Journal

Les cellules souches embryonnaires humaines

Le marché des thérapies cellulaires pesait, en 2007, 100 millions de dollars US, soit 3 % du marché de la médecine régénérative (i.e. qui vise à aider artificiellement le corps à se reconstruire lorsqu’il est endommagé par une maladie, un accident…). Parmi ces thérapies, celles basées sur l’utilisation de cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) suscitent depuis plus de 10 ans l’espoir de guérir des maladies jusqu’alors considérées comme incurables. Elles sont donc appelées à se développer à l’avenir. Mais d’autres types de cellules souches peuvent être utilisées : cellules souches adultes, cellules souches à pluripotence induite, cellules transdifférenciées ; elles ont des propriétés variées et parfois proches des CSEh. Quel type de cellules a réellement de l’avenir, pour quels genres de thérapies ? Quels peuvent être les principaux freins et moteurs au développement du marché ? Quelle est l’importance des réglementations, parfois instables, assurément variables d’un pays à l’autre ?

——————–
Si vous êtes membre partenaire de Futuribles, vous pouvez télécharger cette analyse en haut de votre écran (après vous être connecté).

#Maladies #Médecine #Recherche