Capitalisme

Bibliography

Économie, emploi - Institutions

Le Turbo-capitalisme : les gagnants et les perdants de l’économie globale

La mode est à l"« horreur économique ». En voici une version américaine qui se veut scientifique. Son auteur est consultant pour le compte de grandes institutions. Il connaît manifestement mieux l'économie que Viviane Forrester mais il n'en est que plus embarrassé pour critiquer le capitalisme global. Il en constate certes les résultats positifs, mais il voudrait en éviter les inconvénients sociaux. Il prône donc un régime que nous avons déjà connu et qu'il appelle le « capitalisme contrôlé ...

(154 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le Nouvel Esprit du capitalisme

L'ouvrage de Luc Boltanski et Ève Chiapello part d'un constat simple: alors que la situation sociale des salariés s'est considérablement dégradée depuis une vingtaine d'années, le capitalisme ne s'est jamais aussi bien porté. Les profits des entreprises et les indices bousiers s'envolent, tandis que la critique semble désarmée. Cette régénérescence du capitalisme, nos auteurs croient la trouver dans le développement d'un nouvel esprit du capitalisme dont ils reconstituent la généalogie à travers l ...

(216 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Les Nouvelles Frontières de l’argent

En exprimant tout à la fois la rationalité, l'omniprésence et pour tout dire la banalité d'un marché désormais planétaire, l'argent constitue le prisme idéal pour penser l'avenir de nos sociétés, un avenir qui ne saurait se ramener à la simple poursuite de tendances observées dans le passé. Car le visage du capitalisme a changé en l'espace de quelques années. En effet, la civilisation de l'argent qui se déploie à l'échelle planétaire a engendré ...

(163 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

The Post-Corporate World. Life after Capitalism

David C. Korten développe l'argument déjà présenté dans son précédent livre When Corporation Rule the World où il comparait la « tyrannie du marché » à un cancer infestant la planète, rendant les institutions démocratiques impuissantes et transformant la vie de chacun en une quête insatiable d'argent. Dans The Post Corporate World, il précise que c'est le capitalisme qui est une maladie à éliminer des marchés. Une maladie incontrôlée, incurable. Il cite des chiffres alarmants qui montrent que les ...

(174 more words)

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le capitalisme est-il trop productif ?

Is Capitalism Too Productive ?
Paul Krugman vigorously denounces the rise of an economic doctrine which he calls "global glut" and the inauspicious policies it inspires, which prefer to throttle the growth of production and share scarcity more equitably.
This doctrine, he says, is based on the idea that we suffer from an excess of supply relative to demand, thanks in part to productivity gains in the industrialized countries and the assurance of continued growth of output from the newly industrialized countries. It is a lacklustre doctrine all the same.
It is a doctrine which cannot withstand analysis, says Krugman.
- First, because if production capacity is in fact growing in OECD countries, it is still less than the rate achieved in the thirty glorious years.
- Next, the idea that demand would be insufficient (for lack of income or the saturation of needs) is negated by the dynamism of supply, which assures that people always consume, if not the same old products, then the new products and services.
- Finally, because the newly industrialized countries, regardless of their growing contribution to total supply, are far from having attained self-sufficiency. On the contrary, their needs are immense, and as their economies grow so also do purchasing power and consumption, more rapidly even than production.

Bibliography

Économie, emploi

Économie, le grand satan ?

Dans cet entretien à bâtons rompus, l'auteur renvoie dos à dos les Cassandre de l'horreur économique et les prophètes de la mondialisation heureuse, les idéologues du libéralisme comme les sectateurs du socialisme, qui caricaturent les problèmes pour ne pas les affronter dans leur réalité complexe. Il refuse la « satanisation » de l'économie, invoquée trop facilement pour excuser l'impuissance des gouvernants et note que la critique du capitalisme est principalement le fait de gens qui n'ont aucune ...

(31 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Sortir du piège. La gauche face à la mondialisation

La mondialisation, thème qui suscite beaucoup de débats (et d'ouvrages) ces temps-ci, est surtout à l'origine de peurs et d'idées reçues dans la société française. Les dirigeants y trouvent en effet la justification de leur impuissance face au chômage : la « marge de manœuvre » est devenue trop réduite. L'auteur de cet ouvrage, Philippe Frémeaux, n'est pas de cet avis. En tant que rédacteur en chef du mensuel Alternatives Économiques, il en donne la preuve régulièrement. Ici ...

(409 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Au-delà du capitalisme ?

Cet ouvrage de la collection Actuel Marx confrontation vise à resituer le socialisme, en tant qu'idéologie, au sein de notre société actuelle et, comme son titre l'indique, à voir ce qu'il y « au-delà du capitalisme ». À la lumière des évolutions historiques et philosophiques de ces deux idéologies, les deux auteurs (directeurs de recherche au CNRS) avancent une thèse bâtie sur les six éléments suivants : 1) on ne s'achemine ni sur une exacerbation ni sur une disparition ...

