Civilisation

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Le Monde est flou

Le Monde est flou. L’avenir des intelligences

À celles et ceux pour qui les fictions politico-philosophiques orwelliennes sont une source permanente d’inspiration et une référence sur ce que l’avenir technologique réserve à l’humanité, consommez sans modération ce nouvel ouvrage de Vincent Cespedes, Le Monde est flou. Sa force réside dans ce qu’il se situe à la croisée des chemins entre une approche rétrospective et didactique de la philosophie, comme l’a été en son temps Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder [1 ...

(516 more words)

Bibliography

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Effondrement… c’était pour demain ؟

Effondrement… c’était pour demain ؟

La crise sanitaire que nous vivons depuis plus d’un an n’a pas « effondré » le monde dans lequel nous vivons, mais elle a montré la forte vulnérabilité de nos sociétés et signifié à l’homme qu’il n’était pas à l’abri de grands ébranlements. La question de l’effondrement possible de notre civilisation, essentiellement en raison des dégâts irréversibles infligés par notre humanité à la nature, est discutée depuis plusieurs décennies déjà, sans être parvenue à mobiliser ...

(encore 783 mots)

Forum

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Ecology and Civilizations: The End of a World and Fresh Perspectives

Political ecology seems at a turning point today: it has gradually won over public opinion, as has been confirmed by, among other things, the French municipal elections of 2020 (Green mayors being elected in a number of cities) and the debates on the future that have arisen out of the Covid crisis. Torn between various different factions, it is however struggling to put a clear, unifying overall message before the public. For a genuinely ecological society to emerge, its advocates must first come together around some solid ethical foundations, but what might those foundations be? Are Green politicians capable of uniting to gain power at the national level? These questions are at the heart of a series of articles launched by Futuribles on the initiative of Jean Haëntjens.

Dominique Bourg, philosopher and long-time ecological activist, looks back here over the developments that had led our societies, against a background of hyper-consumerism, to a point where they have parted company with nature. He shows how environmentalism has gained momentum over recent years, moving in the direction of a change of civilizational paradigm driven by a heightened ecological sensibility among citizens. People seem increasingly disposed to change their lifestyles; the problem now is how to give them the ways and means to do so. It is up to the economic, political and ethical leaders and authorities to buckle down to that task, creating an ‘ecological beacon’ in Europe and throughout the world, using incentives and even compulsion — though without penalizing the most vulnerable — and all the while respecting a democracy functioning at the appropriate level for decision-making. Bourg, in this article, formulates a variety of proposals for doing just that.

Revue

Institutions - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Collapse, Turmoil and Disorientation

When, in late 2018, we published Gabrial Salerno’s article which presented the various interpretations of collapse that were identifiable in the literature on the subject, we were far from imagining that one year later, a major disruptive event — Covid-19 — was going to upend societies across the globe. Clearly the health crisis has not ‘collapsed’ the world in which we live, but it has revealed societies’ enormous vulnerability and made clear to human beings that they are not immune to great upheavals. For that reason we have invited Gabriel Salerno to revisit the concept of collapse and the potential reasons for how it has evolved since 2018.

Salerno first reminds us that representations of collapse involve various different spatial and temporal scales, before going on to define the philosophical issues around them more precisely. First among these is the way we apprehend the scientific and technical progress that has up to now accompanied the development of societies, particularly in the West, but is no longer unanimously regarded as a positive vehicle of the civilizing process. This doubting of the place of progress, which has up to this point been the engine of history, blurs the view of humanity’s future and throws the meaning of history into question. The three main interpretations of collapse oscillate between cyclical, progressive and declinist visions of history; but, argues Salerno, there is a trend in which the rift between those willing to envisage the possibility of collapse and those unwilling to do so is tending to harden or even become radicalized. Besides the divisions over environmental and social questions, Salerno points also to a cognitive crisis, to be seen mainly in the spread of conspiracy theories. To avoid conspiracy arguments impeding cohesion and the objective analysis of the changes at work in our civilization, it is important to counteract the current loss of meaningfulness and reenergize societies by restoring a direction to history; in short, to offer a new impulsion to ward off the dangers of collapse…

Bibliography

Géopolitique - Population - Ressources naturelles, énergie, environnement

Danger d’extinction

Danger d’extinction. Changements climatiques et menace nucléaire

Ce bref ouvrage intitulé Danger d’extinction, bien que signé par Noam Chomsky, n’est pas, à proprement parler, un énième essai du linguiste et activiste reconnu. Il s’agit, en réalité, de la publication inédite d’une conférence publique qu’il a donnée en octobre 2016, à Boston, avec pour titre « Internationalisme et extinction ». Le premier chapitre rend ainsi compte du discours tenu à cette occasion par Noam Chomsky. Les chapitres suivants sont des retranscriptions de ses échanges avec ...

