Journal

Emploi : la domination des hommes remise en cause ?

fr

La question des inégalités entre les femmes et les hommes occupe une grande part du débat public. Du fait de leur situation défavorable, on observe généralement la situation du point de vue féminin et l’on décrit rarement celui des hommes. Il n’est pourtant pas sans intérêt. C’est notamment le cas dans le domaine de l’emploi. Les hommes occupent certes toujours les meilleurs postes, mais les choses évoluent.

Évolution de l’emploi des hommes et des femmes en France

Au cours des dernières décennies, l’économie a créé beaucoup plus d’emplois féminins que d’emplois masculins. Entre 1985 et 2015, le nombre total d’emplois a progressé de 3,5 millions : 300 000 ont été occupés par les hommes contre 3,2 millions par les femmes. À partir de 2008, l’emploi féminin ne progresse plus guère du fait de l’ampleur de la crise, mais c’est un phénomène que les hommes connaissent depuis 30 ans…

Nombre d’emplois masculins et féminins en France (en milliers)

Source : INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). © Centre d’observation de la société.

Plusieurs facteurs expliquent cette évolution. Premièrement, l’emploi des hommes diminue du fait de la poursuite du déclin de l’emploi industriel, historiquement occupé par des hommes. Le nombre d’emplois d’ouvriers non qualifiés a baissé de 800 000 entre 1985 et 2015, soit moins 40 %. L’emploi des hommes est moins en phase dans une société où ...

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.