(174 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Toward a Global Open Society

Dans sa dernière contribution à la revue, le célèbre financier et philanthrope revient sur le capitalisme sans entraves, précisant que "les bénéfices de l'actuel système capitaliste globalisé ne seront durables qu'en faisant des efforts délibérés et persistants pour corriger et empêcher les déficiences du système". Ces problèmes se répartissent en 5 points : 1) les bénéfices du capitalisme international sont inégalement répartis ; 2) les marchés financiers, en particulier internationaux, sont par nature instables ; le risque de crise est fortement ...

(240 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Schumpeter et l’évolution économique. Circuit, entrepreneur, capitalisme

Cet ouvrage de Jean-José Quiles, destiné plus particulièrement à un public étudiant, est une introduction à la pensée du célèbre économiste Joseph Schumpeter. Il s'inscrit dans un contexte de renouveau et de remise au goût du jour des idées schumpetériennes (longtemps éclipsées par celles de Keynes) et vient donc à point nommé en rappeler la teneur. Formé à l'école autrichienne, Joseph Schumpeter a développé une analyse associant économie pure, sociologie, histoire et statistique, le tout dans une optique ...

(43 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Géopolitique

Hong Kong. Un destin chinois

À la veille de la rétrocession de Hong Kong à la Chine populaire, le 1er juillet 1997, les deux auteurs retracent dans ce livre l'histoire récente de la dernière colonie britannique. Le processus de réunification de la Grande Chine est en marche, en attendant le retour de Macao en 1999 et celui, beaucoup plus hypothétique, de Taiwan à une date indéterminée. L'expérience de Hong Kong aura dans ce contexte valeur de test : si le modèle hongkongais a transmis ...

(120 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Institutions

Les Nouveaux Empereurs. L’épopée du capitalisme chinois

Prenant en compte l'émergence économique de la Chine, l'auteur, Éric Bouteiller, se propose dans cet ouvrage, de faire comprendre de l'intérieur les comportements et les valeurs des acteurs économiques chinois. Pour cela, il procède à une exploration du capitalisme chinois, là où il a déjà vu le jour, Hong Kong, Macao, Taiwan et dans les communautés de la diaspora en Asie du Sud-Est. Il enquête également sur les formes du nouveau capitalisme qui émerge en Chine continentale ...

(98 more words)

Bibliography

Économie, emploi

« Comment peut-on être anticapitaliste ? »

La question qui fédère les différents textes réunis dans le dernier numéro de la Revue du MAUSS doit être entendue en un double sens. D'abord au sens de Montesquieu : depuis l'effondrement du socialisme, le triomphe planétaire de l'économie capitaliste est devenu si absolu que ceux qui trouvent à y redire font figures de fossiles d'une époque révolue. Pourtant, les auteurs pensent qu'il faut continuer à combattre ce capitalisme carnassier et destructeur. Mais comment s'opposer ...

(164 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le Basculement du monde : de la terre, des hommes et du capitalisme

En traitant de thèmes aussi divers que l'inégalité, l'insatisfaction des besoins, les problèmes d'emploi, les difficultés économiques, les phénomènes nouveaux du resserrement géographique et du passage au virtuel, Michel Beaud cerne aisément les grandes tendances d'une période de profonde mutation. Mais alors que les débats médiatiques ne suffisent plus à baliser ces évolutions ou à en discerner les enjeux, l'auteur travaille à les mettre en perspective. L'analyse dégage ainsi l'irruption d'une phase ...

(95 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

L’Entreprise dans la nouvelle économie mondiale

Ce livre repose sur l'analyse de près de 700 entreprises issues du monde entier. Même si bon nombre d'entre elles sont des multinationales, les auteurs ont souhaité présenter chaque entreprise dans son contexte national : le terreau culturel, juridique, géographique, politique, dans lequel une firme prend ses racines reste aujourd'hui déterminant selon eux. La première partie - les trois-quarts de l'ouvrage, en fait -, intitulée « les capitalismes », consacre un chapitre à chaque grand pays : États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Japon ...

(166 more words)

Bibliography

Économie, emploi

The Future of Capitalism. How Today’s Economic Forces Shape Tomorrow’s World

Selon L. Thurow, l'augmentation massive des inégalités dans le monde dessine une nouvelle carte économique de la planète animée par le mouvement de « cinq plaques » : la fin du communisme ; la fin du pouvoir fondé sur le capital et le nouveau pouvoir émanant du savoir ; la démographie mondiale ; l'économie globale et son emprise sur les régulations nationales ; et le monde multipolaire sans pouvoir dominant. Sans s'appuyer sur un modèle économique particulier, l'auteur est amené à traiter de ...

