de leaders numériques européens. « Si les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ne sont pas reproductibles en Europe [2] » selon Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission européenne qui a pris ses fonctions le 1er ...

(encore 1260 mots)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Transformation des entreprises : quels enjeux pour la transition écologique et solidaire ?

Transformation des entreprises : quels enjeux pour la transition écologique et solidaire ?

Jeudi 7 novembre 2019, Explor’ables, le dispositif prospectif du ministère français de la Transition écologique et solidaire, a tenu une conférence sur la transformation des organisations, rassemblant un panel d’entreprises, d’organisations et d’associations impliquées dans ce sujet.  Partant de la loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) et des questions qu’elle soulève en obligeant les entreprises à se doter d’un objectif social et environnemental, les organisateurs avaient invité ...

(encore 411 mots)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Complexité et organisations. Faire face aux défis de demain

Complexité et organisations. Faire face aux défis de demain

En quoi la pensée complexe concerne-t-elle la gestion de la chaîne logistique, la ville de demain, les conflits territoriaux, les marchés financiers, les systèmes d’information ou les crises sanitaires, les accidents technologiques ? Un livre très riche, dirigé par Edgar Morin et Laurent Bibard, apporte des réponses éclairantes, qui persuadent car elles s’appuient sur des exemples pratiques dans tous les domaines. Ils sont tirés essentiellement de conférences à la chaire Edgar Morin de la complexité de l’ESSEC que ...

(encore 856 mots)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Les Nouveaux Travailleurs des applis

Les Nouveaux Travailleurs des applis

Au moment où la jurisprudence sur la requalification en salariés des travailleurs de plate-forme semble évoluer en France et aux États-Unis, où les législateurs font évoluer le cadre juridique de ce type d’emplois, la publication de ce bref ouvrage, qui réunit cinq courts articles en plus d’une introduction de Sarah Abdelnour et d’une postface de Dominique Méda, offre l’occasion de faire un point sur cette nouvelle réalité du monde du travail que sont les « travailleurs des ...

(encore 790 mots)

Note de veille

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

Californie : les travailleurs de plates-formes réintégrés dans la protection sociale ?

Gavin Newsom, gouverneur démocrate de l’État de Californie, a ratifié, le 18 septembre 2019, la loi AB 5 (AB pour Assembly Bill). Ce texte largement adopté par le Parlement (59 voix pour et 15 contre à l’Assemblée, et 29 voix pour et 11 contre au Sénat) entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et aura pour conséquence le passage de nombreux travailleurs des plates-formes du statut d’indépendant à celui de salarié. Les enjeux financiers sont conséquents, aussi ...

(encore 1174 mots)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

L’Entreprise du XXIe siècle sera politique ou ne sera plus

L’Entreprise du XXIe siècle sera politique ou ne sera plus

Voici manifestement un livre qui devrait retenir l’attention des lecteurs de Futuribles. Au moins pour deux raisons : d’abord, l’analyse que fait l’auteur sur les limites de notre modèle de développement ; ensuite, la démonstration qu’il nous apporte que, face au risque d’effondrement largement mis en évidence par ailleurs, il n’y a point de fatalité mais la nécessité d’adopter une stratégie radicalement nouvelle. Et que cela est possible, comme l’illustre le cas de ...

(896 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Faire sa part ? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’État face à l’urgence climatique

Faire sa part ? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’État face à l’urgence climatique

L’accord de Paris sur le climat signé fin 2015 a pour objectif principal de contenir la hausse de la température moyenne à l’horizon 2100 bien en dessous de 2 °C par rapport au niveau préindustriel. Pour la France, cela signifie que l’empreinte carbone moyenne des Français [1] doit baisser de 80 % d’ici 2050. Dans cette publication, Carbone 4 — cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie bas carbone et l’adaptation au changement climatique — souhaite évaluer et ...

(766 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Institutions - Société, modes de vie

Le système chinois de crédit social des entreprises

Le système de crédit social développé actuellement par l’État chinois est un vaste projet d’ingénierie sociale visant à évaluer et noter les citoyens dans le but d’améliorer le niveau de confiance global de la société chinoise. Il part du présupposé radical que l’État est en mesure d’agir sur le niveau de vertu de chacun des citoyens. Inspiré en son origine, dans les années 1990, des dispositifs de scoring des agences de notation occidentales visant à ...

(890 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Entreprises, travail - Territoires, réseaux

Vers un coopératisme de plate-forme ?

