Forum prospectif de l'Afrique de l'Ouest

Recherche

Directeur

Thierry Hommel
Directeur de Thierry Hommel Conseil, économiste, enseignant à l’École nationale des ponts et chaussées et conseiller scientifique de Futuribles International.

Président d'honneur

Alioune Sall
Docteur en sociologie, directeur exécutif de l’Institut des futurs africains (IFA).

Comité scientifique

Mariam Dao Gabala
Administratrice d’Ecobank Ghana et présidente de Standupafrica 2050
Serge Michaïlof
Spécialiste du développement, administrateur du Conseil des investisseurs en Afrique (CIAN) et du groupement de recherche et d’échanges technologiques (GRET)

Kako Nubukpo
Macroéconomiste et ancien ministre de la Prospective et de l'évaluation des politiques publiques au Togo

Felwine Sarr
Professeur d’économie et écrivain

Document étude

Éducation

Éducation en Afrique de l’Ouest. Tendances d’évolution à l’horizon 2030-2040

Par

Promulgués en 2015, les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies constituent le socle de la stratégie déployée par la communauté internationale pour réduire les disparités d’accès aux biens publics mondiaux et les inégalités de développement. Cette double ambition concerne particulièrement la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans laquelle des problèmes budgétaires, organisationnels et institutionnels continuent d’entraver le développement socio-économique des États membres.

Ces perspectives expliquent le scepticisme d’une large majorité d’experts sur l’atteinte, en 2030, des cibles affichées par l’ODD numéro 4 (ODD 4) dédié à l’éducation, à savoir l’accès à un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit pour l’ensemble des filles et des garçons. Plus optimiste, une minorité envisage pour sa part les innovations numériques et l’intervention du secteur privé dans le champ de l’éducation comme des catalyseurs d’innovations favorables à l’atteinte de l’ODD 4.

Ce texte est issu du Forum prospectif de l'Afrique de l'Ouest. Ce forum agit comme catalyseur des réflexions existantes sur le futur. Associant recherche, publications et débats, il a vocation à devenir un lieu de construction d’une réflexion sur les futurs possibles de l’Afrique occidentale et sahélienne qui conduise à l’action.