Climat

Futuribles

Ressources naturelles, énergie, environnement

Bibliographie prospective n°76

a Bibliographie prospective du mois de novembre 2009 consacre son Focus au rapport confié par le MEEDDM à un groupe d'experts sur l'évaluation du coût des impacts du réchauffement climatique et de l'adaptation en France. A partir de deux scénarios du GIEC, l'un plutôt optimiste, l'autre plutôt pessimiste, et en considérant le contexte socio-économique français comme constant à l'horizon 2100, les experts ont estimé les dommages - plus rarement les bénéfices - du changement climatique en ...

(66 more words)

Revue

Ressources naturelles, énergie, environnement

Coal’s Big Comeback. An Issue at the Centre of Climate Negotiations

Next month (December 2009) in Copenhagen an international conference will take place that will be crucial for the future of our planet’s climate, since its aim is to follow up the Kyoto agreement and to tackle global warming more effectively than is currently being done. Energy questions are central to what is at stake here, since most of the greenhouse gas emissions that give rise to global warming are energy-related. Oil is clearly to the fore among the most stigmatized sources of energy, but we should not forget another fossil fuel that is equally problematic in the long term, namely coal.
As Jean-Marie Martin-Amouroux shows here, this energy source, which seems something of a throwback to the past, has been genuinely resurgent in recent years, particularly because of consumption levels in the booming Asian economies. In the light of currently observed trends, coal could lead to a doubling of CO2 emissions by 2050. Hence the need to understand the trends in the use of this energy source in recent decades and to form a clear idea of longer-term trends in the use of coal. This is what Jean-Marie Martin-Amouroux undertakes here. He outlines very precisely the issues around coal production and consumption throughout the world, together with the prospects for coal usage. He produces possible future scenarios and, by way of this thoroughgoing analysis, shows what the impact of a return to coal could be on our climate, unless techniques of “clean coal” production – such as carbon capture and storage – are properly developed.

Revue

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

The Debate on the Carbon Tax. Economists Tend to the Climate-Change Patient

Following the environmental summit held in 2007, which gave rise to a number of measures that are currently passing into law, the possible implementation of a “climate and energy” levy is currently being debated in France. France has, in fact, committed itself to reducing greenhouse gas emissions by a factor of 4 between 1990 and 2050 and the introduction of such a levy – more commonly known as a “carbon tax” – forms part of the raft of instruments available to it for achieving that goal.

Christian de Perthuis, an expert in all aspects of this question, outlines this debate here. The discussion took a new turn with a conference of experts being held in July 2009, followed by a “high level” Round Table chaired by Michel Rocard, which produced a fairly comprehensive report on the pros and cons of a “climate and energy” levy in France. After reviewing the place of a carbon tax in the context of international regulations (particularly in respect of the carbon emission rights market), de Perthuis gives an account of the possibilities in this area: the tax-base and the rate of such a levy, the conditions of its social acceptability etc. The objective, the author reminds us, is to put in place a levy aimed at changing citizens’ behaviour in such a way that the tax eventually loses its justification, while, at the international level, a carbon tax of this kind would in no way exclude a market in emissions permits. All in all, a few weeks away from the Copenhagen Conference, which is intended to extend the Kyoto Protocol process on climate change, the debate is in full swing.

Note de veille

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Les conséquences économiques de la taxe carbone

Le rapport de la conférence des experts sur la contribution Climat et énergie (CCE), présidée par Michel Rocard, recommande la mise en place d’un « signal-prix carbone » fixé à 32 euros par tonne de CO2 pour 2010. La taxation sur la consommation d’énergies fossiles s’inscrit dans la lignée du scénario « Facteur 4 » (division par quatre des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050). Selon les rapporteurs, la lutte contre le changement climatique peut rimer ...

(4 more words)

Note de veille

Géopolitique - Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement

Réfugiés environnementaux : pourquoi les reconnaître ?

Les migrations liées au réchauffement climatique croissent et pourraient concerner des millions de personnes dans les années à venir. Or, pour l’instant, ces migrants ne relèvent d’aucun statut.