(993 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Effondrements et géopolitique du Covid-19

Effondrements et géopolitique du Covid-19

Pierre Fournié, directeur du département de l’Action culturelle et éducative des Archives nationales, Alain Juillet, ancien membre de la Direction générale de la sécurité extérieure et ex-haut responsable chargé de l’intelligence économique auprès du Premier ministre, et Henri Dou, spécialiste de la veille technologique et des sciences de l’information et de la communication, signent de concert un ouvrage-fleuve sur les conséquences possibles à grande échelle de la crise Covid-19, intitulé Effondrements et géopolitique du Covid-19. S’appuyant ...

(779 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions - Société, modes de vie

Un Festival d’incertitudes

Un Festival d’incertitudes

Depuis un demi-siècle, Edgar Morin nous alerte, jusqu’à lasser les sourds, contre la progression « des forces d’autodestruction à la fois dans des personnes et des groupes inconscients d’être suicidaires ». Il vient de répertorier les causes de la crise actuelle dans une série d’articles [1] et ce livret : — un mode de pensée empêchant de voir la réalité complexe, de comprendre l’incertitude dans laquelle nous sommes contraints de vivre ; pensée qui mène les spécialistes à s’isoler ...

(673 more words)

Podcast

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Luc Semal : « Le catastrophisme n’est pas forcément démobilisateur ! »

Le 21 janvier 2020, Luc Semal présentait à Futuribles son dernier ouvrage Face à l’effondrement. Militer à l’ombre des catastrophes (PUF, 2019). Cette table ronde était animée par Yannick Blanc, Président de Futuribles International, qui a également analysé l’ouvrage de Luc Semal pour Futuribles.Au cours de son exposé, Luc Semal est revenu sur les origines du catastrophisme écologique, sur la pensée philosophique de ce mouvement et sur ses apports possibles dans les débats politiques actuels sur ...

(4 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Face à l’effondrement. Militer à l’ombre des catastrophes

Face à l’effondrement. Militer à l’ombre des catastrophes

Après avoir fermenté pendant plusieurs décennies dans les milieux écologistes militants, la « collapsologie » a fait irruption plus récemment dans le débat public, notamment après la parution du livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens en 2015 [1]. Il est cependant remarquable que les critiques les plus virulentes adressées à ceux qui pensent que l’effondrement de la civilisation thermo-industrielle est imminent, voire d’ores et déjà amorcé, portent moins sur le fond de leurs arguments que sur les conséquences éthiques ...

(1084 more words)

Actualité du futur

Société, modes de vie

La fausse bonne idée d’un sondage sur l’effondrement

Le Huffington Post a publié le 2 décembre 2019 un sondage réalisé par YouGov auprès de 1 000 Français, âgés de 18 ans ou plus, sur l’effondrement, thème en vogue s’il en est. L’objectif (en dehors de celui d’attirer de l’audience sur leur site) n’apparaît pas bien défini. Ce sondage doit-il permettre de faire réagir les autorités publiques sur le moral désastreux de la population française (58 % redoutent un effondrement de notre civilisation à ...

(281 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Fabuler la fin du monde. La puissance critique des fictions d’apocalypse

Fabuler la fin du monde. La puissance critique des fictions d’apocalypse

L’objectif de Jean-Paul Engélibert dans son livre Fabuler la fin du monde est de montrer la puissance de l’apocalypse. Il le fait en passant en revue une liste non exhaustive, néanmoins riche et diversifiée, de fictions de la fin du monde, qu’elles soient littéraires ou cinématographiques. Ce d’une manière intéressante, puisque tout au long des œuvres analysées, Jean-Paul Engélibert n’a de cesse de mettre en lumière les critiques et les réflexions qu’elles suscitent. Il ...

