Classes sociales

Editorial

Économie, emploi - Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Tel père, tel fils, quel petit-fils ?

Selon une enquête récente, les trois quarts des salariés français sont optimistes quant à leur avenir professionnel [1]. Cet optimisme varie cependant selon le sexe et le secteur d’activité, ainsi probablement que selon le niveau d’études bien que, de manière surprenante, ce critère n’apparaisse pas dans l’enquête en question. En revanche, celle-ci indique que 45 % d’entre eux déclarent songer à quitter leur emploi dans les cinq prochaines années (dont 22 % dans les deux ans). Ce ...

(826 more words)

Revue

Économie, emploi - Éducation - Société, modes de vie

France, Inequalities and the Social Ladder

The very widespread movement of discontent that showed itself in France in the gilets jaunes protests, begun a year ago, attests to a strong sense of abandonment on the part of a section of French society. Though the situations of the protesters are clearly very diverse and their demands at times rather disparate, is this sense of being “up against it” and in a kind of socio-economic dead-end supported by the statistical data? From this article by Laurence Boone and Antoine Goujard, it seems in fact that France occupies a special place in the developed world, no longer managing to achieve social mobility and failing to offer adequate equality of opportunity to everyone.

Drawing on international comparisons, the article stresses the low level of social mobility over generations and an inequality of opportunity in France that is perpetuated by the system of education and training. In other words, neither schooling nor career advancement (when they have the good fortune to have a job) enables people at the bottom of the social scale to climb the social ladder; and, though the analysis is tempered a little by redistribution and social transfers, these are not sufficient to restore equality of opportunity. As the authors indicate in their final recommendations, only substantial reform measures in the field of lifelong education would be able to bring about a change in the situation.

Editorial

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Sur la dynamique de nos sociétés

Au sommaire de ce numéro figurent plusieurs thèmes auxquels nul ne peut rester indifférent : celui de l’expertise au service de la décision politique et, plus largement encore, de l’éthique dans la conduite des affaires publiques et privées, celui de la dynamique sociale et notamment des classes dites moyennes, enfin celui des défis à relever par une humanité qui, en dépit de ses progrès, serait « à la croisée des chemins ». Quant à l’expertise ou plutôt quant à ceux ...

(encore 881 mots)

Note de veille

Éducation - Société, modes de vie

Écoles hors contrat alternatives : l’entre-soi social dès le primaire

En France, l’essor des écoles privées « hors contrat », perceptible depuis 2010, s’est traduit à la rentrée 2018 par une hausse de 16,8 %, soit 6 600 élèves de plus au niveau primaire. Le ministère de l’Éducation recense 876 écoles primaires hors contrat à la rentrée 2018, avec près d’une centaine de nouvelles créations chaque année depuis 2016.  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Évolution des effectifs du secteur privé hors contrat en FranceSource : constats de rentrée dans le premier degré 2009 ...

(939 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Dream Hoarders : How the American Upper Middle Class Is Leaving Everyone Else in the Dust, Why That Is a Problem, and What to Do About It

Dream Hoarders: How the American Upper Middle Class Is Leaving Everyone Else in the Dust, Why That Is a Problem, and What to Do About It

Cet ouvrage est analysé par Charles du Granrut dans l’article intitulé « L’essor des inégalités », publié dans le numéro 422 de la revue Futuribles.

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

The Sum of Small Things : A Theory of the Aspirational Class

The Sum of Small Things: A Theory of the Aspirational Class

Cet ouvrage est analysé par Charles du Granrut dans l’article intitulé « L’essor des inégalités », publié dans le numéro 422 de la revue Futuribles.

Revue

Économie, emploi - Société, modes de vie

The Rise of Inequality in the USA: On “The Sum of Small Things” by Elizabeth Currid-Halkett and “Dream Hoarders” by Richard Reeves

Ten years after the onset of the economic crisis triggered by the sub-prime scandal in the USA, the global economy is taking off again, but income inequality is not decreasing. For example, the World Bank acknowledged in late 2016 that inequality within the developed countries is greater today than 25 years ago, largely on account of meteoric income growth at the upper end of the scale: in the USA, the richest “one percent” have seen their share of national income double since the 1980s, rising from 9 to 18%. Beyond this “one percent”, two books recently published in the USA show that the upper middle class (the richest 10-20%) in that country are doing well and thus contributing to increased inequality. Charles du Granrut has read these two books for Futuribles — Elizabeth Currid-Halkett’s The Sum of Small Things and Dream Hoarders by Richard V. Reeves — and draws the central lessons from them here. He points out the characteristics of this upper middle class, particularly emphasizing the multidimensional character of the inequalities and this elite’s determination to defend their position and preserve it for their descendants. These are all developments we would do well to watch and take into account in a context of growing resentment against the elites both in the USA and in Europe.

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie - Territoires, réseaux

The New Urban Crisis

The New Urban Crisis: How our Cities are Increasing Inequality, Deepening Segregation, and Failing the Middle Class — and What We Can Do about It

En diffusant sa théorie de la classe créative, Richard Florida a acquis une renommée internationale. Ses travaux, souvent critiqués, parfois caricaturés, ont néanmoins orienté les projets urbains de nombreuses agglomérations urbaines soucieuses d’assurer leur développement en attirant ces ressources rares que sont les ingénieurs, designers, communicants, inventeurs, artistes, capital-risqueurs, en un mot, les acteurs les plus influents de l’économie de la connaissance et de l’innovation. Avec The New Urban Crisis, son nouvel ouvrage, le géographe semble faire ...

