Écosystèmes

Analyse prospective

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

Agriculture et changement climatique : analyse et enseignements d’approches prospectives

Le secteur agroalimentaire est à la fois l’un des plus gros contributeurs mondiaux au réchauffement climatique et l’une de ses premières victimes. Pour mieux comprendre les marges de manœuvre dont dispose ce secteur pour réduire son impact climatique et pour s’adapter à un climat dans l’ensemble plus hostile, les travaux de prospective se sont multipliés depuis une vingtaine d’années. La présente analyse prospective, rédigée par deux chercheurs de l’IDDRI et d’AScA, propose donc ...

(encore 122 mots)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

Global Assessment Report on Biodiversity and Ecosystem Services

Global Assessment Report on Biodiversity and Ecosystem Services

La plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a publié, le 6 mai 2019, un rapport d’évaluation de leur état au niveau mondial. Elle y met en avant le rôle irremplaçable de la nature pour l’existence humaine et la qualité de vie. Ces contributions naturelles sont variées et peuvent présenter des antagonismes ou des synergies. Donner la priorité à certaines, comme par exemple la production agricole, peut entraîner des changements écologiques et ...

(308 more words)

Bibliography

Population - Ressources naturelles, énergie, environnement

World Atlas of Desertification : Rethinking Land Degradation and Sustainable Land Management

World Atlas of Desertification: Rethinking Land Degradation and Sustainable Land Management

Le Centre commun de recherche (Joint Research Centre), service scientifique interne de la Commission européenne, vient de publier la troisième édition de l’Atlas mondial de la désertification, 20 ans après la deuxième. Proposant des cartes originales basées sur une vaste revue de la littérature académique et des données satellitaires, l’ouvrage offre un large panorama de l’empreinte humaine sur la planète et ses sols. Il accorde une place centrale aux productions agricoles et forestières, tout en intégrant les ...

(344 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

La Mer, nouvel eldorado ?

La Mer, nouvel eldorado ?

La France, qui ne brille pas par son commerce extérieur, pourrait trouver un second souffle en pariant sur la mer, qui est un formidable domaine d’avenir. Elle est en effet un grand pays maritime qui s’ignore : 4 000 kilomètres de côtes et des territoires dans plusieurs océans ; la deuxième zone économique exclusive du monde ; 10 entreprises maritimes, leaders mondiales dans leur domaine ; un équipement touristique du littoral de premier plan ; une flotte de guerre respectable, incluant la capacité ...

(856 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Comment les économistes réchauffent la planète

Comment les économistes réchauffent la planète

Comment les économistes réchauffent la planète est publié dans la collection Anthropocène aux éditions du Seuil. Antonin Pottier, chercheur au Cerna (Centre d’économie industrielle à l’École des mines de Paris), y dresse un réquisitoire contre l’économie, ou plutôt ses dévoiements, tout au long de quelque 300 pages. Car dans le contexte schizophrénique actuel, où les objectifs adoptés par la communauté internationale pour limiter le changement climatique se renforcent et où les émissions de gaz à effet de ...

(913 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Les Nourritures. Philosophie du corps politique

Pourquoi les enjeux du développement durable et de l’agro-écologie, la question du bien-être animal ou la préservation de la saine alimentation ont-ils autant de mal à entrer dans le champ des délibérations démocratiques ? Pourquoi la transformation des rapports de l’homme avec la nature ou avec les autres espèces vivantes contribue-t-elle si peu à l’évolution de nos modalités de gouvernance et de nos processus de prise de décision ? Que faire pour que les éthiques environnementales, élaborées au fil ...

(973 more words)

Revue

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Chance, Disorder and Money: Thoughts Prompted by the Dynamics of Living Systems

In the current context of climate change and the exhaustion of resources, the question of humanity’s survival returns to the agenda with some regularity (cf. Jared Diamond, Joseph Tainter, André Lebeau etc). Futuribles has reflected this concern on several occasions (including in the last issue –no. 404– with Pierre Bonnaure raising the question of the long-term prospects for our civilization). On this occasion, it is by way of a long-run analysis, taking account of the dynamics of living (plant, animal and human) systems, that Thierry Gaudin approaches the subject.

