Chine

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique

La Chine, banquier du Sud

Contrairement à une image véhiculée par la presse, les entreprises chinoises investissent encore peu dans les pays émergents [1]. En revanche, les banques d’État chinoises prêtent massivement à ces pays et leurs prêts financent la réalisation d’infrastructures (routes, ports, aéroports, etc.) qui sont construites par des entreprises chinoises. Ces banques prêtent davantage aux pays émergents que l’ensemble cumulé des banques de développement (Banque mondiale et banques régionales) et des bailleurs bilatéraux. Qu’est-ce qui explique l’essor ...

(1348 more words)

Note de veille

Institutions - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

IA et éthique : vers une homogénéisation des pratiques ?

Après l’Union européenne, l’OCDE, le Forum économique mondial, Microsoft ou encore Telefónica, c’est au tour de la Chine de se positionner dans le champ de l’éthique avec ses principes pour l’intelligence artificielle (IA), rédigés par l’Académie d’intelligence artificielle de Beijing, financée, entre autres, par le ministère des Sciences et Technologies, ainsi que les entreprises Tencent et Baidu. Rendus publics en mai 2019, ces principes reprennent la même terminologie que les autres chartes sur ...

(428 more words)

Analyse prospective

Économie, emploi - Géopolitique

Le conflit économique entre les États-Unis et la Chine : point d’étape et perspectives

Commencé en avril 2018, le conflit économique entre les États-Unis et la Chine s’est envenimé. En 2019, pour la première fois depuis 2008, le commerce sino-américain s’est contracté et les droits de douane pratiqués par les deux belligérants atteignent des niveaux jamais vus depuis les années 1930. Après un survol de l’histoire des relations économiques entre les États-Unis et la Chine, cette analyse fait le point sur les dimensions commerciales et technologiques de ce conflit, et conclut ...

(5 more words)

Note de veille

Entreprises, travail - Institutions - Société, modes de vie

Le système chinois de crédit social des entreprises

Le système de crédit social développé actuellement par l’État chinois est un vaste projet d’ingénierie sociale visant à évaluer et noter les citoyens dans le but d’améliorer le niveau de confiance global de la société chinoise. Il part du présupposé radical que l’État est en mesure d’agir sur le niveau de vertu de chacun des citoyens. Inspiré en son origine, dans les années 1990, des dispositifs de scoring des agences de notation occidentales visant à ...

(890 more words)

Note de veille

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

La Chine mise sur la voiture électrique à hydrogène

Après un développement fulgurant de la voiture électrique grâce, en particulier, à une suprématie dans le domaine des batteries au lithium-ion, la Chine s’est donné une priorité plus spécifique, celle de développer ce type de véhicules mais à propulsion hydrogène. Le gouvernement vise 5 000 véhicules à hydrogène en circulation en 2020, 50 000 d’ici 2025 et un million en 2030 [1]. Pour soutenir et faciliter l’utilisation de ces voitures propulsées par ce combustible, elle prévoit un ...

(947 more words)

Note de veille

Géopolitique - Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement

Chine : espace, Antarctique, même combat

L’alunissage récent de Chang’é 4 sur la face cachée de la Lune est le prélude à l’installation d’une station chinoise habitée de recherches lunaires et, dans un avenir indéfini, à l’exploitation du sous-sol terrestre et marin. La progression chinoise sur d’autres « territoires litigieux » en milieu hostile que la Lune permet d’imaginer la suite. En mer de Chine du Sud, des îlots inhabités ont été transformés en véritables garnisons, tandis que dans l’Antarctique ...

(1171 more words)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement - Territoires, réseaux

Énergie et émissions polluantes en Chine

En dépit de ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique après l’accord de Paris fin 2015, la Chine, malgré des efforts louables, a du mal à limiter ses émissions de gaz à effet de serre. Elle demeure le plus gros émetteur avec 22 % des émissions mondiales ; ses émissions ont augmenté de 1,7 % en 2017 (après avoir baissé en 2015 et 2016) et devraient croître de 4,7 % en 2018 (avec une fourchette d’incertitude de ...

