Élite

Editorial

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Sur la dynamique de nos sociétés

Au sommaire de ce numéro figurent plusieurs thèmes auxquels nul ne peut rester indifférent : celui de l’expertise au service de la décision politique et, plus largement encore, de l’éthique dans la conduite des affaires publiques et privées, celui de la dynamique sociale et notamment des classes dites moyennes, enfin celui des défis à relever par une humanité qui, en dépit de ses progrès, serait « à la croisée des chemins ». Quant à l’expertise ou plutôt quant à ceux ...

(881 more words)

Revue

Institutions - Société, modes de vie

Is French Society Fragmenting? On Jérôme Fourquet’s “L’Archipel français”

In the last issue of Futuribles (431, July-August 2019), Pierre Bréchon presented the first lessons for France from the latest European Values Study (EVS) and stressed the substantial gap that exists between the pessimistic – even alarmist – language of those commenting on surveys on social cohesion, and actual long-term trends in French values. Olivier Galland, also drawing on the results of this latest wave of EVS findings, now arrives at the same conclusion with regard to the argument advanced by Jérôme Fourquet in his latest book, which finds a growing division of French society into various identity-based communities.

Galland examines the three main arguments advanced by Fourquet in support of his thesis that France is becoming an “archipelago”: the move away from Catholicism, the “secession of the elites” and the cultural defection of the working classes. Citing the statistical evidence, he demonstrates that on these various points, things are not quite so simple and that the long-term trends do not corroborate these arguments. Here again, we must beware of reaching over-hasty conclusions that lead us to set social classes too starkly against each other. We must also take account of the convergences on values that exist across the whole of French society.

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

L’Implosion démocratique

L’Implosion démocratique

Le dernier livre de Jean Viard, L’Implosion démocratique, était très attendu par Futuribles. Il vient en effet résonner avec la série d’articles publiés par la revue sur le thème de la « réinvention de la démocratie », à laquelle ont déjà contribué Jean-Paul Delevoye, Patrick Viveret, Yannick Blanc et Johanna Rolland. Jean Viard apporte à cette question le point de vue transversal et très documenté d’un « sociologue des territoires » qui a été aussi élu local, auteur et éditeur d ...

(693 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

No Society. La fin de la classe moyenne occidentale

No Society. La fin de la classe moyenne occidentale

En France, le mouvement des « gilets jaunes » a rendu récemment Christophe Guilluy omniprésent dans les médias, et plus encore son expression déjà depuis longtemps popularisée de « France périphérique ». De fait, il a publié, peu de temps avant cette crise, un troisième volet de ce qui peut a posteriori apparaître comme une trilogie. Après La France périphérique [1], puis Le Crépuscule de la France d’en haut [2], No Society vient prolonger une analyse entamée voilà une quinzaine d’années sur ...

(913 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

La Démocratie représentative est-elle en crise ?

La Démocratie représentative est-elle en crise ?

Dans ce bref ouvrage, Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et chercheur au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), prend pour point de départ de sa réflexion les élections présidentielles et législatives de 2017, analysées à l’aune de la neuvième vague du baromètre de la confiance politique du CEVIPOF. En 1961, 51 % des Français faisaient confiance aux hommes politiques ; en 1978, ils ne sont plus que 45 %. En 2003, ce ...

(772 more words)

Bibliography

Éducation - Société, modes de vie

L’Oligarchie de l’excellence. Les meilleures études pour le plus grand nombre

L’Oligarchie de l’excellence. Les meilleures études pour le plus grand nombre

L’inauguration, lundi 22 janvier 2018, de la nouvelle plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur Parcoursup et l’amorce des premières crispations enseignantes autour de la réforme en cours permettent de poser un regard nouveau sur l’ouvrage de l’ancienne directrice de l’École normale supérieure publié début 2017. L’auteur n’y proposait certes pas expressément des « attendus » et des critères fixés par les universités pour examiner les vœux des étudiants, mais elle suggère la mise en ...