(1037 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Novacene : The Coming Age of Hyperintelligence

Novacene: The Coming Age of Hyperintelligence

James Lovelock est le père de l’hypothèse Gaïa, qu’il proposa en 1970, assimilant la Terre à un vaste système vivant, intégrant à la fois la biosphère, l’atmosphère, l’océan et l’écorce terrestre, qui s’autorégulerait. Cette hypothèse a été considérée par les défenseurs de l’environnement comme l’équivalent d’un paradigme et elle a fait couler beaucoup d’encre ; elle a été adoptée notamment par le philosophe Bruno Latour. Dans ce nouveau livre, publié à ...

(1007 more words)

Bibliography

Population - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Pour une écologie du vivant. Regards croisés sur l’effondrement en cours

Pour une écologie du vivant. Regards croisés sur l’effondrement en cours

Ce bref ouvrage retranscrit l’une des discussions de deux chercheurs français, Pierre Jouventin, éthologue, directeur d’études au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), maintenant à la retraite (p. 19), et Serge Latouche, économiste converti à l’écologie et partisan de la décroissance. Habilement guidés par Thierry Paquot, philosophe et éditeur, les deux hommes échangent leurs points de vue sur notre époque tourmentée par les crises climatiques de plus en plus fréquentes, les inégalités accrues, et un certain ...

(1016 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

Il Tempo della complessità

Il Tempo della complessità

« Mauro Ceruti est l’un des rares penseurs de notre temps à avoir compris et relevé le défi que nous lance la complexité de nos êtres et de notre monde », affirme Edgar Morin dans la préface d’Il Tempo della complessità [Le Temps de la complexité]. Ce livre du philosophe Mauro Ceruti s’inscrit dans la continuité de l’ouvrage que les deux penseurs ont écrit ensemble, Notre Europe [1]. Mauro Ceruti, résume Edgar Morin « montre que le problème essentiel ...

(937 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

La Fin de la démocratie. Apogée et déclin d’une civilisation

La Fin de la démocratie. Apogée et déclin d’une civilisation

Faut-il aujourd’hui donner des titres apocalyptiques aux ouvrages pour qu’ils se vendent ? Ou tout simplement pour qu’ils aient de l’écho dans une société devenue très pessimiste ? L’auteur nous avait habitués à des propos plus optimistes sur des sujets apparemment souvent plus légers, traités selon une démarche sociologique. Ici, il présente un essai avec très peu de préoccupation empirique et sans analyse approfondie de ce que sont les systèmes politiques. La thèse est annoncée dès l ...

(1612 more words)

Bibliography

Institutions - Société, modes de vie

Théorie de la dictature

Théorie de la dictature

Le propos de Michel Onfray pourrait être condensé en une formule lapidaire, tel un slogan de campagne : « 1984, c’est maintenant ». Et ainsi nous satisfaire d’une sentence sans appel. Mais ce serait mal le connaître ! Ainsi, comment ne pas être enlevé — et élevé — par la remarquable exégèse du chef-d’œuvre incontesté, incontournable — et espérons-le indestructible —, de George Orwell publié en 1949 [1] ? De la même façon comment, à la lecture du chapitre dédié à ce que dit La Ferme ...

(777 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

L’Anthropocène décodé pour les humains

L’Anthropocène décodé pour les humains

Nathanaël Wallenhorst explicite dans ce livre l’origine, la signification et la portée du concept d’« Anthropocène », une nouvelle ère dans l’histoire de la planète, qui s’est invité dans le débat sur son avenir. Celui-ci a été défini comme une nouvelle époque géologique marquant l’entrée de la Terre dans une époque qui porte l’empreinte de l’action de l’anthropos, l’être humain. La planète serait entrée dans l’Anthropocène car son environnement est modifié par ...

(1071 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Que reste-t-il de l’avenir ? Entre posthumanité et catastrophe

Que reste-t-il de l’avenir ? Entre posthumanité et catastrophe

La crise économique n’en finit pas, les politiques sont impuissants devant l’impétuosité des marchés, de la technologie, des nouveaux médias et de la jeunesse des nations-continents. Les scénarios alarmistes se multiplient au sujet du climat, de la pollution, de l’épuisement des espèces et des ressources rares. Tout se passe si vite qu’il est impossible d’organiser l’avenir. Notre société semble condamnée au risque et à l’incertitude. Ne sautons pas trop vite aux conclusions, nous ...