(903 more words)

Analyse prospective

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement

Tensions en mer de Chine du Sud : état des lieux et perspectives

On parle beaucoup, depuis plusieurs années, en particulier en Europe, de l’initiative chinoise des nouvelles routes de la soie qui constitue un axe stratégique pour l’économie chinoise. On parle un peu moins des tensions qui agitent la région de la mer de Chine méridionale, sans doute en raison de son grand éloignement géographique des frontières européennes. Pourtant, depuis 2009, la situation est particulièrement tendue, Pékin faisant pression sur les pays riverains pour y asseoir sa présence, au mépris ...

(58 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions

La Chine e (s) t le monde. Essai sur la sino-mondialisation

La Chine e(s)t le monde. Essai sur la sino-mondialisation

En 1936, Nicolas Berdiaev, qui avait quitté l’Union soviétique dans les années 1920, publie Les Sources et le sens du communisme russe [1], où il montre que le communisme soviétique « est plus traditionaliste qu’on a coutume de le penser », parce qu’il découle d’une « transformation et une déformation de la vieille idée messianique russe ». Sophie Boisseau du Rocher et Emmanuel Dubois de Prisque (qui font aussi partie du groupe Asie21-Futuribles) ont la même ambition et leur livre ...

(798 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Territoires, réseaux

De la force de l’économie chinoise

La création du réseau chinois de trains à grande vitesse (TGV) est un bon exemple de la rapidité de réalisation des grands investissements publics d’aménagement du territoire en Chine, fondement de sa puissance. On peut citer un autre projet, la dérivation de l’eau du Yang Tsé vers le nord pauvre en eau, dont la route orientale de Jiangdu à Tianjin et la route centrale du réservoir de Danjiangkou sur le Yang Tsé à Pékin sont en service depuis ...

(563 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique - Territoires, réseaux

Le Portugal, porte ouverte aux Chinois en Europe ?

Entre 2010 et 2016, l’investissement chinois en Europe a été multiplié plus de 20 fois (de 1,6 à 35 milliards d’euros) selon le groupe Rhodium. Il a ciblé tout particulièrement le secteur de l’énergie, où il a pu notamment profiter des privatisations imposées par l’Union européenne (UE) dans le cadre des mesures de rigueur budgétaire. Aujourd’hui, cette même UE tente de réguler l’irruption des capitaux chinois au nom de la liberté du marché ...

(1194 more words)

Note de veille

Géopolitique - Recherche, sciences, techniques

Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Sous l’impulsion du président Xi Jinping, les chercheurs chinois doivent être les premiers dans le monde à pouvoir créer une base sous-marine entièrement automatisée, implantable en zone hadale (6 000 à 10 000 mètres de profondeur). La mission de cette « colonie robotique » portera sur la recherche scientifique, à des fins aussi bien de connaissance du milieu des très grandes profondeurs que militaires. Les Chinois projettent en effet de créer, dans la fosse de Manille, zone abyssale d’une profondeur ...

(1073 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

La Chine à nos portes. Une stratégie pour l’Europe

La Chine à nos portes. Une stratégie pour l’Europe

Concluant Que veut la Chine ? De Mao au capitalisme [1] qui analysait la Chine au moment de l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, François Godement se demandait si l’on pouvait s’ouvrir à la Chine quand celle-ci restaure un État léniniste fort avec des traits oligarchiques. Six ans plus tard, il constate que « la Chine glisse vers le totalitarisme, bombe le torse et s’immisce dans les affaires européennes ». Rédigé avec Abigaël Vasselier, cet ouvrage ne se limite ...

(555 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique

Fatigue chinoise envers l’Afrique ?

En dépit des promesses réitérées lors du sixième sommet Chine-Afrique organisé à Pékin les 3 et 4 septembre dernier, les relations économiques entre la Chine et l’Afrique se sont stabilisées. La part relative de l’Afrique dans les investissements de la Chine à l’étranger, qui était de 3 % en moyenne jusqu’en 2016, a diminué en 2017 du fait de l’engouement chinois pour l’Europe et les États-Unis. Depuis, l’investissement chinois dans le monde a chuté ...