The author focuses here on the estimation of the probability that an event will occur and, hence, on the virtues and limitations of forecasting exercises. He reminds us that living systems naturally evolve by a logic that is neither totally subject to chance nor entirely deterministic, but half-way between order and disorder. He stresses, for example, the part played by surprise and emotion, and also their influence on our representations of the world (Nassim Taleb’s “black swans”) and shows that the propensity of living systems to reorganize when stimulated by unexpected information is crucial to their staying alive, but that this inevitably restricts our forecasting capacities.

Having stressed the usefulness of a degree of disorder that is essential to life, Thierry Gaudin demonstrates the extent to which the multiple crises afflicting our planet over more than half a century show up the limits of a system whose mechanisms are hobbled by a model of governance dictated by a single monetary logic. Drawing a parallel with the situation that prevailed in Europe in the late Middle Ages, he concludes that such a structure is currently reaching a limit-point beyond which collapse and decline seem inevitable, unless common goods are put back at the heart of our institutions and we diversify monetary creation.

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement

Quatre limites planétaires mondiales sont aujourd’hui dépassées

En 2009, une équipe internationale de 26 chercheurs publiait un article dans Nature dans lequel elle identifiait neuf limites planétaires (Planetary Boundaries) à ne pas dépasser si l’humanité veut pouvoir se développer dans un écosystème sûr, c’est-à-dire évitant les modifications brutales et difficilement prévisibles de l’environnement. Les auteurs considéraient alors que les seuils étaient dépassés pour trois des sept limites pour lesquelles ils proposent des valeurs limites, en termes de volume émis ou extrait de l’environnement ...

(716 more words)

Actualité du futur

Ressources naturelles, énergie, environnement

Menace sur l’écosystème global

La revue scientifique Nature a publié en juin 2012 un article signé de 22 biologistes qui appartiennent en majorité aux universités de Berkeley et de Stanford. Son objet est d’analyser la menace d’un changement d’état soudain de l’écosystème global. Le forçage imposé par les activités humaines pousse la biosphère vers un basculement irréversible caractérisé par la disparition massive d’espèces. La Terre a connu des événements de cette nature au cours des âges géologiques sous l ...

(85 more words)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement

Intensification agricole : le potentiel de l’arbre

L’agriculture écologiquement intensive (AEI), notion née pendant le Grenelle de l’environnement en 2008, reste pour beaucoup floue et sans perspectives concrètes. L’idée initiale est d’essayer de réduire le plus possible l’emploi d’intrants classiques en utilisant de manière ingénieuse les êtres vivants des parcelles cultivées et les interactions entre eux. L’objectif est in fine de réduire l’impact sanitaire et environnemental de l’activité agricole, tout en restant une activité productive et rentable économiquement ...

(4 more words)

Chapitre de rapport annuel vigie

Ressources naturelles, énergie, environnement

Chapitre 5 du rapport Vigie 2010 : Environnement

PARTIE 1 : CLIMAT Tendance 1 : Augmentation de la température de la Terre Tendance 2 : Des actions locales pour réduire les émissions Incertitude 1 : Hausse du niveau de la mer inférieure à un mètre en 2100 ? Incertitude 2 : Une réduction rapide des émissions de GES ? PARTIE 2 : NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES Tendance 1 : Principe de responsabilité commune mais différenciée Tendance 2 : Les marchés du carbone, nouveau mode de régulation Tendance 3 : Vers la prise en compte du système agroforestier Tendance 4 : La difficile ...

(157 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

Les Zones humides. Rapport d’évaluation

Espaces de transition entre la terre et l'eau, véritables infrastructures naturelles, les zones humides sont parmi les écosystèmes les plus productifs du monde et sont des éléments déterminants de la gestion de l'eau. Malgré la multiplicité des fonctions qu'elles assument, deux tiers d'entre elles ont déjà disparu en un siècle. Après un état des lieux trentenaire, cette évaluation analyse les répercussions des politiques publiques sur ces zones et les logiques d'action qui guident les partenaires ...

(17 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

Global Change : IGPB in Action, Work Plan 1994-1998

Ce rapport est une présentation générale des recherches devant être menées par la communauté internationale dans les prochaines années dans le domaine des « Changements Planétaires ». Le précédent rapport, avec le même objectif, avait été publié en 1990 (rapport n° 12). Il avait été complété par les rapports 13 à 27, chacun s'intéressant à des sous-projets ou des actions spécifiques. Les efforts de recherche doivent être menés sur le plan international en collaboration avec d'autres programmes comme « Human Dimensions ...

(encore 378 mots)