(973 more words)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Les communautés de l’effondrement

L’effondrement est généralement défini comme la réduction rapide et durable de la complexité, voire de la population d’une société (Jared Diamond, Joseph Tainter) ; Yves Cochet, pour sa part, évoque une situation dans laquelle « les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, mobilité, sécurité) ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi [1] ». La crainte de l’effondrement est liée à la conjonction d’un ensemble de processus en ...

(1337 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Une autre fin du monde est possible. Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)

Une autre fin du monde est possible. Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)

Cet ouvrage se présente comme le deuxième opus du livre à succès Comment tout peut s’effondrer, paru en 2015 sous la plume de Pablo Servigne et Raphaël Stevens [1]. Alors que le premier portait sur la « collapsologie », le deuxième, nous dit-on en introduction, porte sur la « collasposophie ». Il s’agit de deux néologismes créés et popularisés par les auteurs. Le premier désigne l’étude transdisciplinaire, s’appuyant sur des travaux scientifiques, de l’effondrement probable de notre civilisation industrielle ...

(965 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

« Il faut dire que les temps ont changé… » Chronique (fiévreuse) d’une mutation qui inquiète

« Il faut dire que les temps ont changé… » Chronique (fiévreuse) d’une mutation qui inquiète

Notons en préambule que le titre de cet ouvrage de Daniel Cohen est tiré d’une chanson de Diane Tell [1]. Durant des millénaires, « prêtres, rabbins et muftis avaient expliqué que les hommes ne parviendraient pas à surmonter la famine, les épidémies et les guerres. Puis sont venus les banquiers, les investisseurs et les industriels ; en deux siècles, ils y sont parvenus » (Yuval Noah Harari [2]). La société industrielle a remplacé la société féodale, les ingénieurs ont pris la place ...

(724 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

La Grande Transition de l’humanité. De Sapiens à Deus

La Grande Transition de l’humanité. De Sapiens à Deus

L’humanité est confrontée à un certain nombre de défis (le réchauffement climatique, les mutations économiques, les nouvelles technologies, etc.) qui l’engagent dans une transition de grande ampleur vers un futur qu’il va lui falloir construire. La quinzaine d’auteurs de cet ouvrage collectif en décrypte les enjeux sur la base des travaux menés par la Société française de prospective et d’un colloque organisé à Reims en 2017. Ce concept de « Grande Transition » n’est pas nouveau ...

(1057 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

La Tyrannie du court terme. Quels futurs possibles à l’ère de l’anthropocène ?

La Tyrannie du court terme. Quels futurs possibles à l’ère de l’anthropocène ?

Deux mois à peine après la sortie de cet ouvrage, force est de constater que les événements ont confirmé la tyrannie croissante du court terme. C’est ainsi que le président de la première puissance mondiale multiplie les attaques contre les organismes multilatéraux qui s’efforcent de mettre un peu d’ordre et de vision longue dans les affaires humaines (commerce, migrations, sécurité) et planétaires (changement climatique, biodiversité) ; dans le reste du monde, fort peu de pays, parmi les 195 ...

(1247 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

21 Lessons for the 21st Century

21 Lessons for the 21st Century

La sortie d’un livre de Yuval Harari est toujours un événement. À peine quatre ans après la publication de son premier ouvrage en anglais, Sapiens [1], cet auteur atypique a réussi à s’imposer comme un analyste incontournable des transformations passées, présentes et futures de l’humanité. Ses deux premiers opus ont été vendus à 12 millions d’exemplaires et traduits en 45 langues. Dans Sapiens, Yuval Harari proposait un récit sur l’histoire de l’humanité. Dans Homo ...

(804 more words)

Bibliography

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Promesses et mirages de la civilisation numérique

Promesses et mirages de la civilisation numérique

Dans cet ouvrage, Jean-Paul Lafrance questionne le bilan de la révolution numérique aujourd’hui pour l’homme et la société. Il rappelle qu’à la naissance de celle-ci, il y a quelques dizaines d’années, le numérique était paré de toutes les vertus : nouvel espace de liberté pour les citoyens, nouveaux modes de financement pour les entreprises, progrès des sciences, développement d’une économie des services, etc. Et il relève que le numérique fournit des outils intellectuels qui incarnent une ...

(1242 more words)