(630 more words)

Revue

Éducation - Institutions - Société, modes de vie

Republican Elitism or an Elitist Republic? Social Reproduction, the Endemic Evil of French Society

For some years now, a range of observers of French society have been critical if not of a certain decline in status of the middle classes, then at the very least of a greater rigidity of social reproduction (in Pierre Bourdieu’s sense). In other words, the French educational and economic system is allegedly no longer allowing the lowliest individuals to climb the social ladder, whereas the political and economic elites are continuing to reproduce themselves, maintaining an inherited social advantage. Has social mobility stalled in France? Clearly it has, says Bernard Hugonnier, who has examined developments with regard to republican elitism in France —that is to say, has examined whether the education system enables students to join the elite by virtue of their abilities and irrespective of their social origins.

After reviewing the issue of republican elitism, its origins and the ways it can be measured (and compared with the situation in other countries), Bernard Hugonnier shows that the French education system today is extremely inequitable and that there is a high degree of social determinism in its outcomes, something the French population are increasingly aware of. Beyond the failure over equality of access to the republican elite which this analysis exposes, the article highlights the indirect consequences that ensue: loss of faith in the elites —especially the political elites— and a questioning of the genuinely democratic character of the Republic in France. Indisputably, these obstacles to social mobility are substantial threats to social cohesion. And to deal with them, Bernard Hugonnier tells us, we shall have to begin with a thoroughgoing reform of the education system.

Revue

Éducation - Institutions - Société, modes de vie

The Education System: Facing the Risk of Freedom

While France devotes more than 6% of its GDP to education expenditure (in 2009), international comparisons suggest that the French education system is not necessarily performing commensurately with that level of investment. This is because the educational model first established in France in the late nineteenth century and which has continued in being since then, is perhaps no longer suited to the demands of the twenty-first century.
As Daniel Gouadain shows here, Republican elitism, based on the principle of equality of opportunity for all, does not achieve equality or homogeneity of results at the end of schooling. On the contrary, as currently conceived, the French system is unable to give all French schoolchildren the means to acquire the “common core of knowledge and skills” of which decision-makers so often speak. And though it is difficult to imagine radical reform in the short term, given the many players involved and the past heritage that weighs on the French education system, gradual measures aimed at reorganizing schools to meet today’s social and educational challenges – not to speak of those of tomorrow – are undoubtedly possible.
Gouadain outlines a few such measures here, stressing particularly the importance of secondary education and teacher recruitment, highlighting particularly the need for genuine mixed ability teaching in French classrooms to escape the vicious circle in which a small elite receives a very good education, while the level of the great majority stagnates or declines. To achieve this, it is going to be necessary to take the risk of introducing freedom into the French education system, while being careful not to sacrifice the other educational ideals on the altar of market forces.

Note de veille

Économie, emploi

La croissance des inégalités par le haut : les working rich

C’est la finance qui fait vraiment exploser les inégalités. Celles-ci sont marquées, dans le monde riche, par l’évolution des revenus des métiers financiers. Ceux-ci captent une part grandissante des revenus, ce qui transforme les visages de la richesse. Parmi le millime de la population la plus aisée, les traders remplacent progressivement les rentiers et capitaines d’industrie. Le phénomène, très marqué aux États-Unis, est tout à fait repérable en France.

CR table ronde

Institutions

L’avenir du régime politique russe

Jusqu'à présent, la vision de la fédération de Russie qui prévalait en Occident était celle d'un pays sorti de la crise des années 1990 (tant économique que politique) grâce à la présidence de Vladimir Poutine (2000 - 2008). Selon bien des observateurs occidentaux, la Russie, sous la direction de Vladimir Poutine, a renoué avec la croissance économique, consolidé sa puissance militaire et choisi la voie d'un régime autoritaire dont le leader (même après l'élection de son successeur ...

(7 more words)

Bibliography

Population - Recherche, sciences, techniques

Les Enjeux des migrations scientifiques internationales. De la quête du savoir à la circulation des compétences

La fuite des cerveaux est un thème qui redevient d'actualité. Mais pour comprendre ce phénomène, il faut substituer à la logique du brain drain, où le pays d'origine serait perdant et celui d'accueil gagnant, celle de brain gain, dans laquelle l'expatriation des élites représenterait également, pour les pays dont elles sont issues, une opportunité. Opportunité en termes d'apport économique (par les transferts monétaires en devises fortes provenant des communautés à l'étranger), d'appui politique ...