(605 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Territoires, réseaux

La route de la soie polaire

Cet été 2018, le cargo Tian En de l’armateur chinois Cosco Shipping a relié la Chine à la France, sa première escale en Europe, en passant par l’Arctique. Il transportait des mâts et des pales d’éoliennes fabriqués en Chine et destinés au marché français. Arrivé à Rouen le 5 septembre, il a accompli son voyage inaugural en empruntant le passage du Nord-Est et la route de l’océan Arctique. Sa cargaison comportait un total de 63 éléments ...

(382 more words)

Note de veille

Institutions - Société, modes de vie

Émergence de nouvelles formes de contrôle social en Chine

L’instauration en Chine du Social Credit System a fait couler beaucoup d’encre. Celui-ci recourt à un ensemble de systèmes de notation [1] qui attribuent à chaque citoyen une note calculée à partir de différents paramètres (capacité à tenir les engagements commerciaux, comportement sur les réseaux sociaux, respect du code de la route, consommation, etc.). Ce projet, annoncé depuis 2014 et prévu pour entrer en vigueur en 2020, s’appuie sur un vaste écosystème [2] animé par des acteurs ...

(968 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique

Le conflit économique entre la Chine et les États-Unis

Pendant sa campagne, Donald Trump a fustigé la concurrence chinoise et une fois élu, il s’est retiré du Partenariat transpacifique (TPP) destiné à contenir la Chine, et rapproché de Pékin sur le dossier nord-coréen. Son offensive contre la Chine a débuté fin 2017 par la publication de la National Security Strategy qui définit Pékin comme un « rival stratégique » au même titre que la Russie, et porte sur deux fronts, commercial et technologique. Le conflit se déroule dans une conjoncture ...

(1455 more words)

Note de veille

Économie, emploi - Géopolitique - Institutions

La Chine, relève des États-Unis dans le système économique mondial ?

Malgré ses effets dévastateurs sur l’économie mondiale la crise de 2008-2009 n’a pas provoqué de retour au protectionnisme. Dix ans plus tard, l’élection de Donald Trump, élu sur un slogan explicite (Make America great again / America first), semble ouvrir une nouvelle page dans la mondialisation. Après avoir dénoncé ou renégocié des accords passés avec ses alliés, Donald Trump engage un conflit commercial avec la Chine qui se présente comme un défenseur de la mondialisation. Le repli américain ...

(1331 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

La Chine dans le monde

La Chine dans le monde

Rassemblant les contributions de huit spécialistes de la Chine, Antoine Bondaz, Jean-Pierre Cabestan, Mathieu Duchâtel, Alice Ekman, Marc Julienne, Agatha Kratz, Françoise Nicolas et John Seaman, ce livre évite les écueils des ouvrages « sous la direction de » et ses différents chapitres explorent les grands enjeux de la politique étrangère chinoise. Les ambitions diplomatiques de Pékin ont longtemps été reléguées au second rang car la priorité allait au développement et à la sécurisation de l’approvisionnement en matières premières. Ce n ...

(604 more words)

Bibliography

Géopolitique

L’Occident face à la renaissance de la Chine. Défis économiques, géopolitiques et culturels

L’Occident face à la renaissance de la Chine. Défis économiques, géopolitiques et culturels

Lee Kuan Yew, qui a gouverné Singapour pendant 30 ans, a été un des plus fins observateurs de la Chine dont il a rencontré tous les dirigeants. Au cours d’un long entretien avec l’historien Allison [1], l’ancien Premier ministre de Singapour fait remarquer que la Chine n’est pas un nouvel acteur mais le plus grand acteur de l’Histoire, et que sa renaissance oblige à trouver un nouvel équilibre. Ce défi pour l’Occident est le ...

(868 more words)

Bibliography

Géopolitique - Institutions

Demain la Chine : démocratie ou dictature ?

