Coopération économique

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique - Territoires, réseaux

Le Portugal, porte ouverte aux Chinois en Europe ?

Entre 2010 et 2016, l’investissement chinois en Europe a été multiplié plus de 20 fois (de 1,6 à 35 milliards d’euros) selon le groupe Rhodium. Il a ciblé tout particulièrement le secteur de l’énergie, où il a pu notamment profiter des privatisations imposées par l’Union européenne (UE) dans le cadre des mesures de rigueur budgétaire. Aujourd’hui, cette même UE tente de réguler l’irruption des capitaux chinois au nom de la liberté du marché ...

(1194 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique

Pakistan-Chine : le corridor chinois des affaires

Le projet de Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) se met progressivement en place. Il donne un véritable coup de fouet à l’économie pakistanaise, qui va profiter d’infrastructures modernes et des sources d’énergie qui lui manquaient cruellement. L’installation systématique de sociétés chinoises qui s’ensuit apparaît plus problématique pour l’avenir du pays, comme l’enseigne le précédent des interventions chinoises au Sri Lanka. L’examen de ces deux cas jette une lumière crue sur les perspectives que ...

(781 more words)

Note de veille

Géopolitique

L’Amérique latine et l’intégration régionale à l’ère Trump

Les prétentions protectionnistes du nouveau président américain, à supposer qu’elles soient tenables, remettent les États latino-américains au défi d’un renforcement de leurs liens économiques et politiques. Cependant, des risques de fragmentation demeurent ou apparaissent.    À quelques mois de la présidentielle américaine, le président équatorien Rafael Correa, héraut de la vague des gauches du Sud déclarait : « Entre Hillary Clinton et Donald Trump, je choisis Trump. » Apparent paradoxe, mais apparent seulement. En bonne logique, le coreprésentant de l’Alliance bolivarienne ...

(1029 more words)

Tribune européenne

Économie, emploi - Géopolitique

Brexit: Is it Done and Dusted?

On 23 June, 51.9 % of British voters opted for “Brexit”, the UK’s exit from the European Union. Following that vote, Prime Minister David Cameron handed over the premiership to Theresa May, which means that she will be responsible for negotiating the conditions of that exit with her future European ex-partners. It is a negotiation that appears tricky since, as Jean-François Drevet shows in this column, the consequences of Brexit hardly seem likely to turn out very positive for the UK, either economically or in terms of social and regional cohesion. As far as the EU is concerned, the fact of going back down to 27 members and no longer being faced with recurrent obstruction from Britain may offer an opportunity to push for further integration. However, in the current economic context and given current levels of migration, the European institutions have to fully exercise their skills to obtain meaningful results in order to restore trust among Europe’s citizens. The gamble is far from being won…

Analyse prospective

Économie, emploi - Géopolitique

Les enjeux du ralentissement de l’économie chinoise

La résistance de la Chine à la crise de 2008 a étonné et son ralentissement depuis 2013 surprend. Est-il voulu ou subi ? Sera-t-il de courte durée ? Va-t-il précipiter l’atterrissage brutal de la deuxième puissance économique mondiale ? Concerne-t-il l’ensemble des activités ? Quelles sont ses conséquences pour le monde ? Cette note propose une rétrospective de l’économie chinoise avant de s’interroger sur ses perspectives.

Note de veille

Géopolitique

Amérique latine : course de vitesse entre organismes d’intégration régionale

Convoqué le 5 février 2012 à Caracas, le sommet de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) a encore affermi les liens entre les huit pays membres qui la composent. Union douanière, mais aussi énergétique en vertu de l’accord PetroCaribe (autorisant l’exportation du pétrole vénézuélien à des tarifs préférentiels dans les pays concernés et quelques autres de la zone), l’ALBA disposera bientôt d’une banque centrale. Au cours de ce dernier sommet, son armature ...

(encore 28 mots)

Forum

Économie, emploi - Géopolitique

Germany and the Euro Zone: The German Economic Growth Strategy and Euro Zone Cohesion

German economic performance in this recession period has regularly hit the headlines, comparing favourably with the relatively poor economic situation of France. However, one should not be deceived into thinking that adopting the German economic growth strategy would enable every country — and France, in particular — to restimulate its economy and move out of crisis. As Gilbert Cette shows in this article, Germany has held up well in the recession through very substantial wage restraint and temporary reductions in working hours. The heavy curb on wage and labour costs has stimulated competitiveness and external demand, but restrained the country’s internal demand. Such a strategy is not sustainable in the very long term, argues Gilbert Cette, either for Germany or its European partners, and if all the European nations adopted it, economic growth within the Euro zone would fall markedly.

Tribune européenne

Géopolitique

Is Federal Europe Avoidable?

