Journal

La ville de 2030 selon Eiffage

Les réflexions sur la ville durable se multiplient, et intéressent désormais aussi bien les acteurs privés que publics. Ainsi, Eiffage, le troisième groupe français du secteur du BTP (bâtiment et travaux publics) a présenté début avril sa vision de la ville durable à l’horizon 2030.

Eiffage mène depuis 2007 des travaux de recherche et de prospective sur le développement urbain durable dans le cadre de son laboratoire « Phosphore », auquel participent des salariés du groupe et des experts de la ville, du climat et des sciences sociales. Ils s’intéressent notamment aux évolutions sociodémographiques et à leurs implications sur les besoins urbains, afin d’adapter l’offre du groupe en conséquence.

Ils ont mené une réflexion sur les impacts du changement climatique et les adaptations possibles pour trois villes, Marseille, Strasbourg et Grenoble. Les résultats ont été présentés au cours d’une journée de restitution le 4 avril dernier.

Trois thématiques ont été abordées.

1) les écomobilités douces et rapides

Les experts ont imaginé différents scénarios d’écomobilité pour les trois territoires étudiés. Ils visent d’une part à limiter les flux de véhicules dans les agglomérations (notamment les transits) et, d’autre part, à créer des stations relais proposant différents modes de transport alternatifs. Plusieurs formes de report modal (entre les différents modes de transport) ont été imaginées.

2) les énergies renouvelables et la solidarité énergétique à différentes échelles

Selon les experts, le concept de solidarité énergétique doit être la norme à l’échelle des quartiers, notamment en mutualisant les équipements de production d’énergies renouvelables entre les bâtiments neufs et anciens.

3) les nouveaux modes d’habiter et de construire, notamment au travers du référentiel « Haute qualité de vie » mis en place par Eiffage.

Les scénarios ont été illustrés avec de nombreuses animations (images et vidéos). Parmi les innovations imaginées, citons notamment :

– des logements modulables capables de s’adapter à différents usages et modes de vie (colocation, travail à domicile, hébergement d’un proche dépendant…) ;

– l’installation d’une signalétique lumineuse sur la voirie afin d’adapter cette dernière aux différents usagers, aux évolutions du trafic selon les moments de la journée, etc.

Si certaines de ces innovations peuvent sembler utopiques et irréalistes, la réflexion menée constitue néanmoins un bon indicateur des préoccupations des acteurs du BTP et des solutions envisagées pour rendre les villes de demain plus « durables ».

Source : « Eiffage présente sa vision de la ville durable à l’horizon 2030 », communiqué de presse, 2 avril 2013. URL : http://www.eiffage.com/FR/news/eiffage-en-partenariat-avec-dassault-systemes-et-poma-presente-sa-vision-de-la-ville-durable-a-l-horizon-2030.html

#Aménagement du territoire #Towns