(167 more words)

Revue

Institutions - Société, modes de vie

Le compte à rebours. À propos du livre de François de Closets

Journaliste, essayiste et animateur télévisuel, François de Closets mène depuis trente ans une croisade contre les rigidités, mensonges et petites combines qui conduisent la France à l'abîme. Sorte de compendium de la douzaine d'ouvrages précédents, Le compte à rebours nous avertit qu'une machine infernale s'est mise en marche, que le temps nous est désormais compté, que l'heure de la lucidité et des réformes douloureuses a sonné.

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

L’Illusion économique. Essai sur la stagnation des sociétés développées

Dans cet ouvrage, Emmanuel Todd analyse la grave crise économique traversée par les sociétés développées depuis plusieurs années, et dont les manifestations se retrouvent tant en termes de baisse de la croissance qu'en termes de montée des inégalités. Ceci étant, plus qu'une crise économique directement liée à la mondialisation, il y voit une véritable crise de civilisation dont l'origine première est culturelle et anthropologique, et qui vaut pour les deux modèles types de sociétés qu'il distingue ...

(237 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

L’Éthique aux énarques

C'est à un commentaire de la phrase de Spinoza que nous convie ici Jean Saint-Geours : « la sagesse de l'homme libre est une méditation sur la vie ». Mais sa démarche est résolument inductive et ascendante : le point de départ de sa réflexion se situe au cœur de l'appareil décisionnel publique, dans une description des anciens élèves de l'ÉNA (École nationale d’administration). L'auteur, énarque lui-même, s'interroge ainsi sur les raisons, les motifs et les règles ...

(185 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

L’Automate et la liberté

Dénonçant une fois de plus les dysfonctionnements du système français, l'auteur appelle la société civile à la révolte contre un système que la nomenklatura parisienne se gardera bien de changer. Parmi les sept pays les plus industrialisés, la France est celui qui vit le plus mal la crise de la modernité et sa perte d'influence dans la construction européenne et la globalisation. Une croissance durablement plus faible que celle de nos partenaires, un gonflement irraisonné de la dette ...

(219 more words)

Revue

Éducation - Institutions - Société, modes de vie

La société française fière de ses maux

French Society Proud of Its Sickness
Let's imagine that, in 1794, we had asked some illustrions thinkers to describe France in 1815. This certainly would have been a less perilous exercice than the one organised by DATAR, asking some brilliant intellects to ponder about France in 2015. D. Pinto warns us that, the epoch of Napoleon aside, the situation in 1815 was not very different from 1794 while 2015 promises to be radically different from the present.
According to the author, we are risking a revolution which, in its economic, social, cultural and political aspects, will recreate the cleavages which were supposedly abolished by the 1789 revolution. From the start D. Pinto emphasizes the main challenge faced by French society; she then proceeds to describe its assets as well as its handicaps, one being most often the reverse side of the other: a strong State but... impotent, a vast territory... in the process of desertification, a stable society... but deeply torn apart.
The author offers us an attractive analysis of French society as perceived from the United States and from Italy. From North America, the seemingly tranquil French society appears to be blocked, without much social mobility. A centralised and overbuilt machinery of state prevents the incarnation of republican principles, allowing a third-estate to re-emerge, as elites clone themselves indefinitely.
The Italian perspective admires the French state for maintaining public order, but is struck by the lack of genuine dynamism in its civil society. Italians are also sceptical of plans announced by Paris which they view as the product of a long Jacobin tradition finding no echo in the provinces, which lack local identity and true elites.
France, Diana Pinto states politely, still lives in the times of the Sun King, self-absorded in its ancestral grandeur. But it will have to adapt extremely fast to Europe, get over its rigidities, leave aside the repetitive tics of a political technocracy which is unable to listen to society.
Two years have passed since D. Pinto wrote this paper. She has added a post-scriptum: we are witnessing a worsening of the situation rather than the beginning of a process of adaptation.

Revue

Éducation - Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Tocqueville est-il vraiment dépassé ? À propos du livre de Ezra N. Suleiman « Les ressorts cachés de la réussite française « 

Is Tocqueville Really Outdated? About Ezra N. Suleiman's book "Les Ressorts cachés de la réussite française"
Ezra N.Suleiman answers in the negative. French society, he contends, does not suffer from any deep disease nor any specific blockage. These words are all the more stricking coming from a Princeton University professor (USA). Witness, moreover, the economic and social progress, only hampered by the organisation, training and practices of governmental elites (as well as the confusion between the roles of politicians and senior civil servants).
Nevertheless, replies Erhard Friedberg, we should not delude ourselves about "French success". Its modernisation is not finished yet and still stumbles against deep blockages and a certain organisational and managerial archaism. E.N. Suleiman tends also to see only the good sides when it comes to the role of the State, which has not been as positive as he thinks. And last, and as sharply illustrated in the social crisis of the Fall of 1995, the republican model which confers on a central State guardianship of society as a whole, must be radically rethought.