Europe, which has not stirred greatly in response to the crisis or to the “seriousness of the events that have occurred since 2008”, has been a disappointment. We are a long way from political union, says Jean-François Drevet, or even from a coordinated management of economies, which was assumed to be inevitable when the euro was created. All this is evidence that the process of European construction is grinding to a halt.
Drevet concedes, however, that none of the currently functioning federal states was established without a transition period. Such periods varied in length and involved similar difficulties to those the European Union (EU) is currently encountering.
Stressing the similarities between the confederal models of three countries — the USA, Australia and Switzerland — and that of the EU, Drevet shows, for example, that the problems Europe is facing are neither new nor insoluble, even if he does conclude that, “without a pressure similar to that seen at Philadelphia or Berne”, an already very long transition period is in danger of going on forever.

Forum

Économie, emploi - Géopolitique

Europe, a Political Dwarf? (1)Europe on the March against National Resistance

It makes no sense, states André Lebeau in this article, to compare Europe with the United States, since they are so different and Europe is made up of states “with strong identities and a heavy burden of history”.
The process of European unification is indeed advancing, despite national resistance, and the responsibility for the gradual nature of its forward march cannot be attributed to the European authorities, given the extent to which they — particularly, the Commission — still lack the real prerogatives required for the exercise of power. The member states are to blame for this. But the European dimension will increasingly assert itself — in the first instance through the adoption of a common economic policy and a common foreign policy — provided that, when confronted with current challenges, the Union consolidates itself rather than fragments. Though conscious of the obstacles European construction has run up against, André Lebeau nonetheless concludes that, “with a little optimism, the need for European unity will tend to prevail over the temptation to regress towards nationalist fantasies and a break-up of the European space”.

Tribune européenne

Géopolitique

A “Retroprospective” on the European Treaties

On 2 October 2009 the Irish voted in favour of the Lisbon Treaty, bringing them into line with the other 24 signatories. This was a decisive stage in the implementation of the treaty; a “yes” that has put an end to a long preparation and ratification period. The last of the countries that were hesitating over the treaty, beginning with the Czech Re­public, have in fact followed suit and signed. It will come into force on 1 December 2009.
This has been a long process to go through, as Jean-François Drevet stresses, for institutional advances that “are not commensurate with what is at issue politically,” given the international situation and the troubling economic context. After recalling the slowness of the implementation processes for European treaties, Drevet emphasizes, in particular, Europe’s need to build a common economic policy and to “be able to punch its weight” on the world stage.

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique - Institutions

L’Union des nations sud-américaines : quelles perspectives ?

À l’occasion du premier anniversaire de l’Union des nations sud-américaines (UNASUR), sa présidence tournante change en juin 2009. Le président équatorien Rafael Correa remplace ainsi la présidente chilienne Michelle Bachelet. Cette succession arrive alors que la jeune UNASUR peine à se développer et que son futur président apparaît d’ores et déjà comme une personnalité moins consensuelle que son prédécesseur, notamment en raison de son alliance avec le Vénézuélien Hugo Chavez et le Bolivien Evo Morales au sein ...

(3 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

Intégrations régionales et mondialisation. Complémentarité ou contradiction

La mondialisation occulte souvent la réalité des processus d'intégration régionale. Ceux-ci sont pourtant nombreux sur les cinq continents (Alena, CEI, Mercosur, Asean, Union africaine, Zone franc...), très divers dans leurs motivations, comme dans les moyens employés et les résultats obtenus : simples accords de libre-échange, coopérations inter-étatiques ou véritables organisations menant des politiques communes, à la manière de l'Union européenne. Cette étude en décrit près de trente (hors UE) : institutions, mécanismes de décision, processus de rapprochement des États et ...

(100 more words)

Bibliography

Géopolitique

Constructing a Security Community in Southeast Asia : ASEAN and the Problem of Regional Order

Fondée en 1967 à l'instigation de l'Indonésie, de la Malaisie, de Singapour, de la Thaïlande et des Philippines, l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN, selon l'acronyme anglais) ne semblait guère être en mesure de ramener la paix et la stabilité dans une région alors décrite comme les « Balkans de l'Orient ». Mais l'ASEAN a survécu et son rôle dans le règlement du conflit cambodgien par les accords de Paris de 1991 a ...

(427 more words)

Bibliography

Géopolitique

Europe on the Threshold of the 21st Century. Five Scenarios

Cette étude, qui tente de dessiner le futur de l'Union européenne à l'horizon 2020, a été réalisée par l'Institut néerlandais des relations internationales « Cligendael », créé en 1983. L'approche retenue, par scénarios, est similaire à celle que suivit Alastair Buchan dans son étude de 1969 sur l'avenir des modèles européens (BUCHAN Alastair. Europe's Futures, Europe's Choices : Models of Western Europe in the 1970s. Londres : Chatto & Windus, 1969). Les cinq scénarios se positionnent par ...

(498 more words)

Revue

Économie, emploi - Géopolitique

Libre-échange euro-méditerranéen. Marché de dupes ou pari sur l’avenir ?