Le développement de nouvelles plates-formes de type « coopératif », qui se présentent comme véritables alternatives aux plates-formes « capitalistes », semble s’être accéléré depuis un an. Ce coopératisme considère les plates-formes comme de véritables communs [1] et développe pour cela un ensemble de principes ayant pour but de remettre en cause la logique uniquement financière de l’ubérisation [2]. Celles-ci se caractérisent en effet à la fois par les modalités d’intermédiation qu’elles mettent en œuvre (l’algorithme n’est plus ...

(encore 1051 mots)

Note de veille

Entreprises, travail - Société, modes de vie

La conscience humaine au service des générations futures

Consultante en stratégie de transformation des entreprises, Virginie Rio-Jeanne a récemment proposé, dans la Harvard Business Review France, la mise en place d’un nouvel indicateur destiné à compléter le quotient intellectuel (QI) et le quotient émotionnel (QE) : le quotient du niveau de conscience (QC). Elle part du principe que, compte tenu des avancées scientifiques (en particulier dans le domaine de l’intelligence artificielle), l’intelligence humaine ne pourra plus rivaliser longtemps avec celle des machines ; et qu’il faut ...

(525 more words)

Revue

Entreprises, travail - Institutions - Société, modes de vie

Whistleblowers: an Opportunity for Capitalism?

In France, the law of 9 December 2016 on transparency, defeating corruption and modernizing economic life (the so-called “Sapin II” law) established a juridical framework designed to protect whistleblowers and lay down rules for reporting the facts they reveal. This represents a real advance in the way employees’ relations to their firm’s hierarchy are governed, enabling the general interest to be taken into account. Yet the decision to “blow the whistle” is still not an easy one, even in this new juridical context.

After reviewing the history of the emergence of whistleblowers and outlining the framework recently established in France, Patrice Cailleba stresses the legal obligations of companies in this regard. He shows how whistleblowers face being torn between faithfulness to their own values, loyalty to their employer and a sense of the general interest. However, he also demonstrates how much it is in organizations’ own interests to encourage whistleblowing – particularly at the managerial level. By facilitating such a work of “ethical vigilance” within their organizations, companies, government departments and the like may be said to be contributing to increasing trust in the capitalist system (a trust currently eroded, if not indeed lost).

Bibliography

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques

Intelligence artificielle. État de l’art et perspectives pour la France

Intelligence artificielle. État de l’art et perspectives pour la France

Les rapports français sur l’intelligence artificielle (IA) se succèdent. Il y a eu en 2017, ceux de France Stratégie et de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), puis, en mars 2018, celui dirigé par Cédric Villani. Voici maintenant que le cabinet Atawao remet aux pouvoirs publics une étude sur « l’état de l’art et les perspectives pour la France ». Cette somme, qui commence par un tableau des programmes lancés dans le monde [1 ...

(853 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

L’Entreprise post-RSE. À la recherche de nouveaux équilibre

L’Entreprise post-RSE. À la recherche de nouveaux équilibre

Ce rapport a été analysé dans la revue Futuribles, n° 431, juillet-août 2019, par Marthe de La Taille-Rivero.

Revue

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Businesses, Corporate Social Responsibility and Beyond: Thoughts on a Survey on Post-CSR Enterprises

It is more than 40 years since Corporate Social Responsibility (CSR) emerged as a precise concept that was destined to spread around the economic world. It was actually in 1976 that the Organization for Economic Cooperation and Development (OECD) adopted a list of guiding principles which aimed to provide a frame of reference for it. Since then, CSR has gradually become institutionalized in Europe (European Commission Green Paper in 2001; 2014 directive requiring enterprises to publish their CSR assessment etc.) and businesses seem generally to be playing their part.

Continuing the series on the role of enterprises in constructing the common good (begun in Futuribles 426 and continuing in 427 and 429), Marthe de La Taille-Rivero shows here, drawing on a report published in late 2018 by the Institut de l’Entreprise on post-CSR business, how enterprises have taken on board this demand for CSR, particularly in France. This report also stresses how, given the new social and environmental challenges etc., they could go beyond classical CSR and “put shareholders at the core of the reactor”, with the aim of promoting the public good. It argues that the next stage could consist in allying shareholder profit to the general interest, with the business being placed at the centre of the equation.

Revue

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

A Changing Economy in the Age of Scarcity. Towards a New Development Model: Why and How?