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

La Fonction publique

Ce panorama historico-sociologique fait bien ressortir un certain nombre de traits spécifiques qui relèvent de ce que d'aucuns appellent l'exception française : - référence à la culture politique française (p. 25) qui voit « dans la fonction publique un état, une condition et non pas un ensemble de métiers différenciés », ce qui permettrait de comprendre « l'inadaptation fonctionnelle des bureaux, le défaut de sécurité et d'hygiène » ; - le privilège électoral « particulier à la France » dont jouissent les fonctionnaires, grâce auquel ils ...

(129 more words)

Bibliography

Éducation - Société, modes de vie

Le recrutement social de l’élite scolaire depuis quarante ans

La réduction des inégalités devant l'éducation - inégalités entre enfants, entre régions, entre classes sociales - a toujours été, en France, un des objectifs de l'Ecole, même si dans le passé différentes structures éducatives plus ou moins étanches - pour le peuple le primaire, pour la bourgeoisie le secondaire - existaient de fait. Rappelons, par exemple, qu'au début des années cinquante, environ deux tiers d'une génération n'accédaient pas en sixième, et qu'au début des années soixante encore 45 ...

(135 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

Le Recrutement des élites en Europe

Ce livre dense et précis brosse un panorama des institutions et des conceptions qui concourent au recrutement des élites politiques, administratives et économiques en France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie et Espagne. Cette étude très bien documentée et sans parti pris analyse et démonte les mécanismes qui permettent aux principaux pays de l'Union européenne de constituer leur classe dirigeante. Elle analyse aussi les milieux socioprofessionnels d'où cette classe est issue. On y apprend notamment : qu'en France, l'École polytechnique ...

(201 more words)

Bibliography

Société, modes de vie

La Crise de l’intelligence. Essai sur l’impuissance des élites à se réformer

Michel Crozier a publié à la veille des élections présidentielles françaises, sans provoquer le moindre remous, La crise de l'intelligence, un ouvrage qui dénonce sans ambages l'absence de vision des candidats à la présidence de la République française. Il reproche aux dirigeants politiques et industriels français de tomber par machisme dans la dérive dangereuse de l'action pour l'action, d'avoir peur de réfléchir et d'empêcher, par leur agitation interventionniste, les Français de s'adapter au ...

(240 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

The Revolt of the Elites and the Betrayal of Democracy

Dans son livre, Christopher Lasch parle d'un monde polarisé à l'extrême entre les destitués et une élite de plus en plus internationale qui aurait perdu tout sens de responsabilité envers la communauté. L'égoïsme, l'avidité et l'indifférence des possédants n'est pas un phénomène nouveau. Mais, à l'aube du troisième millénaire, nous dit l'auteur, une nouvelle dimension s'ajoute : celle d'une économie mondiale et de son support informatique qui « flotte » autour du globe ...

(217 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Livre blanc du cinquantenaire de l’ENA. Dix propositions pour l’administration de demain

Quel rôle jouent les énarques aujourd'hui et quelle place tiennent-ils dans la société ? Ce rôle et cette place doivent-ils être très différents de ce qu'ils étaient hier ? Comment l'ENA peut-elle demeurer un outil efficace au service de la nation ? Dans le cadre du cinquantième anniversaire de la création de l'ENA, l'Association des anciens élèves de l'ENA a décidé de susciter une réflexion collective chez ceux que l'on appelle les « énarques ». Dressant le constat ...

(279 more words)

Bibliography

Institutions

L’Ivresse démocratique

Avec la fin des Trente Glorieuses et en dépit de l'effondrement du communisme, la démocratie libérale est touchée par une crise profonde : le système représentatif ne fonctionne plus de façon satisfaisante, l'État providence croule sous le poids de ses déficits et la classe moyenne se lézarde. C'est le triomphe du juge, des médias et de l'opinion. Mais cette démocratie d'opinion dont ils forment les éléments constitutifs n'est pas sans danger car elle conduit à ...

(134 more words)