Demain la Chine : démocratie ou dictature ?

Jean-Pierre Cabestan enseigne à Hong Kong : l’ex-colonie britannique fréquentée par la nomenklatura chinoise est un lieu privilégié d’observation des évolutions politiques de la Chine. En 2014, il a publié un ouvrage de synthèse sur le système politique chinois, et dans ce nouveau livre, il s’interroge sur l’avenir politique de la Chine. Deviendra-t-elle une démocratie ? C’est ce que prévoyaient les Américains qui, trois ans après le massacre de Tian’anmen, entamaient des négociations pour l’adhésion ...

(586 more words)

Editorial

Géopolitique - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Moisson d’été

Au sommaire de ce numéro de Futuribles figurent quatre thèmes principaux. Le premier concerne la transition écologique, un vrai défi dont nous n’aurons jamais fini de parler tant les enjeux aujourd’hui, en France, en Europe et dans le monde, sont majeurs, et les stratégies correspondantes hélas bien insuffisantes. En effet, « notre maison brûle et nous regardons ailleurs » comme l’affirmait Jacques Chirac lors de son discours à l’Assemblée plénière du quatrième sommet de la Terre, en 2002 ...

(895 more words)

Revue

Géopolitique - Territoires, réseaux

The New Silk Roads: On the Nature of Chinese Ambitions

The “One Belt and One Road Initiative (OBOR)” elaborated by Chinese president Xi Jinping, which first emerged in Autumn 2013, is generally presented by commentators as a transport development initiative, largely related to rail links connecting China to Europe and Russia. Many also see it as a strategic undertaking on Beijing’s part to entrench China’s place in world trade and extend its reach into neighbouring countries. Given this range of potential interpretations, is it possible to have a clear idea of what is meant by this OBOR – or Belt and Road Initiative (BRI) as it is also called?

It is not at all certain that it is, as Rémi Perelman shows here, given how genuinely pragmatic Beijing’s approach is in this regard and how complex and difficult to read the objectives appear to be almost five years later. In this very closely argued article, the product of a foresight study initially published by Futuribles International, Rémi Perelman begins by outlining the genesis of the BRI, drawing on the founding statements and the commentaries to which they gave rise. He then focuses on the reality of the BRI in terms of their mode of financing, the supposedly “win-win” partnerships formed in different countries (themselves committed in varying degrees to the project) and the various (road, sea and rail) infrastructures, whether already built or “in the pipeline”… He also stresses the symbolic role assigned to this programme by the Chinese president and Communist party. Lastly, he sketches out the possible future prospects for the BRI: the limits there may be to their impact, but also the opportunities offered by the country positioning itself solidly within a globalized world.

Bibliography

Géopolitique - Institutions

La Chine de Xi Jinping. Ambitions et résistances

La Chine de Xi Jinping. Ambitions et résistances

Cet ouvrage fait suite à celui que le même auteur avait consacré à « la Chine depuis le congrès de 2012 [1] ». Il vient peu après le 19e Congrès d’octobre 2017 et présente donc une image actualisée de la situation, l’actualité comprenant notamment le paramètre Trump. Philippe Delalande, économiste et politologue, docteur ès sciences économiques et diplômé de Sciences Po Paris, est membre du groupe d’études prospectives Asie21-Futuribles. Il a dirigé le bureau régional Asie-Pacifique de l’Organisation ...

(892 more words)

Bibliography

Ressources naturelles, énergie, environnement

World Energy Outlook 2017

World Energy Outlook 2017

Dans son introduction au World Energy Outlook 2017, Fatih Birol, le directeur de l’AIE (Agence internationale de l’énergie), qualifie cette édition, la quarantième depuis 1977, d’« extraordinaire » car elle montre que le système énergétique mondial est remodelé par quatre tendances majeures : la réduction continue du coût des énergies « propres » ; l’importance croissante de l’électricité et des technologies numériques dans le secteur de l’énergie ; les changements significatifs en cours en Chine pour réduire l’intensité énergétique du ...

(1062 more words)