Euro-Mediterranean Free-Trade. Fool's Bargain or Bet on the Future ?
Europe and the Mediterranean countries have entered into the path of association. They have decided to develop political and social cooperation and to create zones of free-trade. The agreements of association, already concluded or in process of negotiation, portend the gradual putting in place of industrial free-trade, along with the increase of financial help from the Union. Some reservations have been raised, nonetheless, expressing a dose of skepticism to the effect that free-trade may be a fool's bargain the gains of which would go in fact solely to Europe. There is indeed a risk that the breaks provoked by this opening could prevent fragile Mediterranean economies from gaining by the liberalisation. And in this case Europe, too, would lose. The regional project is betting on a future created jointly by Mediterranean countries and the European Union. The latter will simultaneously have by to 1) encourage the Mediterranean opening so that the option of gradualism does not lead to an adjournment of the reforms, 2) intensify cooperation in order to contain sources of imbalances, and finaly 3) get over its own reticence to open its markets more widely to Mediterranean agricultural products.

Bibliography

Géopolitique

L’Économie de la paix au Proche-Orient (2 volumes)

Les négociations entreprises entre les protagonistes du conflit moyen-oriental consacrent la fin du primat du politique, dont la centralité exclusive, exacerbée en temps de guerre, a montré les limites : la construction économique de la paix est devenue une priorité. Sur ce thème, le CEDEJ a rassemblé des études analysant les conséquences économiques du conflit israélo-arabe et les perspectives qui s'ouvrent à la région. Le premier des deux tomes, Stratégie, est consacré à l'évolution économique de la région et ...

(251 more words)

Bibliography

Géopolitique

L’intégration économique de la région Asie-Pacifique

En novembre 1993, la réunion à Seattle des chefs d'Etats représentant les pays membres de l'APEC a relancé les projets de coopération régionale. Ce nouvel élan donné à l'APEC s'inscrit dans le prolongement d'autres initiatives régionales telles que la conclusion de l'ALENA en 1993 et la poursuite de l'intégration au sein de l'Union européenne. Mais quelle est la nature exacte de ce rapprochement dans le cas de l'APEC et quelle forme ...

(418 more words)

Forum

Géopolitique

Nord-Sud : coopération ou conflit ? Une table ronde Futuribles International

L'Association Internationale Futuribles a organisé le 26 mars 1992 une table ronde sur " l'avenir des relations Nord-Sud : conflit ou coopération ? ". Le compte rendu que nous en publions ici révèle combien l'analyse fut sans complaisance, dénonçant en particulier l'immobilisme du Nord au moment même où le Sud et l'Est s'engagent dans de profondes réformes. Finalement, plutôt que de dénoncer une fois de plus l'échec des stratégies de développement du Tiers-Monde, les intervenants ont davantage ...

(102 more words)

Forum

Géopolitique

Entre les deux rives de la Méditerranée

L'ambassadeur Cherkaoui, ancien Secrétaire Général du Plan du Maroc, et aujourd'hui représentant de son pays auprès des Communautés Européennes, nous livre ici — à partir de l'ouvrage de J.-F. Drevet2 — ses réflexions sur la coopération entre les pays de la Communauté européenne et ceux du Maghreb, particulièrement le Maroc.

Revue

Géopolitique

Une nouvelle coopération pour un nouveau développement

Les premières stratégies internationales de développement ont été marquées par un cinglant échec dont témoigne la dégradation continue de la situation économique et sociale des pays du tiers-monde. Qu'il s'agisse de l'échec des stratégies d'industrialisation qu'il s'agisse du déclin de l'autonomie alimentaire ou plus encore de l'extension de la désertification, de l'analphabétisme ou de la famine. Autant de problèmes qui remettent en cause les stratégies et les formes d'aide traditionnelles ...

(110 more words)

Revue

Géopolitique

Le Proche-Orient en l’an 2000

La paix signée entre Israël et l'Égypte, il est plus facile qu'auparavant d'oser regarder par-delà les conflits du présent et de s'interroger sur le devenir du Proche-Orient. Si de nombreuses propositions ont été faites pour tenter de trouver une solution au conflit israélo-arabe, rares sont ceux qui se penchent sur la situation du Proche-Orient dans l'hypothèse d'un accord de paix entre Israël et les pays arabes.

Revue

Géopolitique

Pour une politique de renaissance méditerranéenne

Au moment où l'Espagne va entrer dans la Communauté économique européenne, Xavier Sallantin fait observer que l'échec de l'Europe politique vient de ce qu'il manque à cette dernière une dimension méditerranéenne. Il oppose l'Europe transatlantique de la " techné " qui dit le comment à l'Europe transméditerranéenne de " l'épistémé " qui dit le pour quoi et le vers quoi. Il montre que l'heure d'une renaissance méditerranéenne semble inscrite dans tous les domaines de la ...

(98 more words)