Futuribles

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Bibliographie prospective n°74

La Bibliographie prospective du mois de septembre 2009 consacre son Focus au Rapport de la conférence des experts et de la table ronde sur la contribution Climat et énergie. Ce rapport analyse les impacts de la réforme préconisée par les experts, qui consiste à instaurer, en 2010, une taxe carbone sur la partie des émissions de CO2 d'origine énergétique non couverte par le marché européen de permis. Ce rapport évoque également les mécanismes de compensation envisagés pour éviter les ...

(54 more words)

Note de veille

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

Réchauffement climatique : le MIT aussi pessimiste que le GIEC

En matière de prévisions concernant le réchauffement climatique, le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) s’est imposé comme référence mondiale. Au point, peut-être, de décourager la conduite d’autres études dans ce domaine, alors même que des prévisions complémentaires issues d’autres organismes permettraient de renforcer celles du GIEC. D’où l’intérêt du modèle récemment mis au point par le MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui aboutit, lui aussi, à des prévisions plutôt alarmantes ...

(-4 more words)

Note de veille

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Le prochain défi du Pakistan

D’ici 25 ans, la fonte des glaciers due au réchauffement climatique pourrait devenir un problème majeur pour le Pakistan, et son épicentre se situera dans la région du Cachemire.

Note de veille

Économie, emploi - Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Les assureurs américains confrontés au risque climatique

2008 a été l'une des années les plus coûteuses de l'histoire en termes de catastrophes avec 269 milliards de dollars US de pertes économiques. Sur les 52,5 milliards de dollars US de dommages matériels assurés, près de 45 milliards sont dus aux catastrophes naturelles (1). Ce constat met une fois de plus en évidence le besoin d'améliorer la prévention et la gestion post-catastrophe.

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Évaluation du coût des impacts du changement climatique et de l’adaptation en France. Rapport de la deuxième phase

En 2007, le MEEDDM a constitué un groupe de travail chargé d?évaluer les impacts du changement climatique en France, notamment en termes économiques, à trois horizons : 2030, 2050 et 2100. 10 secteurs, étudiés séparément par 10 groupes d?experts, ont été pris en compte. Ce rapport de synthèse présente le bilan des travaux menés et les enjeux dégagés. Pour ces travaux, les experts ont utilisé deux des scénarios du GIEC (Groupe intergouvernemental d?experts sur l?évolution du climat ...

(688 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Rapport de la conférence des experts et de la table ronde sur la contribution Climat et énergie

A l?horizon 2050, la France s?est engagée à respecter le scénario « facteur 4 », c?est-à-dire diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 1990. Les travaux de la conférence des experts sur la contribution Climat et Énergie (CCE) ont entériné l?idée d?instaurer, en 2010, un mécanisme de tarification du carbone, dit CCE ou « signal-prix » carbone, sur la partie des émissions de CO2 d?origine énergétique non couverte ...

(952 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Pouvoirs et démocratie en Bretagne à l’épreuve du changement climatique, à l’horizon 2030

Il est souvent difficile, pour une région, d?anticiper les impacts que pourrait avoir le réchauffement climatique sur son territoire, alors même qu?il est très probable que ces impacts varient plus ou moins fortement selon les zones considérées, même à l?intérieur de la France. C?est pourquoi le CESR Bretagne s?est engagé dans un exercice de prospective sur ce sujet, afin de comprendre quels pourraient être les impacts du réchauffement climatique sur la région et, partant, sur ...

(693 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Water Scarcity & Climate Change. Growing Risks for Businesses & Investors

Si les conséquences du réchauffement climatique sont de plus en plus prises en compte par les entreprises et les investisseurs, ces derniers ont trop tendance à se focaliser sur la question énergétique et négligent les impacts du changement de régime de précipitations et les probables pénuries d’eau qui en résulteront. Pourtant, la ressource en eau est cruciale pour l’économie, car tous les secteurs en dépendent, que ce soit l’industrie, l’agriculture, l’électronique, ou encore le tourisme ...