(121 more words)

Bibliography

Économie, emploi

As if the Future Mattered : Translating Social and Economic Theory into Human Behavior

Ce volume est le premier d'une série consacrée à « l'évolution des valeurs dans le monde capitaliste ». La dernière décennie s'est révélée particulièrement tolérante et permissive à l'égard d'une valeur comme l'individualisme, qui tend vers l'égoïsme. Prenant le contre-pied de cette permissivité, les auteurs se proposent ici de nourrir, de préserver et même de renforcer les valeurs qui permettent d'envisager avec optimisme notre futur, malgré la domination capitaliste du court terme. Ils examinent ...

(141 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Regional Motors of the Global Economy

Cet article examine les tendances lourdes du capitalisme mondial et ses conséquences sur la géographie économique. Avec la mondialisation, on assiste à une réorganisation spatiale du capitalisme : le cadre étatique apparaît de plus en plus obsolète, au profit à la fois d'un niveau supranational (le "monde sans frontières", avec la perspective de l'effacement croissant des dernières barrières qui continuent à s'opposer à la mondialisation et au développement de l'entreprise globale) et d'un niveau régional. L ...

(149 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Entreprises, travail

Misère du capital. Une critique du néolibéralisme

Michel Husson, économiste et sympathisant du mouvement AC ! (Agir ensemble contre le chômage) analyse ici les modalités de fonctionnement actuel d'un capitalisme soi-disant triomphant qui s'embourbe pourtant dans un marasme dont on ne voit plus comment sortir. Son approche est résolument globale, mondiale : le capitalisme contemporain est à la fois unifié et homogène, il est à l'origine de l'étouffement de la croissance et de la montée du chômage au « Centre », des destins éclatés du tiers monde ...

(116 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Blindside. Why Japan is Still on Track to Overtake the US by the Year 2000

Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le Japon a connu un développement économique qui a fait de lui une puissance économique de premier plan. Selon Eamonn Fingleton, les performances économiques du Japon ont toujours été mal évaluées notamment aux États-Unis, et les Japonais ont toujours cherché à masquer la réalité de leurs progrès économiques. Ainsi, la récession économique qu'a connue le Japon ne l'a-t-elle pas empêché de continuer à poursuivre sa stratégie de développement. Pour l ...

(141 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Au-delà du profit : comment réconcilier Woodstock et Wall Street

L'économie à la rencontre de l'éthique : utopie ou réalité ? Telle est la question que pose l'auteur. À tous les niveaux naît en effet une prise de conscience : l'entreprise se moralise, le salarié veut être associé à la marche de son entreprise, le consommateur aspire à consommer « moral », le citoyen réfute les élus corrompus, l'actionnaire privilégie les sociétés prévoyantes sur le long terme. Nous assistons à la lente émergence d'une société civile mondiale, d'une ...

(77 more words)

Bibliography

Économie, emploi

After Liberalism

Sept ans après la chute du Mur de Berlin, la menace contre-démocratique et anti-libérale semble bien loin. Et pourtant, la production littéraire à caractère politique et prospectif des dernières années annonce avec force la fin du libéralisme comme système politique. C'est dans cette perspective que l'universitaire américain Immanuel Wallerstein s'inscrit et, pour la première fois dans sa longue carrière, s'essaie à la futurologie politique. Exercice qu'il fonde prudemment sur ses théories sur le capitalisme comme ...

(183 more words)

Bibliography

Économie, emploi

Le Surcapital. Du totem au logo

Le capitalisme n'existe plus : il aurait cédé la place à un système plus complexe que l'auteur appelle « surcapital ». Pour justifier cette analyse, l'auteur se situe dans une perspective historique de l'ère primitive à l'ère « postmoderne ». Sont ainsi mis en évidence les moteurs essentiels de l'évolution des sociétés, des modes de socialisation et de légitimation des pouvoirs. La thèse centrale est le refus de tout déterminisme et de toute conception téléologique de l'histoire. Ainsi ...

(56 more words)

Bibliography

Économie, emploi - Société, modes de vie

Le basculement du monde

La conjonction contemporaine de diverses crises constitue l'amorce d'un "basculement du monde" dont cet article vise à dégager quelques dimensions. Un nouvel âge du capitalisme : le capitalisme généralisé, avec l'extension du monde de la marchandise à presque tous les domaines, le rôle croissant d'un petit nombre de groupes capitalistes (comme dans l'informatique, les télécommunications, les multi-médias, les biotechnologies, le spatial, les loisirs, l'anti-pollution, etc.) autour desquels se constituent des galaxies productives mondiales, hétérogènes et ...

(126 more words)