(819 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

The Rise of the Urban Creative Class in Southeast Asia

The Rise of the Urban Creative Class in Southeast Asia

Publié par le Martin Prosperity Institute (rattaché à la Rotman School of Management de l’université de Toronto), ce rapport situe son objet au croisement de deux tendances : la dynamique d’urbanisation en Asie du Sud-Est et la montée des classes moyennes qui l’accompagne. Il analyse en particulier l’essor de la « classe créative » à Phnom Penh (Cambodge), à Jakarta (Indonésie), à Kuala Lumpur (Malaisie), à Manille (Philippines), à Singapour, à Bangkok (Thaïlande) et à Hô-Chi-Minh-Ville (Viêt-nam). Développé par ...

(441 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

La Spirale du déclassement. Essai sur la société des illusions

La Spirale du déclassement. Essai sur la société des illusions

La France est hantée par le spectre du déclassement. Il n’y a pas là qu’un sentiment d’insécurité sociale, mais des réalités objectives. Si la moitié des Français estiment que leur situation globale est moins bonne que celle de leurs parents, si les Français comptent parmi les peuples les plus pessimistes, il y a certainement des raisons. Les classes moyennes, affectées par de graves changements, ne sont pas hypocondriaques. Le tableau proposé par le sociologue Louis Chauvel n ...

(861 more words)

Analyse prospective

Population - Société, modes de vie

États-Unis : démographie dynamique et cohésion sociale problématique

Alors que le continent européen fait face à un vieillissement croissant de sa population et doit compter sur les flux migratoires pour maintenir ses équilibres démographiques à moyen-long terme, les États-Unis, à l’inverse, continuent de faire preuve d’un dynamisme démographique que beaucoup estiment enviable. Et certes, comme le montre ici Julien Damon, la croissance démographique américaine se porte bien, ce qui constitue un facteur positif pour les évolutions socio-économiques à venir ; néanmoins, le profil de la population américaine ...

(50 more words)

Revue

Éducation - Institutions - Société, modes de vie

Republican Elitism or an Elitist Republic? Social Reproduction, the Endemic Evil of French Society

For some years now, a range of observers of French society have been critical if not of a certain decline in status of the middle classes, then at the very least of a greater rigidity of social reproduction (in Pierre Bourdieu’s sense). In other words, the French educational and economic system is allegedly no longer allowing the lowliest individuals to climb the social ladder, whereas the political and economic elites are continuing to reproduce themselves, maintaining an inherited social advantage. Has social mobility stalled in France? Clearly it has, says Bernard Hugonnier, who has examined developments with regard to republican elitism in France —that is to say, has examined whether the education system enables students to join the elite by virtue of their abilities and irrespective of their social origins.

After reviewing the issue of republican elitism, its origins and the ways it can be measured (and compared with the situation in other countries), Bernard Hugonnier shows that the French education system today is extremely inequitable and that there is a high degree of social determinism in its outcomes, something the French population are increasingly aware of. Beyond the failure over equality of access to the republican elite which this analysis exposes, the article highlights the indirect consequences that ensue: loss of faith in the elites —especially the political elites— and a questioning of the genuinely democratic character of the Republic in France. Indisputably, these obstacles to social mobility are substantial threats to social cohesion. And to deal with them, Bernard Hugonnier tells us, we shall have to begin with a thoroughgoing reform of the education system.

Note de veille

Géopolitique

Essor d’une classe marchande en Corée du Nord

La Corée du Nord vit sous le joug d’une dictature monstrueuse et son programme nucléaire est une menace pour la paix et la sécurité internationales. À trop se focaliser sur ces deux aspects, on prend le risque de manquer des évolutions sociales discrètes mais non moins décisives. Dans un article publié en octobre 2013 [1], Dong Yong-Sueng, expert au Samsung Economic Research Institute (SERI), revient de ce point de vue sur un développement en cours depuis les années 1990 ...

(893 more words)

Analyse prospective

Éducation - Société, modes de vie

Le « déclassement en France » : concept bigarré et angoisse prononcée

Un spectre hante la société française : le « déclassement ». Le concept est assez riche pour désigner des phénomènes différents, mais convergents, et pour appeler, en raison de sa relative nouveauté, une réflexion innovante sur un État providence que l’on dit incapable d’assurer ce qu’il promettait : une certaine sécurité de destin. Il existe maintenant autour du déclassement une littérature et des controverses spécialisées. Des débats techniques portent sur la définition, la nature et l’ampleur du phénomène. Des polémiques ...

(205 more words)

Bibliography

Entreprises, travail - Société, modes de vie

The Rise of the Creative Class and How It’s Transforming Work, Leisure, Community and Every Day Life

Selon l'auteur Richard Florida, la « classe créative », qui comprend les scientifiques, les ingénieurs, les architectes, les enseignants, les auteurs, les artistes, les gens des médias, etc., représenterait 30 % de la population active américaine. Cette classe a une influence profonde sur le monde du travail et les modes de vie. Ses membres ont pour fonction économique la création de nouvelles idées, de nouvelles technologies et de nouveaux contenus. Ils ont en commun la créativité, l'individualité, la diversité et le ...

(71 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Silent depression

Le livre de Wallace C. Peterson Silent Depression a pour sous-titre 25 ans de compression des salaires et le déclin de la classe moyenne. Il s'efforce à la fois de décrire et d'expliquer ce déclin. À cet égard, l'analyse proposée est tout à fait novatrice, notamment sur les causes de l'évolution constatée. Le caractère relatif de ce déclin est exprimé dès les premières pages. Il n'y a pas de baisse de revenu, mais un éclatement ...

(241 more words)