In September 2018, we began a series on the role of enterprises in constructing the common good and we have already published various articles — of analysis, feedback and personal testimony — on this theme in Futuribles 426, 427 and 429. Employing an admittedly different approach, the thinking presented here by Hélène Le Teno addresses the issue of how businesses can avail themselves of the context of an increasing scarcity of resources we are seeing today to trigger a change in the economic model.

Hélène Le Teno reminds us first what this move into an era of scarcity consists in, and why the physical limits of our planet require us to look again at the way we produce. She stresses the limitations of an economic growth that would tend to ignore the constraints of the biosphere and the need to orient ourselves toward a genuinely sustainable development model. In her view, we now have to “do better with much less” and create a situation in which the economy’s main actors — enterprises — can reason along these lines and find ways to develop in a “transition economy”. A shift occurred in the United States and Europe with the emergence of the notion of “benefit corporations/companies”. It is essential now that new accounting and financing mechanisms — some examples of which Le Teno presents here — are developed, to enable economic actors to leave “extractive capitalism” behind and shift to a common-interest capitalism.

Bibliography

Entreprises, travail - Institutions - Santé

Toxiques légaux. Comment les firmes chimiques ont mis la main sur le contrôle de leurs produits

Toxiques légaux. Comment les firmes chimiques ont mis la main sur le contrôle de leurs produits

Le titre est accrocheur et le sous-titre dit l’essentiel. Dans Toxiques légaux, le sociologue Henri Boullier retrace l’échec final du règlement REACH (Regulation for Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals), censé encadrer la commercialisation des substances chimiques en Europe et qui n’a pas empêché le maintien sur le marché de toxiques reconnus tels que le trichloréthylène et le sulfate de nickel. REACH, adopté en 2006, établissait un renversement de la charge de la preuve, les entreprises ...

(798 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques

L’impression 3D tirée par l’industrie, pas par les particuliers

Futuribles analyse depuis plusieurs années les progrès de l’impression en trois dimensions (3D) et les évolutions de ses usages par les entreprises et les particuliers [1]. Le marché mondial de l’impression 3D connaît une croissance impressionnante depuis le début des années 2010, et il représente aujourd’hui entre 10 et 14 milliards de dollars US (selon les cabinets) [2]. Cette croissance concerne principalement les entreprises et s’explique par un doublement, en 20 ans, à la fois de ...

(1180 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Intelligence artificielle : les dégâts du sexisme

L’Intelligence artificielle, pas sans elles ! Le titre du livre d’Aude Bernheim et de Flora Vincent vaut programme [1]. Cédric Villani résume, dans la préface, le problème qu’avaient déjà souligné son rapport [2] et celui du Parlement français [3] : « Aujourd’hui les femmes sont largement absentes de l’intelligence artificielle (IA) et cela a de calamiteuses conséquences sur la quantité de talents, sur les ambiances de travail, sur la créativité. » Et il ajoute que « ce biais de sous-représentation ...

(1137 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Société, modes de vie

Les salariés : nouveaux garants de la RSE ?

Le 4 avril dernier, Google est forcé de dissoudre, une semaine seulement après l’avoir formé, le comité éthique supposé garantir le développement responsable d’une intelligence artificielle au sein de l’entreprise. Constitué de huit membres, cet Advanced Technology External Advisory Council (ATEAC) devait se réunir quatre fois par an. Il n’a pas tenu plus de quelques jours face à la levée de boucliers de personnalités du monde académique, de l’industrie et des employés eux-mêmes. Plus d ...

(1504 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

L’Intelligence collective. Clé du monde demain

L’Intelligence collective. Clé du monde demain

Jean Staune ne renie pas ses convictions altermondialistes de jeunesse mais reconnaît qu’elles étaient irréalistes. Pour autant, il continue de plaider pour un monde meilleur et juge que les circonstances actuelles se prêtent à de vastes avancées, pour plusieurs raisons. D’une part, le chœur des « collapsologues » est parvenu à convaincre l’opinion mondiale et une majorité de chefs d’État que si nous ne faisons rien, nous allons droit dans le mur, avec des conséquences dramatiques pour les ...

(1179 more words)

Note de veille

Éducation - Entreprises, travail

Apprentissage, une implication nouvelle des entreprises ?

La loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 a enclenché, en France, une réforme du système d’apprentissage en ouvrant notamment la possibilité pour les entreprises, à partir de 2020, de créer des centres de formation d’apprentis (CFA). Combinée à la reconnaissance réglementaire (articles L. 6313-1 et 2 du code du travail) des actions de formation en situation de travail (AFEST), cette évolution marque une avancée salutaire en matière d’engagement des entreprises ...

(757 more words)