(encore 406 mots)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Et pour quelques degrés de plus… Nos choix économiques face au risque climatique

La préparation de la conférence de Copenhague sur le climat prévue en décembre 2009 cristallise la prise de conscience de la gravité du réchauffement climatique. L’ouvrage de Christian de Perthuis arrive au bon moment pour nous expliquer les enjeux et pour suggérer les actions qui devraient être engagées. Ce livre se révèle très didactique.L’auteur commence par nous présenter les différents éléments de ce qu’il appelle « le puzzle climatique ».  Il analyse ensuite en détail la façon dont ...

(42 more words)

Bibliography

Géopolitique - Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

China’s Green Revolution. Prioritizing Technologies to Achieve Energy and Environmental Sustainability

L’institut McKinsey, qui s’intéresse de plus en plus aux solutions permettant de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la planète, étudie ici le cas de la Chine. Quelque 200 mesures ont été étudiées, avec une attention particulière dans cinq secteurs : les bâtiments résidentiels et commerciaux, le transport, les émissions de CO2 des industries lourdes, la production d’électricité, l’agriculture et la foresterie. Le potentiel maximum de réduction d’émissions de CO2 a ...

(encore 535 mots)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement

Pathways to a Low-Carbon Economy Version 2 of the Global Greenhouse Gas Abatment Cost Curve

Comme l?indique le titre, ce rapport constitue en réalité une mise à jour d?une base de données créée en 2007 et comprenant plus de 200 mesures pour diminuer les émissions de CO2 dans 10 secteurs, pour 21 régions du monde à l?horizon 2030. Les mesures sont classées par prix, le coût moyen de chaque mesure étant de quatre euros par tonne équivalent carbone de CO2 (tCO2e) et le coût maximum de 60 euros par tCO2e. La mise ...

(encore 655 mots)

Bibliography

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

The Economics of Climate Change Mitigation : Policies and Options for Global Actions Beyond 2012

L?originalité de ce rapport est d?envisager la réduction du changement climatique sous l?angle de la faisabilité économique. Le but du rapport est de proposer des actions au niveau mondial, concrètement réalisables à court terme (horizon 2012), donc des mesures les moins coûteuses possibles (voire porteuses de bénéfices en vue d?une véritable économie durable) et constructibles sur le socle des démarches existantes (considérées comme encore fragmentaires et dispersées). L?OCDE propose un policy mix, un éventail de ...

(536 more words)

Bibliography

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Adaptation and Mitigation Strategies. Final Report

L?Union européenne a adopté, en 2007, une stratégie énergétique qui est en cohérence avec l?objectif de limiter à 2 °C, à l?horizon 2100, l?augmentation de la température moyenne de la planète par rapport à son niveau au début de l?ère industrielle. Ceci implique une diminution très forte des émissions de gaz à effet de serre, en particulier de celles de CO2 (d?au minimum 20 % en 2020 par rapport à leur niveau en 1990). Pour ...

(754 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Ressources naturelles, énergie, environnement

Entreprises et changement climatique. Défis sectoriels et perspectives pour une approche globale

Afin d’apporter leur contribution au sommet de Copenhague, Vigeo et le WWF se sont associés pour réaliser une étude sur les émissions directes et indirectes des entreprises françaises dans dix secteurs d’activité, publiée début décembre 2009. L’originalité de l’étude réside dans la prise en compte non seulement des émissions liées aux consommations propres des entreprises par secteur mais aussi les émissions indirectes c'est-à-dire celles des fournisseurs et celles liées à l’usage des produits/services ...

(396 more words)

Bibliography

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Economic Assessment of Post-2012 Global Climate Policies : Analysis of Gas Greenhouse Gas Emission Reduction Scenarios with the POLES and GEM-E3 models

Alors que le traité qui remplacera celui de Kyoto après 2012 doit être rédigé à la fin de l?année 2009, et que nombre de pays en développement estimant injuste de faire autant d?efforts que les pays développés, la présente étude s?intéresse aux différences de marge de man?uvre entre les pays en matière de réchauffement climatique. Les auteurs souhaitent démontrer qu?il est possible d?atteindre des objectifs mondiaux de diminution des émissions de GES (gaz à ...

(627 more words)